Accueil > ANTHONY Piers > ANTHONY Piers – Château Roogna

ANTHONY Piers – Château Roogna

.
Titre : Château Roogna (Xanth, tome 3)
Auteur : Piers ANTHONY
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir

.

Dor, du haut de ses douze ans, s’avère déjà être l’héritier potentiel du trône de Xanth. Afin de lui apprendre les rudiments, Trent l’envoie en quête. Pour s’assumer et avoir confiance en lui, il va devoir mettre en pratique certaines techniques qui lui seront indispensables plus tard. Aujourd’hui, il doit aller récupérer un antidote contre… la mort afin de rendre la vie au zombie Jonathan. Pour cela, il va devoir remonter 800 ans en arrière via la tapisserie magique du Château Roogna.

.

)°º•. Dor est un jeune homme qui va devoir remplir ladite quête en passant via une tapisserie magique. Après avoir bu la formule du magicien Humfrey, le voilà propulser en Xanth… 800 ans en arrière. Il intègre le corps d’un barbare mundanien (un vulgaire, habitant de Vulgarie) qui fait partie de la quatrième vague des envahisseurs de Xanth. Pas facile à 12 ans d’apprivoiser le corps d’un homme viril, avec sa force et ses hormones en ébullition.
.
Dans son transfert, une malencontreuse tarentule est embarquée elle aussi. Dudule de son petit nom est une Phidippus Variegaus Salticidae… une araignée de la famille des sautantes. Comme son voyage ne s’est pas bien déroulé, car elle est une invité surprise, elle a gardé sa taille d’origine et demeure donc une araignée géante dans ce décor.
.
Avant d’arriver au moment « fatidique » de la traversée de la tapisserie, Kandira le golem – qui n’a pas la langue dans sa poche – l’accompagnera afin de passer les trois tests pour arriver au Château Roogna. Ils croiseront en chemin, Irène « main verte », son don réside dans l’accroissement de plantes.
Lors de leurs aventures, Dor & Dudule rencontreront le roi actuel de Xanth, le maitre des zombies, Vadne l’intermédiaire et une Millie pré-fantôme.

Pour ce tome-ci, nous ne serons pas en reste avec les créatures magiques : gobelin, harpie dragon, ogre, centaure et plein plein plein de zombiiiiiies !
.

Ce troisième tome est un bouquin où il est « question de sexe, de sorcellerie et d’un héros barbare absolument débile ». Cette fois-ci, nous délaissons notre horde préférée de joyeux compagnons et suivons un petit nouveau, Dor.

.

)°º•. Pour ce livre, j’ai été mitigée, il a fallu attendre la moitié pour que l’histoire commence à s’activer, soit à l’arrivée des zombies. L’action pure et dure (toutes les batailles) est plutôt bien menée et sympathique. J’ai apprécié de connaître un pays de 800 ans d’âge, car il se révèle un personnage à lui seul. J’ai aimé également l’originalité de la naissance et de l’évolution des races des harpies et des gobelins. Mais malgré ces deux points, il faut le dire, la quête est plutôt ennuyeuse.

.
Mais pourquoi ? Tout simplement parce que notre couple Dor & Dudule ont le c*l bordé de nouilles : entre les chances exceptionnelles et les très grandes coïncidences dont ils font l’objet, ils ne leur arrivent quasiment rien. Bon, d’accord, Dudule se fait arracher les pattes. (Mais elles repoussent, hein. Grâce à un moyen magique.) On se rend compte également que la loi du mauvais magicien est un subterfuge très efficace pour Piers Anthony : au lieu de se perdre en ingénierie pour contrecarrer tous les plans de manière constructive et réfléchie, hop, il donne un petit coup de loi de Lenz, et là aussi, et là encore.

.
La lecture rapprochée entre deux tomes (un mois) n’a pas aidé à apprécier ni même à supporter les jeux de mots cette fois-ci. Alors que je les avais appréciés et que je m’en étais délectés au cours des deux précédents tomes ; cette fois, je les supporte mal, je me fatigue et je lève de plus en plus souvent les yeux au ciel. L’auteur en arrive même à des phrases entières de jeux de mots ou à l’utilisation de l’italique (genre on est débile pour les voir). Comme « Un genre d’arbre qui donne des noix d’oeuvs cocos. Il y en a différentes espèces. Les coquetiers donnent des œufs à la coque, les crapulpes des pulpoeufs, les crémiers, des crémoeufs et les bousiers des bousoeufs. Il y en a même qui portent des merdoeufs. Les meilleurs sont les pot-au-foeufs.» Seuls quelques uns ont retenu mon attention, et ils sont tellement peu nombreux, que je vous les donne : encocoonner, patafioler, tripattouilleur, dadagon, mimitel rose.
Cependant, à son grand honneur, une phrase, je dis bien une phrase a retenu toute notre attention « Les zombis ne donnaient pas signe de vie (ha, ha !) ». D’accord. C’est de l’humour pourrite. Mais nous, on aime ça !
.

J’ai trouvé également que le livre proposait une très grande prévisibilité du résultat final, heureusement pour nous, lecteurs, les moyens d’y arriver laissaient encore la liberté de formuler des hypothèses. On notera également l’absurdité marrante, présente tout au long du livre. Deux principales m’ont plu. Le fait que les personnages défendent un château toujours en construction contre les ennemis qui arrivent en masse. D’ailleurs, il sera construit au fur et à mesure de la bataille. La deuxième concerne la réponse à une missive via parchemin, émise non pas par le chef de la même équipe mais par le chef du clan adverse !
Je termine avec le jeu subtil des paradoxes temporels : comment savoir si les actions de Dor dans la tapisserie (il y a 800 ans) auront des conséquences à l’heure actuelle ? Bref, un petit retournement de cerveau agréable, où l’on construit des théories bancales à coup de « si ».

.

)°º•. Piers ANTHONY est un écrivain américain, né en 1934. Ses œuvres les plus connues restent (les livres magiques de) Xanth.

Malheureusement pour nous, pauvres francophones ; A l’heure actuelle, seuls… NEUF tomes d’origine sur trente-deux existants ont été traduits et publiés en français. La première édition appartient aux Presses Pocket, sous le nom de «les livres magiques de Xanth ». Milady, à partir de 2009, s’applique à les rééditer au format poche. Sont disponibles :
Lunes pour Caméléon, tome 1
La source de magie, tome 2
Château-Roogna, tome 3
L’(A)ile du centaure, tome 4
– Amours, délices et ogres, tome 5
– Cavale dans la nuit, tome 6
– Dragon sur piédestal, tome 7
– La tapisserie des gobelins, tome 8
– Un golem dans le potage, tome 9
A ce jour, pas moins de 34 tomes (le dernier en 2010) ont déjà vu le jour en VO.

A noter que le cycle a été adapté en jeu vidéo pour PC sous le titre Companions of Xanth, sous Legend Entertainment en 1993.

.
)°º•. Extrait
.

.

—————————————————-~*

.

Ce livre a été apprécié en lecture commune avec Heclea.
.

Souvenir lié à ma lecture : Trop de jeux de mots tuent les jeux de mots.
.
Pics : #01 Harpie par Devon ; #02 Zombie par Wya ; #03 Portrait de Piers Anthony.

.

CITRIQ

  1. 22/11/2010 à 09:17 | #1

    Trop de jeux de mots tuent les jeux de mots, c’est bien vrai ça !
    Heureusement qu’il y avait beaucoup de zombies et une deuxième partie plus punchie !
    Finalement j’ai apprécié ma lecture, et je continuerai la saga (mais peut être pas pendant 34 tomes lol)

    • 22/11/2010 à 15:52 | #2

      ♥ Zombiiies ! Je continuerai aussi la saga, mais avec plus de coupures entre deux tomes ;)

  2. 22/11/2010 à 10:22 | #3

    Ya des zombies dedans ? Je le veux ! je le veux ! héhé, même s’il n’est pas terrib’ 🙂

    • 22/11/2010 à 15:52 | #4

      Ceci dit, côté zombies, je ne suis pas sûre que tu serais rassasiée avec ce livre :/

  3. 22/11/2010 à 10:49 | #5

    Je trouve ça bien que le tome 3 soit avec de nouveaux personnages. Ca permet de remettre un peu de renouveau et de faire de nouvelles découvertes. Du coup, ça me fait encore plus penser à Pratchett, avec son Disque Monde où on suit plusieurs personnages en fonction des tomes.

    Par contre, c’est dommage qu’il y ait trop de jeux de mots. Peut être que si la lecture avait été espacée d’avec le tome précédent, ça serait mieux passer. Du coup, quand je continuerai cette série, je ferai bien attention de ne pas enchainer les tomes.

    La phrase sur zombies qui ne donnent pas signe de vie est vraiment rigolote 😀

    • 22/11/2010 à 15:53 | #6

      Ceci dit Heclea a plus espacé sa lecture entre deux tomes et elle a eu le même sentiment que moi :)
      Pour les personnages, je suis d'accord, mais j'aime beaucoup Chester quand même !

  4. 22/11/2010 à 20:28 | #7

    Tu continues à donner 4 étoiles, la qualité et l’intérêt se maintiennent sur la longueur donc ? C’est toujours ma crainte dans les séries à rallonge …

  5. 23/11/2010 à 11:51 | #8

    Je donne 4 étoiles mais sur un ensemble de 5 notes possibles. Mon échelle ne contient pas du 0 à 20, mais est légèrement décalée pour mieux coller à mes lectures. Je n'ai pas besoin de "beaucoup" de choix dans le négatif, et plus de nuances dans le positif.
    1 étoile : Livre à oublier
    2 étoiles : Livre de gare
    3 étoiles : Livre sympa mais...
    4 étoiles : Livre à découvrir
    5 étoiles : Livre fantas...tique
    Coeur : Livre avec entrée au Panthéon
    Et j'ai mis 4 étoiles car il reste un moment quand même sympa malgré les points négatifs que j'ai développés :)

  6. 23/11/2010 à 15:33 | #9

    Merci de ta visite Laure 🙂
    Je ne connais pas les romans de Piers. Je me lancerai bien si je trouve le temps en décembre …
    Reste plus qu’à les trouver car apparemment ils sont durs à dénicher !
    Hélène

    • 23/11/2010 à 19:20 | #10

      Ecoutes, sur la fn*c, ils ont l'air d'avoir encore des exemplaires de Milady. Pour Pocket, tu peux laisser tomber, ils sont rares ! (e plus édités)

  7. 23/11/2010 à 15:58 | #11

    Pour répondre à ta question, il est vrai que je ne suis pas à l’abri du coup de cœur imprévu ou de l’envie subite pour le mois de décembre donc je vais me laisser une marge de craquage, mais la plupart des livres que je dois lire en décembre sont des lectures « imposées » dans le cadre de mes études, aussi n’ai-je pas le choix hélas 🙁

  1. 30/11/2011 à 18:00 | #1
  2. 02/08/2012 à 19:26 | #2
  3. 02/08/2012 à 19:48 | #3
  4. 27/11/2012 à 11:32 | #4