Accueil > HOBB Robin > HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ La conquête de la liberté, tome 3

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ La conquête de la liberté, tome 3

.

La conquete de la liberte Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 3Titre : La conquête de la liberté (Les aventuriers de la mer, tome 3)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 4, 5, 6, 7, 8 et 9

.

Hiémain a bien quitté Vivacia le navire et Vivacia se retrouve toute tourneboulée. Après un mauvais coup de Torg, il devient esclave et réintègre la vivenef. Cette dernière est devenue un bateau à esclaves et doit en prime essuyer sa première grosse tempête. Kennit perd sa jambe à cause d’un serpent et en veut à Etta qui l’a secouru ; mais il n’en démord pas et veut remplir sa part du contrat établi avec Sorcor. Du côté des Vestrit à terre, Malta n’est pas très disciplinée lors du premier Rassemblement des Marchands du Désert des Pluies auquel elle assiste. Un simple geste la conduit dans une situation très délicate dont la famille aura du ma à s’en dépêtrer.  Althéa et Brashen ne travaillent plus sur le Moissonneur. Ses efforts ne sont pas récompensés. Elle trouve un navire qui part en direction de Terrilville. Ambre apprivoise Parangon mais elle doit faire face à ses sautes d’humeur. Elle arrive cependant à lui parler de ses projets futurs. Quant aux serpents, ils grouillent dans les ports et sont omniprésents bien que parfois discrets.

.
.

Vivacia conquete de la liberte)°º•. Si mon résumé ressemble surtout à des phrases collées les unes avec les autres, il y a une raison bien évidente – en plus de ne pas vouloir trop en dire – c’est la richesse de l’histoire. Pour ce tome-ci, nous avons l’impression que les personnages doivent presque se batailler contre le destin pour tracer un semblant de vie qui pourrait leur convenir (et encore). Hobb arrive avec une grande force, à nous faire adorer certains et détester d’autres.
.

Si on trouve Kyle immonde tout comme Kennit, exaspérant ; on compatit vigoureusement pour Vivacia : elle supporte beaucoup d’épreuves depuis son éveil alors que les premiers instants d’une vivenef sont plus que décisifs. Il y a certains passages que j’apprécie, notamment la discussion entre Ambre et Parangon, Hiémain qui pose pour la première fois ses mains sur la barre et le comportement de Malta qui est un festival de la bêtise à elle toute seule.
.

On remarque que pour une fois, le titre français est bien trouvé car on assiste à une lutte incessante sur plusieurs plans : la conquête de la liberté pour Althéa, le poids du contrat pour les Vestrit et les attaches des Vivenefs.

.
.

)°º•. Nous sommes toujours sur une lecture de la saga en VF avec un partage très judicieux d’un tome original en trois parties. Le premier tome comprend donc sur Le vaisseau magique, Le navire aux esclaves et ce tome-ci.
.

La grande force de cette multilogie est les points de vue narratifs multiples, ce qui n’était pas le cas pour L’assassin royal. L’écriture est si fluide que c’est un véritable plaisir à lire ; on ne voit pas le temps passer. L’histoire est consistante et l’univers parfaitement construit. Bien qu’il y ait une ellipse d’un an depuis le début de l’aventure (qui m’a un peu surprise mais qui est somme toute cohérente), elle nous promène toujours dans son monde médiéval-fantastique qu’on avait déjà eu plaisir à découvrir avec la première saga.

Pour « La conquête de la liberté », l’auteur prend soin de nous donner quelques détails sur le bois sorcier, de fusionner deux récits de personnages qui jusqu’alors étaient séparés. Enfin et non des moindres, Robin Hobb propose de très bonnes descriptions non pesantes. Je pense notamment à la blessure de Kennit et tout ce qu’il ressent (et qui te déclencherait quasiment l’impression d’avoir le ventre barbouillé).

.
.

« La conquête de la liberté » clôture le premier tome original de la saga des aventuriers de la mer : les multiples points de vue narratifs entrainent le lecteur sur un rythme efficace et pour plusieurs intrigues prenantes. Nous peinons aux côtés de certains personnages alors qu’on voudrait mettre des claques à d’autres : c’est le pouvoir de l’écriture de Robin Hobb qui, en sus, sait nous happer entre ses pages sans voir le temps passer. Voilà une saga qui vaut le détour quand on aime les univers travaillés et les personnages développés.

.

.

Kennit Conquete de la liberte

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Le navire aux esclaves, tome 2
¤ Cycle de l’assassin royal

.

Souvenir de lecture : Le festival de la bêtise de Malta.

.

Logolecture communeEt voilà notre lecture commune au long cours avec Olya & Eirilys continue sur le cycle des aventuriers de la mer. On espère enfin entrevoir quelques indices concernant les serpents de Mer mais rien n’est vraiment gagné. La réunion de deux « aventures » a enfin eu lieue. La chronique d’Olya et celle d’Eirilys.

.

Chez le Chat du Cheshire, Hydromielle et Les étagères de Pitiponks ont aussi découvert ce que refermait le coffret en bois.

CITRIQ

.

Pics : #01 Vivacia par FloorSteinz ; #02 Captain Kennit par RZ-Seven.
.

Enregistrer

Enregistrer

  1. 21/06/2013 à 12:43 | #1

    Jolie chronique ! J’aime beaucoup la phrase que tu utilises pour qualifier Malta « le comportement de Malta qui est un festival de la bêtise à elle toute seule », elle est juste parfaite :p
    Je confirme aussi pour Kennit et encore plus pour Kyle. Y a des fois ou j’aimerais vraiment pouvoir entrer dans le livre pour lui foutre des claques! (pourtant, je suis pas une fille violente à la base….)
    C’est vrai qu’on se rend pas vraiment compte qu’il se passe un an. Pourtant c’est logique avec tout se qui se passe.
    D’ailleurs, en parlant du monde de Robin Hobb, je trouve que la partie AR fait beaucoup plus moyenâgeuse que la partie AdlM (qui me ferait plus penser au 17eme siècle par exemple).

    • 26/06/2013 à 19:44 | #2

      Oui c'est logique :) L'ellipse n'étonne pas sur le fond, mais surprend au moment de la lire. C'est vrai que l'AR tire davantage sur l'aspect moyenâgeux... ce qui s'avère assez drôle de lire que les personnages des ADLM trouve Castelcerf et les alentours très "reculés" ;)

  2. 21/06/2013 à 16:04 | #3

    Ton billet me donne envie de relire cette saga… Je vais devoir trouver un moyen de faire des journées de 48h 😉

  3. Raven
    22/06/2013 à 11:19 | #5

    Un peu pareil que Heclea, ça donne envie de s’y replonger ! Mais comme je le disais sur le dernier billet de Vert, j’ai d’abord l’Assassin Royal à reprendre et terminer ! 😀

    • 26/06/2013 à 19:45 | #6

      Par contre, les ADLM est à glisser entre le premier et le deuxième cycle de l'Assassin royal si tu ne veux pas te spoiler ;)

      • Raven
        30/06/2013 à 01:21 | #7

        ouep j’avais pu m’arrêté à temps lorsque je les lisais ! ^^ De l’assassin royal/aventuriers de la mer, y’a que la 2ème partie de l’AR que j’ai pas lu. Reste à voir si j’aurais le courage de touuut me rebouffer ou non ! ^^

  4. 23/06/2013 à 20:27 | #9

    Rhoo làlà cela me donne envie de relire cette saga ^^

  5. 27/06/2013 à 16:07 | #11

    J’arrive 10 000 ans après, mais j’arrive quand même !

    Tiens ! Kennit, je ne l’imagine ABSOLUMENT PAS comme ça. D’ailleurs, je ne sais pas comment je l’imagine.

    Et les détails donnés par Hobb donnent une réalité au récit assez incroyable ! Vivement la suite 🙂

    • 02/07/2013 à 10:07 | #12

      Moi non plus je ne l'imagine pas... mais j'avais trouvé l'illustration intéressante.

  6. 29/05/2016 à 15:58 | #13

    Je suis d’accord avec tout ce que tu dis! ^^

  1. 31/12/2013 à 17:54 | #1
  2. 12/01/2014 à 00:26 | #2
  3. 08/02/2014 à 12:23 | #3
  4. 10/06/2014 à 12:52 | #4
  5. 08/05/2016 à 09:02 | #5
  6. 10/08/2016 à 11:00 | #6
  7. 10/08/2016 à 12:26 | #7
  8. 10/08/2016 à 12:27 | #8
  9. 10/08/2016 à 12:27 | #9
  10. 10/08/2016 à 12:38 | #10
  11. 10/08/2016 à 12:39 | #11
  12. 10/08/2016 à 12:42 | #12
  13. 01/11/2016 à 21:50 | #13
  14. 15/11/2016 à 17:36 | #14
  15. 16/11/2016 à 07:37 | #15
  16. 16/11/2016 à 07:37 | #16
  17. 16/11/2016 à 07:38 | #17
  18. 16/11/2016 à 07:42 | #18
  19. 23/11/2016 à 20:18 | #19