Accueil > PAOLINI Christopher > PAOLINI Christopher – L'Héritage ~ Eragon, tome 1

PAOLINI Christopher – L'Héritage ~ Eragon, tome 1

.

Titre : Eragon (L’héritage, tome 1)
Auteur : Christopher PAOLINI
Plaisir de lecture Livre sympa peu s’en faut

.

Dans un autre temps, une autre époque… et peut-être si proche, l’Alagaësia est dominée par l’Empire. Eragon, jeune habitant de Carvahall, ne se doutait pas qu’il rencontrerait l’étrangeté dans la forêt. Lors de sa dernière excursion, il découvre une pierre précieuse, lisse et d’un magnifique bleu. Un dragon ancestral nait et adopte Eragon. Un couple inséparable qui va devoir combattre l’Empire et son roi démoniaque qui règne sur tout le pays…

.
.

)°º•. Existence des Dragons

Ce n’est pas une personne, de quelle que race que soit qui choisit son dragon. C’est ce dernier, à travers la coquille de son œuf qui choisit la personne digne de lui… Il est donc impossible de percer le mystère du choix d’un Dragonnier. Dragons souffrent comme souffre la Terre, ils en sont les gardiens. Ce ne sont pas que des animaux, mais des êtres doués de raison, d’intelligence, bref, d’une personnalité (bien trempée ?)
.

Les dragonniers, plus forts que n’importe quelle autre race, ne pouvaient être détruits si facilement. Ils se réunirent en Confrérie, afin d’allier leurs forces… Cependant, à l’apogée de leur puissance, ils se détruisirent entre eux.
.

Au temps où fleurissaient le bonheur et la bonne entente dans les cités, les dragonniers bénéficiaient d’un entrainement intense et qualifié. Ils étaient invincibles… Bien que Galbatorix suivit cet apprentissage, sa dragonne mourut d’une flèche fichue dans son cœur. La démence était née dans l’esprit de Galbatorix. Ce dernier exécuta un long périple afin de rejoindre la Confrérie des Dragonniers pour les prier de leur donner un second œuf. Dans sa folie, il entraina d’autres membres et causa la perte de tous.

.
.

)°º•. L’Histoire

L’Histoire est assez riche en ce qui concerne les peuplades. Différentes races s’y côtoient et s’y mélangent : elfes, nains, hommes, urgals, ombres et tant d’autres. Eragon est bien entouré avec Saphira, Murtagh, Brom, Garrow et Roran (sa famille). Cependant, ce dernier doit prendre en main sa destinée, choisir un camp et surtout trouver sa propre quête. Les dragonniers ont une histoire différente des autres, il n’existe pas vraiment d’alliances. Ces hommes sont doués, possèdent des qualités surhumaines, ont la vie éternelle. Toutefois, le dragon n’est pas un animal ordinaire, ils détiennent une dignité, une personnalité, une entité à part entière.
.

Nous remarquons dans l’histoire que la psychologie et la télépathie tiennent une grande place ; une forte liaison de chaire et mentale lie le dragon et son dragonnier.
Existe-t-il une bipolarité du monde en Alagaësia ? Pas si sûr ! Il existe le Camp du mal (avec l’Empire), le peuple, les Vardens (nains et humains), le royaume des nains, celui des elfes. Mais pouvons-nous parler d’une alliance véritablement établie ? Il existe une fragilisation à l’intérieur de ladite alliance que Galbatorix, depuis Urû’Baen n’hésitera pas à utiliser…

.
.

)°º•. Ecriture

Christopher Paolini est un jeune écrivain. Né en 1983, fan de Tolkien, il commence à écrire sa trilogie à l’âge de 15 ans… Pas dupes, les parents, éditeurs littéraires, font de ce futur business, une histoire de famille ! (pour garder les droits d’auteur) Bien que découvrant quelques difficultés de conter et de raconter, de tenir en alerte son lecteur, Christopher Paolini possède une écriture prometteuse. Nous nous attachons assez facilement à l’un des personnages mais je regrette que les portraits ne soient pas plus précisés et détaillés permettant de s’immerger dans ce roman.

.
.

)°º•. Grimoire

Le livre présente une carte magique proposant la position des lieux, tous les sites ne sont pas indiqués, mais permet un très bon repère. (pour l’Histoire racontée, pour les périples effectués). J’apprécie particulièrement la disponibilité de différents dictionnaires en fin de livre : tous les mots ne sont pas traduits, et nous sommes fiers de pouvoir en retenir quelques uns (répertoire de l’ancien langage, répertoire du langage des nains, répertoire du langage des Urgals).

.
.

L’histoire est assez riche ; différentes races s’y côtoient et s’y mélangent. L’écriture demeure bancale : Paolini rencontre quelques difficultés pour conter et pour raconter, de tenir en alerte son lecteur : espérons que les prochains tomes seront plus prometteurs. Malheureusement, le portrait des personnages mériterait d’être davantag travaillé ; entrainant une immersion mitigée du lecteur dans le roman.

.

CITRIQ

.

  1. 17/08/2012 à 12:44 | #1

    J’ai trouvé aussi que le récit de Paolini était parfois un peu « confus » mais cela reste plutôt agréable à lire …
    Dans le deuxième tome en effet il y a encore plus de descriptions et j’avoue avoir eu envie de sauter quelques lignes ^_^
    As tu lu la suite ? Le troisième va bientôt sortir d’ailleurs …
    Posté par lejourseleve, 07 mars 2009 à 14:04

  2. 17/08/2012 à 18:12 | #3

    Ah je ne savais pas que tu ne l’avais pas encore lu… J’adore cette série, faut d’ailleurs que je lise le tome 4 assez rapidement (sachant que tout cela est très relatif). Je n’avais pas été aussi « critique » à la lecture du livre, mais il faut dire que ça remonte à plus de 5 ans et je ne lisais pas de la même manière qu’aujourd’hui…

    • 18/08/2012 à 00:34 | #4

      Sisi j'ai lu les 3 premiers tomes. Ma chronique date de février 2009. Il ne me reste plus qu'à découvrir ce tome 4 pour finaliser tout cela. (le pire, c'est que j'ai le livre dans ma bibliothèque). Je crois que mon préféré est le tome 2 L'Aîné, avec tout l'apprentissage et la découverte de l'Histoire des Dragonniers.

      • 18/08/2012 à 11:25 | #5

        Ah bah je suis bien réveillée moi ! Je sens que le week-end va faire du bien ! Je me disais aussi… Je vais lire tes autres avis alors ^^

  3. 17/08/2012 à 20:14 | #7

    J’ai trouvé ce premier tome tout simplement interminable. J’en ai lu 350 pages, il m’en restait autant et j’ai jeté l’éponge sous peine de mourir d’ennui.

    • 18/08/2012 à 00:35 | #8

      Ah le premier tome se traine vraiment ; sans oublier les bourdes et les défauts d'écriture d'un adolescent. Il s'est amélioré au fil des tomes.

  4. 18/08/2012 à 00:24 | #9

    J’ai entendu du bon et du mauvais de cette saga. N’empêche, j’ai le premier tome dans ma PAL, pour me faire ma propre idée 😉

    • 18/08/2012 à 00:35 | #10

      Le plus dur à lire est justement le premier : on traine de la patte, on entre pas spécialement dans l'histoire, le rythme n'est pas assez soutenu. Je te souhaite du courage :)

  5. 19/08/2012 à 11:26 | #11

    J’ai beaucoup aimé, justement parce qu’on ne se prend pas la tête dans ce livre. L’histoire est simple et je l’ai trouvé plutôt bien écrit. Et de mieux en mieux au fil des romans, le tome 4 est très bon !

  6. 01/11/2012 à 18:36 | #13

    j’ai adoré toute la série personnellement 🙂 ( même le premier huhu )

    • 01/11/2012 à 19:03 | #14

      Il me reste encore le dernier volume à lire :) (je traine, je traine)

  7. 11/05/2014 à 23:48 | #15

    Un ami (qui lit trop peu donc j’ai du mal à prendre au sérieux ses recommandations, il faut le reconnaître…) me l’avait vivement conseillé mais beaucoup de lecteurs, comme toi, se plaignaient des difficultés de narration et même du côté très jeunesse de ce tome. Il paraît que la saga gagne en maturité, mais enfin.
    Concernant les lourdeurs… C’est pire que La communauté de l’Anneau ? Car j’ai été vaillante pour les balades en forêt, j’espère l’être pour cette aventure 😀

    Par contre, j’ignorais qu’il y avait des nains et des elfes dans cette histoire ! Ça explique tout d’un coup l’épaisseur du tome et j’aovue que ça me rebute moins pour le coup.

    Mais enfin, je tenterai de m’y frotter et je verrai si je parviendrai au tome 2 surtout si c’est ton préféré. De plus, je garde en tête le fait que l’auteur était très jeune à l’époque où il a écrit Eragon, forcément, ça peut excuser certains détails.

    • 12/05/2014 à 21:43 | #16

      Ahah, il y a des longueurs certaines. Mais ce n'est pas aussi contemplatif que la communauté de l'anneau ;) Après, si c'est pour se farcir une série juste pour apprécier la fin, c'est moyennement tentant. Je préfère le tome 2 car c'est le tome d'apprentissage - et que je suis apparemment assez friande de ce "passage" / procédé.

  1. 09/07/2013 à 18:06 | #1
  2. 14/10/2013 à 23:01 | #2
  3. 08/02/2014 à 12:23 | #3
  4. 23/02/2014 à 15:10 | #4
  5. 20/09/2014 à 14:52 | #5
  6. 11/09/2015 à 12:17 | #6
  7. 02/10/2015 à 11:02 | #7
  8. 20/10/2016 à 22:02 | #8
  9. 20/10/2016 à 22:14 | #9