Accueil > Vie de bloggeuse > Mayday, 00170003985240 en détresse.

Mayday, 00170003985240 en détresse.

.

Enfer et damnation !
(non, je ne suis toujours pas morte, je suis procrastinatrice extrême dans mes critiques)
.

Le renouvellement des prêts via le oueb de la bibliothèque est H.S. !
Oui, parce que si vous êtes comme moi une cyber supra surfeuse de la mort qui tue, et que même si vous n’utilisez pas d’e-book, vous aimez pouvoir être connecté(e) en permanence à votre réseau de biblio.
.

Hier, était annoncé sur le site qu’une « migration logicielle » devait être effectuée. Celle-ci empêchait l’accès au catalogue en ligne, et pire à son dossier personnel (qui permet, entre autres, le renouvellement des prêts à distance). Biiien.

.

Sauf que toi, tu sais que cela ne va pas se dérouler correctement.
Et même si hier, à 16h10, ils annonçaient que tout était rentré dans l’ordre, c’est toi qui t’acharnes ce matin à rentrer ton numéro d’usager et ton NIP (code personnel) comme un(e) foldingue sur ton petit pécé (ou mac) chéri d’amour. Et que là, le site, il te dit que NON, aujourd’hui il ne t’aime pas plus qu’hier et qu’il ne veut rien savoir.

.

Le renouvellement à distance, c’est un peu comme respirer: c’est vital pour moi.
Et comme je sais que mes codes d’accès sont les bons, je me dis que le service ne fonctionne plus.
Et bien sûr, en téléphonant et en faisant ma fumiste pour ne pas me déplacer, le serveur vocal m’indique gentiment que « ce poste ne répond pas ».: et j’fais comment, moi, madame, pour te joindre, hein?! Je ne suis qu’une pauvre lectrice désœuvrée qui aimerait ne plus l’être.
.

En gros, cela tombe très mal, car justement, mon prêt se termine le 18 mars (comme de par hasard…). Et pas question, d’aller flirter avec tous les mouftons, le nez plein de morve, le mercredi après-midi…! La décision : c’est aujourd’hui ou rien.

.

Bilan, armée de mes 6 gros pavés, il va falloir que je retourne à cette satanée bibliothèque pour renouveler le prêt !
Certes, j’y déposerai allègrement les deux livres terminés, mais pire que tout, je vais aller à la bibliothèque SANS en emprunter d’autres. Je vous le dis, ce sont les prémices de la mort de la blogosphère littéraire (comment ça j’y vais un peu fort?)
.

Si vous n’avez pas de nouvelle de moi d’ici quelques jours, il y a fort à parier que je serai morte sous des pages et des pages, asphyxiée dans les transports en commun (et les changements). D’ici là, prenez soin de vous.
.

P.S.: si je meurs, je ne lègue à PERSONNE ma bibliothèque personnelle, non mais.

.

Edit : finalement, j’ai insisté et une personne a fini par décrocher…
Renouvellement total des bouquins effectué par téléphone, sans souci.
On m’indique cependant, qu’aucun problème n’a été signalé sur le site; conclusion: j’ai la poisse.

Categories: Vie de bloggeuse Tags:
  1. 21/08/2012 à 23:52 | #1

    Aller à la bibliothèque sans emprunter de livres est pour moi aussi, impensable… et je me vois parfois obligée de prolonger la durée de l’emprunt…
    Posté par Thracinee, 19 mars 2009 à 09:48

  2. 21/08/2012 à 23:52 | #3

    Et moi, je n’ose même pas aller à ma bibliothèque, je dois avoir deux ou trois semaines de retard sur des livres que j’ai à peine entamés !
    Posté par Emma, 28 mars 2009 à 19:46

    • 21/08/2012 à 23:53 | #4

      De retard pour les rendre? oups ! Tu ne vas pas "douiller" au niveau des sanctions? ;)
      Si c'est avoir de retard sur les lectures que tu pensais réaliser lors de leur emprunt, je peux te dire que je suis comme toi: j'ai déjà prolongé une fois tous ces livres et je pense que je recommencerai (si possible) :S

  3. 21/08/2012 à 23:53 | #5

    Figure toi que je ne peux ni prolonger ni résever un livre par internet alors que les fonctions sont pourtant proposée mais ça indique erreur… je peut au moins prolonger par téléphone, mais j’aime tellement y aller qu’en général je ne le fait pas! Par contre j’ai envie de tuer un bibliothécaire mal aimable qui a refusé de prnedre une troisième réservation alors que j’étais prête à annuler une des deux premières : il m’a affirmer quon ne pouvait pas annuler une réservation. quan dje suis rentrée chez moi et que j’ai consulté mon compte j’ai vu que si il avait annulé ma réservation et pas pris la 2ème, j’étais très en colère!! (en plus la fonction annuler la réservation est la seule qui fonctionne via internet
    Posté par Loula, 08 décembre 2009 à 18:19

    • 21/08/2012 à 23:53 | #6

      Ah oui, pas de bol quand même !
      Ce que je trouve énorme c'est que je peux prolonger mes prêts, fixer deux réservations via internet, mais quand un bouquin est en "réserve" (magasin central) je n'ai pas d'autres choix que de me déplacer une première fois pour le réserver et 48 heures après pour le récupérer. Et si je ne me déplace pas assez vite, il retourne en réserve. Et aucune réservation n'est possible via téléphone. Le monde à l'envers !

  4. 21/08/2012 à 23:57 | #7

    « P.S.: si je meurs, je ne lègue à PERSONNE ma bibliothèque personnelle, non mais. »

    Je suis déçue, déçue, déçue…

    Nous, on n’a pas du tout cette possibilité en fait, il faudra que je la garde en tête… Mais vos prêts sont gratuits ou tu dois repayer ces prolongations (et si oui, comment, par VISA?)

  1. Pas encore de trackbacks