Accueil > HOBB Robin > HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ L’éveil des eaux dormantes, tome 6

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ L’éveil des eaux dormantes, tome 6

.

Eveil des eaux dormantes Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 6Titre : L’éveil des eaux dormantes (Les aventuriers de la mer, tome 6)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8 et 9
.

La famille Vestrit est en mauvaise posture : la présence de Hiémain doit servir les objectifs de Kennit. Malta se voit contrainte de danser avec le Gouverneur fraichement arrivé chez les Premiers Marchands. À la sortie du bal de l’Été, la voiture se fait attaquer : Terrilville est en feu. Althea est bien sombre, Brashen, Ambre et elle viennent de mettre la vivenef Parangon à l’eau alors qu’il répète en boucles d’étranges paroles. Insidieusement et constamment, les serpents de mer guettent.

.

Manquer de solitude, pour moi, c’est comme manquer de sel.

.
.

Les aventuriers de la mer tome 6 illustration 01)°º•. Dans ce tome, deux grands arcs narratifs se dégagent : Malta et Althea. Robin Hobb possède l’art de conter. Des personnages morflent, d’autres me débectent, l’une devient une belle personne et tous sortent de leur zone de confort.
.

Il est question du sel de la vie pour l’un des personnages, de grandes inquiétudes viennent manger le quotidien de Brashen & Althea et quelques illusions au passé de Kennit nous tombent sous les yeux. Ce dernier est un stratège par excellence, Sérille drogue le Gouverneur pour arriver à ses fins, Jani Khuprus embrouille son fils Reyn et Keffria propose un plan aux Marchands du Désert des Pluies. La guerre couve entre ces derniers et les Premiers Marchands : le Gouverneur Cosgo intervient de manière totalement arbitraire.
.

Les personnages sont mus par des motifs divers et variés, parfois pour leur famille et/ou clan, souvent pour leur égo. Et pourtant, ces personnages sont non manichéens, ils bougent et ne sont pas figés. Ce qui est formidable avec cette série, c’est qu’ils évoluent à chaque tome – assez vite à mon goût – et l’intrigue, aussi.

.
.

)°º•. Du côté de l’univers, j’en ai appris plus sur les serpents de mer mais j’ai encore du mal à me les représenter. D’ailleurs, cela me donne toujours une drôle d’impression quand Robin Hobb les décrits, notamment la fois où elle précise que la tête d’un des serpents avait la taille d’un poney !
À Terrilville la menace gronde ; mais on fait aussi un saut dans la cité des Anciens, aux Trois-Noues.

Ambre s’essaie à l’ébénisterie du bois sorcier. Cette nature de bois particulière duquel origines et morceaux d’histoires me donnent des frissons.
Par certains aspects et comportements, on a l’impression que le Vif et l’Art sont bien présents, comme dans la saga L’assassin royal.
Il nous reste tant à découvrir !

.

« Que vous doit demain ?
— Demain me doit ? répéta Malta, déconcertée.
— Demain vous doit la somme de vos jours passés. Rien de plus. (Ambre tourna le regard vers la mer.) Et rien de moins. Parfois, on regrette que demain nous ait réglé aussi exactement notre compte. »

.
.

Les aventuriers de la mer tome 6 illustration 02)°º•. Avec la plume de Robin Hobb, nous avons l’impression de construire nous-mêmes nos hypothèses, de découvrir des détails d’une histoire bien plus grande que celle écrite. Évidemment, c’est juste le talent fou d’un auteur qui ne prend pas ses lecteurs pour des idiots – à marteler dix fois chaque fait – et qui nous met intelligemment sur le chemin de la compréhension. Comme si elle préparait notre esprit tout du long et que le cerveau se réveillait à un détail… pour trouver un tas de connexion avec d’autres éléments ultérieurs.
.

C’est l’alternance des points de vue des différents protagonistes qui construit un tome palpitant. Il est complexe et donne matière à réfléchir. D’ailleurs, en lecture commune, Olya et moi avons eu beaucoup de questions, qui nous ont amenées à de grandes discussions où Eirilys nous montrait les portes que nous avions ouvertes mais qui s’avèrent si minuscules qu’on cherchait ailleurs.
.

L’intrigue se resserre jusqu’à l’étouffement : ce tome très vivant renferme action, suspense, mystère et émotions. C’est aussi le tome de la tourmente ; le théâtre de tout un enchevêtrement d’intrigues.

.
.

« L’éveil des eaux dormantes » de Robin Hobb est le sixième tome de la saga Les aventuriers de la mer, soit la dernière partie du tome « Mad Ship ». Ce volume met en péril les membres de la famille Vestrit. Ils s’activent pour la sécurité de ceux qu’ils aiment à défaut de la leur. L’auteur nous livre des éléments pour éclairer notre raisonnement quant aux imbrications de cet univers magique et ô combien riche.

.
.

extrait L eveil des eaux dormantes Robin Hobb.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Dénouer certains fils d’intrigue autour des serpents
.

Dans le chaudron :
¤ Cycle des aventuriers de la mer
¤ Cycle de l’assassin royal

.

Lecture commune Hobb Olya Eirilys Acr0.
La chronique de ce tome a été un sacré challenge… alors on s’est dit que le 29 février était une date parfaite pour l’anecdote 😉 Notre lecture au long cours reprend, avec mes co-équipières : Olya & Eirilys, qui a aussi chroniqué ce livre.

.

D’encre et de rêves (Morgana), Le chat du Cheshire, Marque-ta-page (Valeriane) ont aussi attendu que l’amulette de Kennit en révèle davantage.

CITRIQ
.

Illustrations : #01 par Crooty ; #02 Brashen and Althea par Enife.
.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

  1. ptitelfe
    29/02/2016 à 11:18 | #1

    Superbe avis qui m a permis de me replonger un peu dans cet univers que je chéris ! Tu connais mon addiction pr cette saga! J ai hâte de découvrir ton avis sur les tomes suivants !

    • 01/03/2016 à 12:14 | #2

      Je suppose que tu es à jour sur tout l'univers ? Les trois cycles de l'assassin royal, les aventuriers de la mer, la cité des anciens...

  2. 29/02/2016 à 11:27 | #3

    J’aime tellement cette série <3 !! Robin Hobb fait vraiment partie de mon top 5 d'auteurs préférés 🙂 !

    • 01/03/2016 à 12:15 | #4

      Oh oui je le sais :) Et c'est bien que tu fasses découvrir cette autrice à d'autres, que tu partages ton amour ainsi pour sa plume.

  3. 29/02/2016 à 12:04 | #5

    Robin Hobb a fait fort avec cette série! Même si il s’agit d’une relecture, je suis toujours impressionnée par les enjeux, les personnages, tous les détails et la profondeur de son univers.
    J’aime beaucoup la conversation entre Ambre et Malta que tu as mis en citation. (Tu connais mon amour pour Ambre et je n’avais pas osé vous le dire jusqu’à maintenant pour ne pas vous spoiler mais j’apprécie beaucoup Malta aussi 😀 )
    Ce découpage est assez catastrophique, heureusement que les intégrales chez J’ai lu sont en train de sortir. (J’ai bien envie de me les offrir, d’ailleurs.)
    J’ai trop hâte que l’on continue, j’aime bien vous voir chercher des réponses 🙂

    • 01/03/2016 à 12:16 | #6

      Robin Hobb est vraiment démente ! Je suis subjuguée et par sa plume et par la richesse de cet univers. Juste "Waouh" est une onomatopée parlante.

  4. 02/03/2016 à 12:14 | #7

    C’est vrai que cette auteure a un talent fou pour entremêler les intrigues et nous donner plaisir à les résoudre ! Je n’ai lu que les six premiers romans de « L’assassin Royal’ mais je me souviens de cette impression d’enthousiasme grandissant au fil des tomes ! J’ai bien l’intention de découvrir le reste de ses œuvres, et ton billet m’y encourage fortement, merci 🙂

  1. 17/05/2016 à 16:07 | #1
  2. 19/05/2016 à 11:01 | #2
  3. 02/07/2016 à 14:19 | #3
  4. 10/08/2016 à 11:00 | #4
  5. 10/08/2016 à 12:27 | #5
  6. 10/08/2016 à 12:36 | #6
  7. 10/08/2016 à 12:38 | #7
  8. 10/08/2016 à 12:39 | #8
  9. 10/08/2016 à 12:39 | #9
  10. 10/08/2016 à 12:41 | #10
  11. 10/08/2016 à 12:42 | #11
  12. 01/11/2016 à 21:54 | #12
  13. 15/11/2016 à 17:36 | #13
  14. 16/11/2016 à 07:37 | #14
  15. 16/11/2016 à 07:38 | #15
  16. 16/11/2016 à 07:38 | #16
  17. 16/11/2016 à 07:38 | #17
  18. 16/11/2016 à 07:42 | #18
  19. 23/11/2016 à 20:18 | #19