Accueil > BOUSQUET Charlotte > BOUSQUET Charlotte – La peau des rêves ~ Nuit tatouée, tome 1

BOUSQUET Charlotte – La peau des rêves ~ Nuit tatouée, tome 1

.

Titre : Nuit tatouée (La peau des rêves, tome 1)
Auteur : Charlotte BOUSQUET
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique

.

Najma est prisonnière d’un clan et se voit raconter une histoire aux enfants quémandeurs. Dans le nid des Chimères d’Itzan à ‘Lona, il est difficile de renier son don de conteuse. Najma nous entraîne dans un Paris apocalyptique. Après le Cataclysme qui a eu lieu il y a plusieurs décennies, les clans se battent pour un territoire anéanti. Chez les hommes, le statut adulte s’acquiert en tuant son premier adversaire. Cléo survit dans ce monde sans pour autant y trouver sa place. Un jour, une “proie” est toute désignée, la mort est le seul objectif : elle s’aperçoit alors que la Chimère possède à son poignet le même tatouage qu’elle.

.
.

)°º•. A la suite du Cataclysme, sont nés les mutants. De nouvelles « races » ont vu le jour : les Chimères ces mi-animaux mi-humains se partagent le territoire avec les hommes (Mens) et les créatures des sous-sols appelés « Ceux d’en-dessous ».  Chacun forme un ou plusieurs clans ; si on peut entrevoir une semi-solidarité entre les hommes ; le mouvement général veut que chacun se méfie de tout le monde.
.

Marcus est le chef du clan humain où notre héroïne Cléo vit. Il semble savoir des choses mais veut les garder secrètes au grand dam de Cléo. Cette dernière n’est pas une héroïne abracadabrante. Elle n’a pas une très grande confiance en elle et prend généralement des décisions sur le tard. Bien que je n’accroche pas à elle autant qu’à des héroïnes que j’aurai pu croiser dans d’autres livres, elle me plaît. Sans doute parce que Bousquet a pris le temps de construite une personnalité « commune » c’est-à-dire tout à fait crédible dans ses réactions et émotions sans ce côté ultra-héros qui peut parfois brûler la rétine tellement il est inconcevable. Elle est pourtant brutalisée de bien des manières au sein du clan du passage qui l’a recueillie à sa naissance.  Son tatouage représente un serpent ailé et demeure la clef de voûte de l’histoire.
.

Dans ce groupe, nous retrouvons Tania, la soeur adoptive de Cléo. Je me demande encore comment sa jalousie ne l’a pas tuée. A côté de Cléo, elle est pâle. Cheveux blonds presque blancs, peau quasiment translucide, c’est pourtant bien aux yeux de son père et des autres qu’elle sera le plus invisible. Il y a également Tybalt ; quelque peu enragé et extrêmement jaloux, il ne mérite que des claques pour son comportement inacceptable.
.

Lors de ses péripéties, Cléo rencontrera furtivement Axel et Lyn, deux Chimères. Elle a laissé en vie le premier sans que son clan le sache afin de ne pas déclencher un esclandre. Quant à Lyn, elle partage le même tatouage et la même couleur des yeux.  Auraient-elles aussi un passé similaire ou des origines communes ?

.
.

)°º•. Charlotte Bousquet nous sert un univers où le cataclysme a eu lieu il y a quelques décennies. Cette atmosphère post-apocalyptique est servie par des ambiances sinistres voire très sombres. Elle ne glisse pas vers la facilité où tout le monde est désoeuvré-que-c’est-triste. Et puis, « post-apocalyptique » ne rime pas forcément avec zombies, même si je les aime bien.  Les descriptions sont plutôt rares et l’absence d’explications de l’univers permet à l’auteur de nous rapprocher davantage des sensations de Cléo, ce que je trouve très judicieux.
.

Pour cette histoire, nous nous confronterons aux doutes et peurs de Cléo : elle veut découvrir les clefs de son passé, savoir qui elle est et aussi ce qu’elle veut. La quête d’identité entraînera aussi la question des différences, la monstruosité que peut refléter une personne étiquetée comme anormale ou qui ne rentre pas dans le moule. L’affirmation de soi peut être vu comme un fil rouge.
.

Enfin, la jalousie et la trahison sont deux thèmes illustrés avec des extraits d’œuvres classiques : Cyrano de Bergerac, Roméo & Juliette Horace et Othello. J’ai beaucoup apprécié cette petite originalité qui fait son effet.

.
.

)°º•. Ce « court » roman de 230 pages – qui s’engloutit très vite – repose sur une idée de départ originale avec les tatouages qui « parlent », qui racontent une histoire. A première vue, nous abordons deux récits parallèles sans véritable lien entre eux.
.

J’ai absolument voulu intégrer – voire apprendre par cœur – la composition des clans grâce au lexique présent en début de livre. J’ai vite abandonné, au fil des pages, Charlotte Bousquet prend soin de son lectorat et on range très vite les personnages croisés dans les bons groupes. Il y a deux petits détails que j’ai particulièrement aimés : l’amour de Cléo pour les livres et de voir comment ils sont alors traités après le Cataclysme mais aussi le jeu de piste avec les pancartes où seules quelques lettres sont encore lisibles.
.

La trame présentée est déjà relativement riche : on trouve beaucoup de détails, de débuts de sentiers que pourrait prendre Charlotte Bousquet dans la suite de son histoire. Le rythme est bon, sans effet de relâchement et le suspense est bien entretenu car on veut toujours en savoir davantage. On avance à tâtons mais on meurt d’envie de connaître tous ces mystères et on demeure très intrigués par les Chimères.
.

Bien que la couverture indique « à partir de 13 ans », j’émets quelques doutes au vu de la violence physique et morale. Certaines scènes sont trop virulentes pour ne pas être sceptique quant à l’âge préconisé : même si – me dit-on – les jeunes à cet âge-là savent tout, il y a une différence entre “croire savoir” et “le lire noir sur blanc”.
« Nuit tatouée » est le premier tome d’une pentalogie.

.
.

Il suffit de se laisser bercée par la plume de Charlotte Bousquet pour que la magie opère. Dans un monde post-apocalyptique, le tatouage de Cléo est intriguant et nous emmène vers des mystères et des Chimères bien étranges.

.
.

)°º•. Biographie

Née en 1973, Charlotte Bousquet est une touche à tout. Tout à la fois, elle est auteur, traductrice et créatrice de jeux de rôle. Elle est aussi passionnée par l’histoire, la mythologie et les contes.

La couverture est un toucher peau de pêche, et même si elle ne dure pas dans le temps (après être passée entre 2 ou 3 paires de mains), elle est appréciable et sert parfaitement la superbe illustration de Mélanie Delon.
Son site, son blog.

Pour lire les premières pages, c’est ici.

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Nuit brûlée, tome 2
¤ Les chimères de l’aube, tome 3
.

Souvenir de lecture : Une idée originale, des tatouages qui « parlent »… on ne demande qu’à écouter !

.
Book en stock (Phooka), Books in Wonderland (Seelie), De l’autre côté du miroir (Laure), Délivrer des livres (Herisson08), Le marque-page (Choukette), Mes Imaginaires (SBM), Reflets de mes lectures (Cédric Jeanneret), See you beyond heaven (De.w), Tout à fée… bourbonnaise, Un brin de lecture (Karline05) se sont aussi plongés dans ce premier tome.

CITRIQ

.

.

Ce livre entre de plein fouet dans le cadre du challenge « Fins du monde« .

..

.

Pics : #01 Black Wings par Paingu ; #02 A drawing on wrist par Negative after image.

.

  1. 17/02/2012 à 09:00 | #1

    Voilà qui donne sacrément envie 🙂

  2. 17/02/2012 à 09:36 | #3

    Je vais très prochainement me lancer dans le tome 2, j’espère que je pourrais m’attacher un peu plus à Cléo!

    • 17/02/2012 à 10:01 | #4

      Moi aussi je vais bientôt le lire, une fois que j'aurai sorti la tête de l'eau des LC ;)

  3. 17/02/2012 à 10:01 | #5

    J’ai découvert cette auteure avec Llorona on the rock (que j’ai adoré) et ce livre attend patiemment sur ma PAL que j’ai le temps de le lire, il risque de remonter d’un u deux crans là 😉

  4. 17/02/2012 à 13:45 | #7

    Quand j’ai vu ce livre en librairie, j’ai littéralement craqué sur la couverture (l’illustration et le toucher). Je l’ai acheté direct, sans même savoir de quoi ça parlait (je sais, je devrais pas faire ça mais c’est plus fort que moi !)
    Et du coup ton avis me donne vraiment très, très envie de le découvrir !

    • 17/02/2012 à 18:32 | #8

      J'espère qu'à l'inverse, tu ne passes pas à côté de bijoux SFFF à cause de leur immonde couverture ;)

  5. 17/02/2012 à 15:14 | #9

    Je suis ravie que Cléo t’ai convaincue même si tu n’as pas totalement accroché à son personnage! Je te l’avais dit qu’il était chouette ce livre 🙂 J’ai le tome 2 dans ma PAL, ça me donne envie de le sortir!

    • 17/02/2012 à 18:33 | #10

      En fait, en ayant lu les chroniques, je m'attendais vraiment à pire comme héroïne. Alors oui, elle n'est pas un anti-héros et elle ne met pas non plus des étoiles dans les yeux, mais je la trouve très convaincante. J'ai moi aussi le tome 2 ;)

  6. 17/02/2012 à 17:35 | #11

    Très tentant!

  7. 17/02/2012 à 18:19 | #13

    Ah ce livre m’attire déjà rien qu’à sa couverture que je trouve sublime et très bien finie avec son effet « peau de pèche » (Oui oui … je pourrais acheter des livres juste pour leur cover !)

    Mais ton avis me donne encore plus envie !! x) sois damnée !

    • 17/02/2012 à 18:34 | #14

      L'effet peau de pêche s'abîme malheureusement très très vite :/ En trois lectures, cela en est fini, la couverture pèle ! Moi c'est le vernis sélectif qui me rend dingue pour une couv' ;)

  8. 17/02/2012 à 18:49 | #15

    J’avais bien aimé ce tome 1, tout comme le T2 que je dois encore chroniquer et je suis comme toi, je trouve que c’est un peu violent pour des enfants à partir de 13 ans.
    Après, l’histoire est bien construite et on se laisse entrainer sans difficultés à la suite de Cléo et ses « amis » !

  9. 18/02/2012 à 09:38 | #17

    J’ai aimé cette héroïne, plus véridique et moins neuneu que bien d’autres…

  10. 18/02/2012 à 11:20 | #19

    Bon, comme d’hab, tu donnes très envie (sacrée cocotte va !), mais le fait que ce soit une pentalogie me rebute un peu. Comment on fait après pour que notre Fin de série soit correct ? ^^

    Bref, je note le titre, mais ce ne sera pas pour tout de suite.

    • 18/02/2012 à 15:10 | #20

      Oh cela fait bien longtemps (depuis le début) que mon Fin de série n'ait pas été correct :D Il faut espérer que les tomes paraissent vite : 1er tome octobre 2011, 2e tome février 2012 ^^

  11. 22/02/2012 à 00:38 | #21

    Very tempting! Surtout quand tu parles d’extraits d’oeuvres classiques. Je le note pour quand j’irai en France!

    • 26/02/2012 à 18:07 | #22

      Attention, les extraits sont très courts (une ou deux phrases) et égrainés tout au long de l'histoire.

  12. 25/02/2012 à 22:04 | #23

    Cela donne envie ! Je vais peut-être me laisser tenter 🙂

  13. 27/09/2012 à 14:34 | #25

    Cela fait un moment que cette série me fait de l’oeil ! J’espère pouvoir m’y plonger un de ces jours 😉

  1. 13/03/2012 à 07:41 | #1
  2. 13/03/2012 à 18:13 | #2
  3. 23/03/2012 à 09:08 | #3
  4. 30/03/2012 à 07:22 | #4
  5. 19/04/2012 à 18:45 | #5
  6. 17/11/2012 à 12:43 | #6
  7. 09/12/2012 à 20:06 | #7
  8. 21/12/2012 à 15:15 | #8
  9. 30/12/2012 à 15:10 | #9
  10. 04/01/2013 à 08:11 | #10
  11. 18/04/2013 à 07:38 | #11
  12. 12/05/2013 à 08:58 | #12
  13. 22/12/2013 à 20:51 | #13
  14. 18/03/2014 à 08:48 | #14
  15. 25/04/2016 à 11:22 | #15