Accueil > NORTH Claire > NORTH Claire – La soudaine apparition de Hope Arden

NORTH Claire – La soudaine apparition de Hope Arden

.

la-soudaine-apparition-de-hope-arden-claire-northTitre : La soudaine apparition de Hope Arden
Autrice : Claire North (alias Claire North et Kate Griffin)
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
.

Dès ses seize ans, Hope Arden disparait de la mémoire des gens. D’abord ses professeurs, puis ses amis et enfin ses parents. Elle n’est pas invisible : elle converse avec les gens, elle entre dans leur vie. Mais très vite, elle en disparait aussi, au bout de quelques minutes d’absence (le temps d’une douche). Elle se servira de cette particularité pour devenir voleuse professionnelle. Sauf qu’en volant l’application Perfection, elle met un doigt dans un engrenage dangereux.

.
.

Le monde commença à m’oublier quand j’avais seize ans.
Ce fut un déclin lent et progressif, une petite chose à la fois.
Mon père, négligeant de me conduire au lycée.
Ma mère, dressant la table pour trois au lieu de quatre. « Oh ! disait-elle quand j’entrais dans la cuisine, j’ai dû croire que tu étais sortie. »
Une enseignante, Mlle Thomas, la seule du lycée qui se souciait de ses élèves – pleine de foi en eux, d’espoir en leur avenir –, omettant de me réclamer mes devoirs, de m’interroger, d’écouter mes réponses, jusqu’à ce que je finisse par ne plus lever la main.
Mes amis, les cinq qui étaient au centre de ma vie, ceux avec lesquels je déjeunais systématiquement, s’asseyant un beau jour à une autre table, non pas à dessein et pour me mettre à l’écart, mais parce que leur regard passait à travers moi : ils ne voyaient plus qu’une inconnue.
Une dissociation entre mon nom et mon visage pendant l’appel. On se souvient de mon nom, mais le lien est rompu. Qui est Hope Arden ? Un gribouillis à l’encre sans passé ; rien de plus.

.
.

la-soudaine-apparition-de-hope-arden-illustrationPeut-on parler d’aptitude pour Hope Arden ? Le fait que les gens l’oublient va forger sa vie,  elle va devenir voleuse professionnelle. D’abord pour se nourrir, se loger, se déplacer. Très vite, elle s’intéresse à des vols plus « intéressants ». Les ordinateurs peuvent retenir des images de son visage, le scanner de ses empreintes mais les êtres humains l’oublient.
.

Cette anomalie peut être qualifiée de malédiction quand la solitude d’une personne est absolue. L’empathie se développe très vite pour la protagoniste qu’on suit grâce à un récit à la première personne.
.

L’autrice développe plusieurs points sociétaux : le recoupement informatique, l’intérêt de logiciels dans la quête de la perfection, le quid de la liberté individuelle, le regard des autres, la place dans la société avec ses codes bien définis.

.

J’ai tout de suite accroché au postulat de départ avec cette héroïne qui ne s’imprime pas dans la mémoire des gens. Elle est un ruban de Möbius : un éternel recommencement pour autrui. Autant vous prévenir : vous n’aurez pas d’explication concernant cette particularité surnaturelle. Sur plusieurs points, le récit ressemble à son autre roman « Les quinze premières vies d’Harry August ».
.

J’ai aimé l’imagination débordante de l’autrice : la narratrice est la protagoniste, l’intrigue est percutante et divisée en chapitres courts et rythmés. Le style est efficace et fluide ; je suis entrée dans l’intrigue et j’ai aimé suivre Hope Arden à travers le monde, traquée et pourtant irrattrapable.

.

extraits-la-soudaine-apparition-de-hope-arden-claire-north

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Et l’unique Parker de New-York (hormis Spiderman)

.

Defi valeriacr0Sélectionné par Valériane pour septembre pour le défi Valériacr0, j’ai dévoré le livre en trois jours et l’ai terminé le dernier jour du mois (Ouf !)

.

C’est grâce à Cornwall (La prophétie des ânes) que j’ai découvert ce livre.

Illutration : The woman who isn’t there par Amaia Castro.

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements
Catégories :NORTH Claire Étiquettes : ,
  1. Vert
    6 octobre 2016 à 18:19

    Faudra que je le lise un jour (et c’est pas le seul de cette auteure je crois ^^).

    • 12 octobre 2016 à 07:43

      En roman indépendant et chez les mêmes éditions (traduit en français), il existe aussi Touch mais l’histoire a priori, ne me tente pas trop.

  2. 7 octobre 2016 à 13:02

    De manière assez surprenante, il ne me tente pas du tout, et je ne saurais dire pourquoi précisément.
    Pavie qu’il t’es plu.

  3. 7 octobre 2016 à 17:46

    Il est dans la PAL celui-ci. Je ne lis pas ton billet, mais je note tes 4 étoiles 🙂

    • 12 octobre 2016 à 07:45

      J’espère qu’il te plaira autant qu’à moi 🙂

  4. Shaya
    7 octobre 2016 à 20:01

    Il a l’air vraiment chouette celui-ci, il faut que je le lise à l’occasion !

    • 12 octobre 2016 à 07:45

      Son avantage est qu’il se lit vite car il est bien rythmé.

  5. 8 octobre 2016 à 10:04

    Ça fait longtemps que je me dis qu’il faut que je découvre Claire North… Pourquoi pas avec ce roman !

    • 12 octobre 2016 à 07:46

      Plus que Les quinze premières vies d’Harry August ou Touch ? Ou peu importe le flacon, pouvu qu’il y ait l’ivresse ?

  6. 24 octobre 2016 à 15:04

    J’ai les « quinze premières vies (…) » dans la pile. Tu m’avais déjà tentée avec 🙂
    Il faudrait que je le sorte pour voir ce qu’elle a dans la plume.
    Lequel des deux as-tu préféré?

    • 25 octobre 2016 à 21:04

      Je crois que je les ai appréciés de la même façon : ils ont une construction assez similaire, avec des inconvénients un peu différents. Mais après, seules les quatrièmes de couverture pourraient t’aiguiller.

  1. 5 octobre 2016 à 13:47
  2. 9 octobre 2016 à 10:01
  3. 12 octobre 2016 à 07:49
  4. 12 octobre 2016 à 22:09
  5. 31 décembre 2016 à 10:02
  6. 5 mars 2017 à 18:31

Jeter un sort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :