Accueil > LINDSAY Jeff > LINDSAY Jeff – Les démons de Dexter, tome 3

LINDSAY Jeff – Les démons de Dexter, tome 3

.

Les demons de Dexter Jeff Lindsay tome 3Titre : Les démons de Dexter (Dexter, tome 3)
Auteur : Jeff Lindsay
Plaisir de lecture : etoile 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2, tome 4, tome 5, tome 6

.

Dexter perfectionne son costume d’être humain « normal » : il va bientôt être mari et beau-père. Est-ce de ce nouveau statut que le Passager noir a peur ? Pourtant, Dexter a assouvi leur désir de sang, une nuit où la lune brillait. Sa sœur Déborah est chargée d’une nouvelle enquête : deux corps de femme ont été retrouvés carbonisés et sans tête… Ou plutôt avec une de taureau en céramique.

.
.

Il y avait toutes les recherches effectuées sur de potentiels camarades de jeux, ainsi que la petite boîte en bois, mon bien le plus précieux, qui contenait quarante et une lamelles de verre, avec en leur centre une seule goutte de sang séché, chacune d’elle représentant une de ces vies sous-humaines qui s’étaient achevées entre mes mains, l’album de ma vie intérieure. Car je ne laisse pas derrière moi de grands tas de chair putride. Je ne suis pas un de ces saigneurs compulsifs et négligents. Je suis un saigneur compulsif extrêmement soigneux.

.
.

Dexter in the dark)°º•. Alors que Dexter croquait la vie à pleines dents – et parfois celles des autres – le voilà en proie au doute. Sa dualité s’exprime : il y a d’un côté sa vie « normale » avec ce qu’il est attendu de lui (alors qu’il s’avère complètement paumé au niveau des conventions sociales et du comportement adéquat) ; et de l’autre côté, sa protection/couverture qui elle-même pose un souci à cause d’un guetteur, un ennemi inconnu.
.

J’ai été étonnée de la bonne traduction qui m’attendait : certaines tournures de phrases sont bien trouvées, d’autres me font rire. Les personnages secondaires offrent un beau camaïeu. Je me suis bien marrée avec l’épisode au musée avec ses futurs beaux enfants : on commence par la petite leçon où le piranha doit passer inaperçu parmi ses congénères pour terminer avec la fabuleuse conclusion : existe-t-il des Papas Passagers Noirs ?

.
.

Les demons de Dexter illustration)°º•. Contrairement à la série télévisée, le passager noir est la pièce maitresse dans l’histoire de Dexter (d’ailleurs, entre les deux media, le récit diffère totalement). Cette fois l’intrigue parait un peu alambiquée, avec des explications plutôt floues : mais il faut dire que Jeff Lindsay laisse beaucoup d’interrogations en suspens.

Le passager noir est-il une entité virtuelle ? Existe-t-il une hiérarchie dans ce domaine ? Qui/Quoi est Moloch ? Quels sont ses plans ? Qui est le Papa Lion suprême ?
.

Et puis, l’auteur ne s’embête pas avec des fins trainant en longueur pour une apothéose fignolée : il finit proprement tout de même et cela donne du peps au récit.
.

Pour son fil rouge, Jeff Lindsay ne coud pas son intrigue de fil blanc. Il mène aussi bien l’aiguille que le couteau, son protagoniste. Et il veille à ce que les points réguliers forment un bel ouvrage, qui pour l’instant, reste invisible dans son ensemble aux yeux du lecteur.

.
.

« Les démons de Dexter » de Jeff Lindsay est le troisième volet consacré au serial killer. Le titre renferme l’ensemble des interrogations : son monde obscur semble être régi par une hiérarchie ou des codes que Dexter ne connait pas lui-même. Serait-il en danger par une force omnipotente ?

.
.

clic pour lire les extraits

extraits Les demons de Dexter Jeff Lindsay

————————————————————————~*

.

.

Souvenir de lecture : Sommes-nous tous sous la coupelle d’un papa lion ?
.

Dans le chaudron :
Des livres qui mettent un brin mal à l’aise
¤ Les contes de la fée verte Poppy Z. Brite
¤ Dancing Lolita de Gudule
¤ Ainsi naissent les fantômes de Lisa Tuttle

.

Ma super lecture a été réalisée en non moins super compagnie, avec Valériane. J’aime beaucoup les lectures communes car elles permettent de discuter en échangeant nos impressions et de creuser un peu plus le récit. (Laissez faire, les meilleures enquêtrices, c’est nous)

.

Illustration : #01 Couverture anglo-saxonne ; #02 par CerburusLives.
.

  1. 10/06/2016 à 11:34 | #1

    Belle chronique!
    Oh oui, je m’amuse mieux à le lire avec toi. Je pense que toute seule, je n’aurais pas continué la série.
    Et donc, t’avais pris plein de notes 😉 J’ai retenu pas mal d’éléments, mais juste que l’histoire du musée m’était sortie de la tête.

    Une série, ma foi, fort sympathique!

    • 10/06/2016 à 19:44 | #2

      Ah si Dexter te parait plus savoureux en ma présence, je prends ! J'ai relu nos échanges de mails, en réalité :)

  2. 10/06/2016 à 12:07 | #3

    Je n’ai lu en diagonale ta chronique pour éviter de me faire spoiler, ça me rappelle en tout cas que j’ai l’intégrale dans ma PAL et qu’il faudrait que je la lise un jour 🙂

  3. 10/06/2016 à 16:02 | #7

    Je crois qu’un jour je lirais bien les romans

    • 10/06/2016 à 19:45 | #8

      Le point de vue d'un serial killer tuant des "monstres" est particulièrement truculent. Et puis on s'attache à lui, et c'est un sentiment épatant.

  4. Saureus
    11/06/2016 à 19:06 | #9

    Les extraits sont magnifiquement écrit ! Le rythme, les sonorités… très sympa ! <3

    • 13/06/2016 à 20:10 | #10

      Oh je ne savais pas que tu es fan de Dexter ;)

      • Saureus
        14/06/2016 à 19:49 | #11

        Absolument pas, j’ai juste entendu parler de la série… et j’ai lu les extraits que tu as posté. XD

  5. 11/06/2016 à 22:18 | #13

    J’avoue que je n’ai toujours pas tentée, je ne suis pas particulièrement attirée…

    • 13/06/2016 à 20:11 | #14

      Ah je comprends, le profil du serial killer n'est pas forcément le plus attirant.

  1. 06/07/2016 à 11:11 | #1
  2. 30/09/2016 à 11:57 | #2
  3. 12/10/2016 à 22:11 | #3
  4. 12/10/2016 à 22:12 | #4
  5. 01/11/2016 à 21:47 | #5
  6. 01/11/2016 à 21:48 | #6
  7. 01/11/2016 à 21:49 | #7
  8. 01/11/2016 à 21:49 | #8
  9. 01/11/2016 à 21:51 | #9
  10. 01/11/2016 à 22:01 | #10
  11. 23/11/2016 à 20:18 | #11