Accueil > BROOKS Terry > BROOKS Terry – L'épée de Shannara

BROOKS Terry – L'épée de Shannara

.

Titre : L’Epée de Shannara (Shannara, tome 1)
Auteur : Terry BROOKS
Plaisir de lecture Livre à oublier

.

En l’an 4001, Allanon arrive à Valombre et se rend à l’auberge familiale des Ohmsford. Il raconte alors l’Histoire… Il y a à peu près 2000 ans, une grande guerre mettent fin à l’hégémonie du monde. Les races se séparent le territoire (nains à l’est, hommes au sud, trolls au nord, elfes à l’ouest). Malheureusement le monde connaît alors deux grandes guerres des races… Le conseil des druides met fin aux massacres et maintiendra tant que possible la paix. Cependant, Brona, druide obscur et roi-sorcier ne s’avoue pas vaincu et détruit ledit conseil. Des années plus tard, il recherche grâce à ses sbires le descendant qui possède la seule épée capable de le tuer, qui eut été appartenue à Jerle Shannara. Et c’est aussi brutalement que Shea de la famille Ohmsford apprend qu’il est son héritier et que les événements s’enchainent…

.

Bien que je ne fasse pas partie des gens qui pensent que la Fantasy = Tolkien et que toute autre œuvre est forcément un simili, je ne pourrai qu’être catégorique pour ce premier tome offert par Terry BROOKS. Cela n’est qu’une simple copie et un condensé de la trilogie du Seigneur des Anneaux : échapper aux méchants qui arrivent le lendemain, donner un rendez-vous un peu plus loin au druide, alliance de personnes dont les objectifs diffèrent : même intrigue, même trame. L’insistance sur certains traits de caractère des personnages rend la lecture pénible. Allanon qui disparait mais réapparait toujours au bon moment, un héros qui s’ignore : BROOKS ne fait pas dans la demi-mesure quand il s’agit de stéréotyper au maximum ses personnages. Les ficelles tirées sont trop voyantes, le suspense n’est pas à son comble et on devine bien vite la fin au premier tiers du livre. L’écriture est fadasse, il n’y a aucun rythme, et même pire, le lecteur a une seule envie : sauter des pages. Cette véritable souffrance est aussi due à une écriture linéaire qui créé un certain ennui. Et si comme cela ne suffisait pas, BROOKS se réveille et nous offre une fin torchée très rapidement.

.

Dans le chaudron :
¤ Les pierres elfiques, tome 2
¤ L’enchantement de Shannara, tome 3
.
CITRIQ

.

  1. 27/10/2011 à 20:25 | #1

    Hé bé il est habillé pour l’hiver celui-là :p

  2. 24/01/2016 à 20:12 | #3

    « nains à l’est, hommes au sud, trolls au nord, elfes à l’ouest » Ah. Alors là déjà je me crispe. C’est dommage, c’était obligé de la part de l’auteur de choisir cette répartition de ces races, et pas une autre ? (d’autres)
    « Le conseil des druides met fin aux massacres et maintiendra tant que possible la paix. Cependant, Brona, druide obscur et roi-sorcier ne s’avoue pas vaincu et détruit ledit conseil. Des années plus tard, il recherche grâce à ses sbires le descendant qui possède la seule épée capable de le tuer » – là je n’avais même pas besoin de critiques pour me dire que ça sentait le repompage assez violent…
    Il y a une semaine, avant que les bloggeurs ne partagent leurs chroniques, j’avais plutôt envie de découvrir cet auteur. Mais là je commence à être mitigée (le tester en poche d’occas pour pouvoir balancer le bouquin au cas où ? :D)

    • 24/01/2016 à 21:20 | #4

      Sincèrement ? Tu ne prendras aucun plaisir et même pire, cela va t'agaceeeeer tellement ! Fuis :)

  3. 25/01/2016 à 10:17 | #5

    Ouch! Avec la série je commençais à me dire qu’il fallait que je me penche sur les livres… Mais finalement peut-être pas x)

  1. 27/10/2011 à 19:14 | #1
  2. 23/06/2014 à 13:07 | #2