Accueil > Vie de lectrice > Merci Voisin·e !

Merci Voisin·e !

.

À l’instar du crowdfunding pour le premier tome en octobre 2015, j’ai acté au financement participatif de Laurel pour Comme Convenu 2 en mars 2017.
.

L’attente entre la clôture de l’événement et la réception du livre papier à domicile (tome 1 reçu en mai 2016) est réalisée dans la joie et la bonne humeur, reflet-même de la communauté qui entoure l’illustratrice. Cette dernière nous abreuve de nouvelles et d’informations claires et précises quant à la suite du processus de fabrication et de distribution.
.

Et puis, tout s’accélère. Le mail d’expédition de la société qui gère les envois arrive dans la boite de réception le 7 décembre. Le numéro de colis et son lien de suivi sont entre mes mains. Et je rentre généralement en mode IMPATIENCE*1000 car plus le tome 2 de Comme Convenu se rapproche de moi, plus j’ai l’impression qu’il met du temps pour faire les derniers mètres (au moins) restants.
.

.
Je me suis abstenue de rafraichir la page toutes les 42 minutes et j’ai décidé de le laisser arriver tranquillement. Ce n’est qu’à la lecture – le 14 décembre – d’un énième tweet comportant le hashtag commeconvenubienreçu que je me demande dans quelles eaux navigue mon exemplaire. DANS LES EAUX DE LA DÉSESPÉRANCE, ma bonne dame.
.

Oui, c’est le drame. Le livre arrivé deux jours après réception du mail (le 9 décembre, si tu as suivi) a été réceptionné par un certain Michel. Alors, branle-bas de combat ! Je demande à mon concierge-qui-ne-s’appelle-pas-Michel, habilité à recevoir les colis, s’il ne l’a pas réceptionné au-cas-où puis à mes voisins qui répondent tous par la négative. J’attaque la campagne de rappels téléphoniques quotidiens pour la société de transport.
.

C’est une affaire délicate car dans de nombreux cas, on ne veut pas être remboursé·e, on veut recevoir le produit, point. Alors, j’ai laissé un petit mot à l’intention de mes voisins (que j’ai placardé absolument PAR-TOUT dans ma résidence). Ne sait-on jamais.

.

Petit mot pour les voisins dans la perte de Comme Convenu 2 de Laurel.
.

Et ce 19 décembre, un peu comme le Disparu-qu’on-ne-retrouverait-jamais, il se trouvait dans ma boite aux lettres, intact, enveloppe non ouverte. Juste après avoir envoyé un mail à l’équipe de Comme Convenu (histoire de leur faire perdre de précieuses minutes pour rien). Je ne saurais jamais qui l’a déposé, mais c’était chouette. Et je suis sans doute la plus heureuse destinataire de tous les participants de ce crowdfunding… Merci Voisin·e !

.

Réception comme convenu 2 de Laurel crowdfunding

Merci Voisin, voisine pour réception comme convenu 2 de Laurel

.

.

Categories: Vie de lectrice Tags:
  1. 20/12/2017 à 21:20 | #1

    Et bien dis donc, quelle histoire!!!!

    • Acr0
      21/12/2017 à 21:23 | #2

      La disparition d’un livre durant 10 jours, je trouve ça suffisamment long pour me dire que je n’en verrai pas la tranche.

  2. 20/12/2017 à 22:06 | #3

    L’hallu!!!!
    Je suis contente qu’il soit bien arrivé.

    Je suis allée chercher le mien dans un dépôt relais du transporteur au fin fond d’une rue, au milieu de quelques magasins fermés, toute une ambiance.

    • Acr0
      21/12/2017 à 21:24 | #4

      Intéressaaant ! J’espère que tu t’es souvenue des règles de base en cas d’attaque de zombie !

  3. 21/12/2017 à 15:45 | #5

    Au moins tu as reçu un numéro de tracking pour le colis… Moi même pas.
    Du coup je ne sais pas où est mon colis. Une chose est sûre, pas dans ma BAL.

    • Acr0
      21/12/2017 à 21:25 | #6

      Zut :/ En cherchant sur ton email, tu ne trouves rien avec le mot clé « nift » ? C’est la même adresse mail que celle d’où a été envoyé le mail récapitulatif de la commande et de tes coordonnées.

  4. 21/12/2017 à 16:52 | #7

    Je trouve surprenant que le voisinage n’est pas directement rendu le colis après mauvais aiguillage…
    Quelle histoire!

    • Acr0
      21/12/2017 à 21:27 | #8

      Je suis aussi étonnée car il y a bien l’adressage précis avec bâtiment et numéro d’appartement. Après, c’est la solution la plus plausible car je ne vois pas le livreur récupérer le colis où il avait été déposé pour le ramener dans ma boite aux lettres. L’enveloppe était intacte, non ouverte mais sans trace de remise contre signature ou avis de passage.

  5. 03/01/2018 à 10:37 | #9

    @Acr0
    J’ai fini par le recevoir la semaine passée, donc tout va bien !! 😀
    Je suis hyper contente, tout est arrivé bien emballé dans du carton, et mon père a dû signer le bon de livraison.
    (Apparemment le service de livraison était meilleur en Belgique…)

    Tout est bien qui fini bien 🙂

  6. 06/01/2018 à 17:27 | #11

    Tu ne le sais pas, mais un lutin de Noël se cachait peut-être parmi tes voisin.e(s), il est passé par là, et a aidé ton tome 2 à retrouver son chemin ^^
    J’aime tellement quand ces histoires-là finissent bien 😉

    • Acr0
      12/01/2018 à 18:56 | #12

      Peut-être ? En tout cas, j’étais sou-la-gée de le découvrir dans ma boîte aux lettres. Je t’avoue que je ne l’espérais plus…

  7. 09/01/2018 à 22:08 | #13

    Tout est bien qui finit bien!!
    Ouf… ça aurait triste de ne pas le recevoir ce colis!
    Me réjouis de te lire à ce sujet!

    • Acr0
      12/01/2018 à 19:29 | #14

      Tu as tout compris : j’aurais été super triste, oui !

  1. Pas encore de trackbacks