Accueil > ZITO V. M. > ZITO V.M. – L'homme des morts

ZITO V.M. – L'homme des morts

.

l homme des morts zitoTitre : L’homme des morts
Auteur : Z.M. VITO
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut

.

En 2018, l’Est des Etats-Unis se remet difficilement de l’épidémie. L’Ouest une zone abandonnée, occupée par les morts. Ancien neurologue, Henry Marco travaille en binôme avec Ben, parti dans l’Est. Via son intermédiaire, il offre ses services aux familles de victimes : il traque la personne morte-vivante pour la renvoyer définitivement ; ainsi elles peuvent réaliser leur deuil. La raison essentielle de sa présence de l’Ouest est sa femme, disparue durant la Résurrection. Il ne désespère pas de la retrouver. marco est contacté pour une mission particulière, embauché de force par l’Etat : il doit retrouver le Dr Ballard. Il se fait accompagner par le taciturne Wu.

. .

l'homme des morts 01)°º•. Nous rencontrons les personnages sans trop de détails préalables. C’est en les suivant sur différentes actions que nous en apprendrons plus : leur passé est dévoilé petit à petit. Le point de vue omniscient permet de ne pas s’attacher qu’aux faits et gestes de Marco mais il a l’inconvénient de ne lier aucune atttache du lecteur envers les personnages. .

Côté zombie, nous avons des “exemplaires” assoiffés, très virulents et bien moches sans pourtant verser dans la surenchère (si, c’est possible). Le thème principal – et unique – est celui de la survie. Nous assistons au spectacle de l’humain dans ses moments de doute, ses choix et conséquences (ses erreurs essentiellement, d’ailleurs) ainsi que sur ces maigres espoirs. .

L’ambiance s’avère très glauque : nous sommes en présence de zombie trainant. Le récit est truffé de détails assez crus et de descriptions répugnantes. Zito nous présente une histoire avant tout primitive et qu’on pourrait même qualifier de virile : lutte, traque, assassinat, morts, de l’action brut avec l’emploi d’armes. Il n’empêche que le concept développé par l’auteur est intéressant et crédible, le résiduel émotionnel : un dernier éclair primitif ramènent les zombies à des endroits à consonance affective forte (lieu de travail, vacances, naissance ou autres événements). C’est grâce à ce résiduel émotionnel que Marco arrive à retrouver les morts-vivants à renvoyer dans la mort.

. .

)°º•. J’ai trouvé l’intrigue très linéaire : le récit ne fait pas place à la subtilité ni même réellement au suspense. Le langage est familier voire charretier ; sans doute pour donner davantage de crédit à l’environnement posé. Les échanges entre Wu et Marco sont minimalistes mais prenants. .

Ce livre basé sur l’espionnage comporte aussi une touche de thriller. J’ai particulièrement apprécié le nouveau métier émergent de tueur de zombie professionnel que je n’avais pas encore eu le loisir de croiser dans un roman post-apocalyptique. L’aspect scientifique et l’intégration des prions n’est pas sans rappeler 12:21 de Thomason. J’ai trouvé le pathos un peu exacerbé sur la fin, trop attendu aussi pour fonctionner avec moi.

Cet aspect “road movie” est assez réussi et l’annonce de la future adaptation cinématographique par The ink factory ne surprendra personne.

. .

“L’homme des morts” de V.M. Zito suit une intrigue linéaire et un peu prévisible. Du côté “plongeon” du lecteur, l’ambiance est glauque à souhait, les détails nombreux et l’action bien présente. L’amateur de zombie version trainante-répugnante sera ravi(e) par ce post-apocalyptique qui offre une idée originelle sur le résiduel émotionnel.

.

Lire les premières pages

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Il est resté pour elle. .

.

My summer of (SFFF) loveDéfinitivement, ce livre fait partie du challenge My summer of (SFFF) love : non pas qu’on y trouve de l’amour dégoulinant. Mais si Marco se trouve encore dans l’Ouest (il est courageux !), c’est tout simplement parce que son amour y demeure encore et qu’il ne l’a pas retrouvée depuis le début de l’épidémie. L’amour y est en filigrane, car s’il mène ces actions, passent par ces lieux, ce n’est pas par hasard…

.

De livres & d’épice (Chani), La p(ile) à l(ire) d’Hécléa, Les lectures de Mylène, La Croisée des Chemins (Tesrathilde), Mes imaginaires (Sandrine B.M.), My inner shelf (Carole) ont également été se promener dans le wagon-restaurant..

CITRIQ
.

Cette lecture a été réalisée en partenariat avec Babelio et Orbit. .

Pic : Zombie par Wahkee930

.

Categories: ZITO V. M. Tags: ,
  1. 26/07/2013 à 16:57 | #1

    Ah bin je regarderai le film alors !

  2. 26/07/2013 à 19:08 | #3

    J’avais passé un très bon moment et apprécié que les zombies ne soient pas trop gores quand même, même si on a quelques descriptions beurk 😛

    • 18/08/2013 à 13:01 | #4

      Oh quand même, t'es sur un bon niveau-là. Quand je croise les livres de zombies que tu lis, je t'assure, tu dois aimer ça :)

  3. 27/07/2013 à 17:28 | #5

    Je ne sais pas trop, à chaque fois je regarde ce livre en me disant « j’aime bien la littérature de zombies, mais celui là ne me tente pas ». A voir mais ton avis me confirme de ne pas me presser à me prendre ce roman.

    • 18/08/2013 à 13:02 | #6

      Oui, et puis il y a tant de livres à découvrir qu'il vaut mieux laisser de côté ce dont notre envie est mitigée a priori.

  4. 31/07/2013 à 11:28 | #7

    Bon bah tu me diras si tu développes l’aspect histoire d’amour pour mon challenge (mais sinon je ne doute pas que tu trouves autre chose de plus adapté d’ici la fin de l’été ^^)

    • 18/08/2013 à 13:03 | #8

      J'y tiens, il faut juste que je trouve le temps de le faire :)

  5. 13/01/2014 à 16:39 | #9

    Ce roman me tente énormément depuis que j’en entends parler, je pense le lire avant la sortie du film!

  6. 29/05/2014 à 13:37 | #11

    J’ai beaucoup aimé l’ambiance très posée du début, avec le héros qui est tout seul dans cet environnement sauvage, et aussi la manière dont il a fini par accepter la vie au milieu du territoire infesté. J’aurais aimé qu’on tombe moins dans les scènes d’actions classiques et gore, j’en attendais moins. Mais j’ai tout de même un très bon souvenir de lecture !

    • 29/05/2014 à 18:05 | #12

      :) C'est vrai que certaines scènes sont réussies. Je pense que ma préférée est celle dans le train.

      • 29/05/2014 à 18:54 | #13

        Oh oui !! Je voulais en parler mais j’ai oublié. Cet épisode est en même temps très bien géré, assez original, et très logique.

  1. 08/08/2013 à 08:01 | #1
  2. 23/09/2013 à 18:53 | #2
  3. 23/09/2013 à 19:00 | #3
  4. 31/12/2013 à 17:56 | #4
  5. 29/05/2014 à 13:38 | #5
  6. 27/07/2015 à 22:04 | #6
  7. 03/11/2015 à 16:01 | #7