Accueil > Vie de bloggeuse > L'habit ne fait pas le moine.

L'habit ne fait pas le moine.

.

AnecdotesL’habit ne fait pas le moine… ou l’art des bibliothèques de créer des rencontres magiques.

.

¤ Début d’après-midi, après quelques courses dans deux magasins, je me dépêche d’aller déposer mon livre à la bibliothèque. D’un pas certainement pressé et d’une intention certainement un poil trop déterminée, me voilà à monter les marches rapidement, pour pousser la porte… qui ne cède pas sous mon élan. Et biiiiim !

.

Je regarde sur la porte vitrée, les horaires marqués en orange, en TNR taille 250. Oui, cela ouvre à 14 heures. Je regarde le jeune homme qui – soit est un bon acteur et arrive à se retenir d’éclater de rire soit n’a rien vu mais peut-être tout entendu – se trouve là, et lui demande l’heure « moins deux », répond-il. Je lui souris. Et au bout de 8 secondes ¾, il me dit « Oh bah, je croyais que c’est vous qui alliez ouvrir la bibliothèque ». Haaan, quel compliment qui fait du chaud dans mon coeur ! Cela veut dire qu’avec mon pas trop pressé et mon intention trop déterminée – et en surplus, les sourcils froncés et la tenue vestimentaire all black – je ferai une très bonne bibliothécaire. En approuve certainement mon livre coincé sous le coude et ma carte d’abonnée déjà dégainée.

.

¤ Quelques minutes après, alors que la bibliothèque demeure fermée, il y a une flopée de lutins qui s’ramène, rapport aux bruits qu’ils font déjà à 800 mètres. Ils sont certainement à l’école, enfin en période « école », rapport aux « maikrèèèèèsse » stridents et appuyés des intellos-lécheurs-de-fessiers et des têtes à claques. Et là, la tête de troupe-en-rang-deux-par-deux-maitresse-à-0,50-cm-du-premier-couple, s’arrête à environ 0,86 cm de moi. Une vieille arrive sur ses deux jambes peu valides et sa canne qui cliquette  sur le bitume. Silence du roi quand elle gravit les quatre marches, because la pente douce pour fauteuil roulant et autres gens à trois pattes est prise par la longue floppée de lutins. Elle sourit et s’exclame « bah moi, j’suis ancienne maitre d’école de français. Et là, j’y retourne. Pour apprendre… l’informatiiiiiique ». De fil en aiguille, la maitresse et l’ancienne-professeur-de-français-qui-va-bientôt-surfer-on-the-vague-du-web (et qui accessoirement, va bientôt créer un blog littéraire qui volera la première place de BOB au classement wikio, ça va de soi) blablatent.
.

Et là, mouflet numéro 1, du peloton-de-tête-de-la-floppée-de-lutins (vous suivez toujours ?) me dit « Moi, et bah Moiiii, j’ai 8 ans et demiiii (et presque toutes ses dents). On est là pour travailler tu vois, chercher des livres, etc. ». Pause d’environ 6 secondes, puis il me confie un secret en se frottant les mains « mais j’espère que je vais pouvoir faire de l’ordinateuuuuur ». Le secret, il est confié certainement trop fort. Et biiiim, la maikresse-de-mouflet-de-8-ans-et-demi « tu crois vraiment que tu vas pouvoir faire de l’ordinateur ? On est venu travailler… et après on ira à la ludothèque ». Moi, dans mon fort intérieur, j’me dis que c’est dégueulasse, quoi. Parce qu’à 8 ans et demi, j’allais pas passer le jeudi aprem à la bibliothèque PUIS à la ludothèque. Et que moi, j’avais même pas piscine. En fait, moi, j’avais aucune activité péri-scolaire faite avec l’école. Que c’est dégueulasse, quand même.
Nota bene pour ma maman chérie qui risque fort de lire ce billet en se disant que sa fille digne et préférée (rapport que je suis sa préférée parmi toutes ses filles qui se compte au nombre d’une), n’est pas si digne que ça, parce qu’elle, elle emmenait servait de taxi à sa progéniture féminine de 8 ans et demi pour ses cours de musique ; mais ça, maman, ça peut pas compter quand je raconte mon histoire, because ça fait pas assez pleurer dans les chaumières, tu comprends. Mais j’te love quand même hein.)
.

… et que franchement, discuter avec un mouflet de 8 ans et demi, ça fait du bien. Parce que cela me change  – niveau interlocuteur – de mon mur derrière l’écran d’ordinateur, ou de mes chats, tu vois.

.

¤ Comme j’étais venue ramener mon livre et que je me suis retrouvée par le plus pur des hasards avec cinq livres à emprunter sous le coude, je suis passée à l’automate de prêt. Parce que tu vois, les bibliothécaires de ce site, ils sont troooop cools de leur race (because toutes mes suggestions de livres ont été approuvées et qu’ils ont commandé pas moins de 20 bouquins grâce à cause de moi). Sauf UNE. La binocleuse (je me moque pas des binoclards puisque j’en suis une au moment d’aller me coucher, hein (enfin, si je me moque un peu, mais pour qu’il y ait un peu d’humour méchant dans mon long billet)). Et que moi, j’l’aime pas la binocleuse : parce qu’il n’y a pas une seule fois où elle est gentille (et pourtant, j’y vais souvent à la bibliothèque. Relativement souvent pour que le cahier de suggestions soit pratiquement rempli que par ma plume, tu vois). Elle ne devrait pas travailler en relation avec le « public ». Surtout dans cette bibliothèque où il y a plein de mouchards-plein-de-morve-au-nez mouflets-supra-gentils, et d’autres « publics » peu connus pour leurs politesse et bon comportement. Mais comme de par hasard, la puce RFID du petit saloupiot « L’étrange histoire de Benjamin Button » de Fitzgerald ne veut point passer. J’suis obligée de faire la queue. Rien qu’en me retournant, t’as comme de par hasard, 6 personnes qui se pointent à la banque de prêt !
Bah alors, comment je suis une gentille mademoiselle, bah j’fais la queue, tu vois. Et là, t’as Cowboy qui m’parle. Cowboy c’est un homme d’un âge certain mais indéfinissable. Avec des yeux bleus, des rides au bord des yeux, la peau un peu tannée, le sourire blanc et charmant. Un jean blanc, chapeau de Cowboy et bottes à l’appui. Et il m’parle que je devrai pas les laisser passer, parce que tu vois, c’est toujours le foutoir ici, qu’il faut imposer sa loi. Je souris et lui répond que la personne qui vient de passer devant moi, là, bah elle était là avant moi, et que ma maman que je love, et bah elle m’a bien éduquée, moi sa fille digne et préférée, alors je la laisse passer 🙂
.

Et puis, je sors de la bibliothèque. Alors je retiens les deux portes vitrées… au monsieur Cowboy qui se trouve derrière moi, et qui joue et dit « merci » à chaque fois. Auxquels je réponds « de rien » avec un sourire (qu’il ne voit pas, puisque je suis devant lui, mais il doit s’écouter, c’est sûr). Et puis en fait, on part tous les deux dans la même direction, alors il m’invite à ce qu’on fasse le chemin ensemble. Là, en 6 minutes et 42 secondes, on a le temps d’apprendre chacun, ce que fait l’autre dans la vie, de refaire-le-monde et de dire que les gens ont peur  de tout et surtout de discuter. Et puis, il décide de m’accompagner un bout de chemin de plus, pas son trajet à lui, mais « je te drague pas hein, j’veux juste parler ». Et là, j’tourne à gauche, on s’quitte comme on s’est trouvé. Il m’interpelle « et au fait, c’est quoi ton nom ? » « Acr0 » « Acr0… merci, tout le plaisir était pour moi, tu vas me manquer ». Un dernier sourire blanc colgate, des yeux plissés de bonheur fugace et il disparait.

.

Alors, franchement, les bibliothèques n’ont-elles pas
l’art de créer des rencontres magiques?

.

P.S.: faites-moi signe si vous avez lu mon billet entier. Histoire de voir, combien j’ai cadavré de gens.

.

Categories: Vie de bloggeuse Tags:
  1. 31/12/2012 à 18:21 | #1

    C’est complètement magique, les bibliothèques ! Dommage, la plus proche de chez moi est fermée pour cause de murs qui bougent
    Mais bon, je suis inscrite à plusieurs autres. Même qu’il y en a une (50 km aller-retour, quand même) où de temps en temps je leur fais de la pub pour mes bouquins et ils les prennent parfois. Trop cool, les bibliothécaires !

    Posté par Lucie, il y a 3 ans

    • 31/12/2012 à 18:22 | #2

      J’adore ton histoire 😀 😀 😀 Tu vas m’adorer: je suis une binoclarde… blonde ! 😀

      Posté par Ankya, il y a 3 ans

    • 31/12/2012 à 18:26 | #3

      De murs qui bougent ? Ah oui, quand même !

  2. 31/12/2012 à 18:22 | #4

    J’ai bien tout lu jusqu’au bout. Et j’ai aimé. Maintenant je vais te faire un aveu : je n’ai jamais mis les pieds dans une bibliothèque. Les livres, je ne les conçois que m’appartenant. J’habite chez les miens, en vérité. En même temps je mens. Je vais à la bibliothèque parfois. Pour accompagner ma fille unique et préférée. De 8 ans et demi. Et toute sa classe. Vrai. J’invente rien.

    Posté par arutha, il y a 3 ans

    • 31/12/2012 à 18:27 | #5

      Huhu, au moins c'est bien de connaitre le système même si je peux comprendre vouloir que les livres nous appartiennent.

  3. 31/12/2012 à 18:22 | #6

    Ouah quelle belle histoire 😉 ( que j’ai lu en entier !)

    Posté par Laure, il y a 3 ans

  4. 31/12/2012 à 18:22 | #8

    OOOOOhh ! Comme je te comprends ! Ce n’est pas pour rien que je veux devenir bibliothécaire. Niark Niark … La classe si on t’as pris pour l’une d’entre elles en plus ! ><
    Ce monsieur avait l'air super gentil, il y a des gens comme ça qui sont inspirants.
    Ce genre de billet fait toujours chaud au cœur; j'aime vraiment la façon dont tu décris la bibliothèque et les rencontres que tu y fais ( Ça m'encourage dans mes études pour mon futur métier )

    Posté par Eirilys Muugen, il y a 3 ans

  5. 31/12/2012 à 18:22 | #10

    6eme cadavrée de ton billet ! et orpheline d’une bibliothèque digne de ce nom (d’où la consolation dans la bière)

    Posté par Lhisbei, il y a 3 ans

  6. 31/12/2012 à 18:22 | #12

    J’aime beaucoup ce billet. Merci pour ce partage (Et oui, les bibliothèques sont un lieu de rencontre quasi-magique)

    Posté par Kikine, il y a 3 ans

  7. 31/12/2012 à 18:23 | #14

    Ben moi, j’ai tout lu : la porte dans la tronche, le sale gosse, la pas belle bibliothécaire et le cow boy ! Ça doit être parce que je suis bibliothécaire alors j’aime bien savoir comment les gens nous perçoivent. Bien que je ne sois pas du tout dans un établissement si grand qu’il bénéficie d’un automate. Non, ma bib, c’est rural au milieu des champs les gens lisent du terroir à 80% et ça, c’est déprimant. Mais les gens se causent beaucoup à la bib et ça, ça fait toujours bien plaisir. Bon, mais j’attends toujours le beau lecteur qui viendra m’enlever sur son blanc destrier, qui viendra que pour me voir à la bib et me parlera littérature rien que pour m’éblouir (ben quoi, ça fantasme aussi les bibliothécaires !).

    Posté par Ys, il y a 3 ans

    • 31/12/2012 à 18:29 | #15

      Ici c'est un réseau composé d'une médiathèque et de plusieurs bibliothèques de quartier : tout le monde est passé à l'automate.

  8. 31/12/2012 à 18:23 | #16

    J’ai tout lu et j’ai bien ri, merci Acr0 😀

    Posté par kali, il y a 3 ans

  9. 31/12/2012 à 18:23 | #18

    On s’y croirait 😀

    Posté par Naolou, il y a 3 ans

  10. 31/12/2012 à 18:23 | #20

    Orpheline de bibliothèque pour cause d’horaires de boulot très pénibles. Sinon, j’irais pour les BD :p

    Rien ne vaut l’expérience sociale IRL. Surtout avec les enfants 😀

    Posté par Tigger Lilly, il y a 3 ans

  11. 31/12/2012 à 18:23 | #22

    je connais la même mais dans un club échangiste.

    Posté par Gros Balourd, il y a 3 ans

  12. 31/12/2012 à 18:24 | #24

    J’ai vraiment a-do-ré ton billet Acro! J’ai rigolé toute seule dans mon salon avec mon portable sur les genoux (heureusement que personne ne m’a vue parce que sinon je finissais à l’asile).
    Bon dommage qu’on soit dimanche sinon je filais à ma bibli!!)

    Merciiiiii!

    Posté par phooka, il y a 3 ans

  13. 31/12/2012 à 18:24 | #26

    Excellent Acro!
    Lu jusqu’au bout 🙂

    Posté par Dup, il y a 3 ans

  14. 31/12/2012 à 18:24 | #28

    Tu me met du baume au coeur, là. Parce que des rencontres improbables un peu surréalistes comme celle-là, j’en ai déjà vécu, mais bien trop peu…
    Et pis aussi en tant que bibliothécaire qui supporte vaillament les troupeaux de mouflet et se met en 4 pour leur concocter des super activités trop-bien-qui-plaisent-même-à-la-maîkresse, et qui supporte aussi les 3° âge qui galèrent sur l’ordi, et toute la floppée de boulets autrement plus pénibles.
    (ah tiens, Ys aussi est une Ook? on en apprend tous les jours sur les blogs!)
    Alors heureusement y’a aussi tout plein de lecteurs super sympas, et ça fait plaisir de se dire qu’on se décarcasse pas pour rien quand on a des témoignages aussi beaux que celui-là!

    Posté par Tortoise, il y a 3 ans

    • 31/12/2012 à 18:32 | #29

      Oui ce sont grâce à ces petits moments que vous tenez, je pense :)

  15. 31/12/2012 à 18:24 | #30

    Je ne viens pas souvent, car on n’a pas tout à fait le même univers de lecture, mais je l’ai lu jusqu’au bout ton billet. Et il m’a même bien fait sourire 😀

    Posté par Tulisquoi, il y a 3 ans

  16. 31/12/2012 à 18:24 | #32

    Tout lu aussi et me suis bien marrée qd je t’ai imaginé te prendre la porte qd mm !!!!
    J’ai tjs aimé l’ambiance des biblio et ton post me plait bcp !!
    Faudrait vraiment que je me renseigne pour la biblio itinérante de ma ville parce qu’on dirait que personne ne s’en occupe vraiment !! ca m’occuperait !

    Posté par Cathy, il y a 3 ans

  17. 31/12/2012 à 18:25 | #34

    Je ne suis pas morte et j’ai beaucoup aimé ce billet.

    J’ai l’impression que je rencontre plus de gens civilisés dans les bibliothèques, mais vu que j’adore y trainer et que je n’y croise presque que des personnes souffrants du même syndrome que moi, je pense que mon jugement va être faussé ! lol

    Posté par Emeralda, il y a 3 ans

    • 31/12/2012 à 18:34 | #35

      C'est assez époustouflant de voir la diversité que constituent les gens selon l'heure, le jour et même le lieux bibliothécaire.

  18. 31/12/2012 à 18:25 | #36

    ça dépend, l’autre jour que je déambulais dans les rayons de la bibliothèque, j’ai fait une étrange photo avec mon portable : un homme ressemblant à josé bové avec une casquette, endormi dans sa moustache avec les membres et son livres étendues par terre.

    Posté par Orkan Von Deck, il y a 3 ans

  19. 31/12/2012 à 18:25 | #38

    Génial la ptite histoire! Ce qui m’éclate c’est d’être de « l’autre côté du miroir »… moi je raconte ce que je vis en tant que bibliothécaire et là, j’aime entendre ce que tu vis en tant que lecteur! C’est vraiment magique une bibliothèque…

    Posté par Gene, il y a 2 ans

    • 31/12/2012 à 18:35 | #39

      Oui, mais c'est plaisant de voir aussi le regard de "l'intérieur".

  20. 31/12/2012 à 19:14 | #40

    sympa comme tout cette histoire … tombe à point en ce temps des fêtes

    • 01/01/2013 à 16:04 | #41

      Heureusement que j'ai relu tout ça... je ne m'en souvenais quasiment plus !

  21. 31/12/2012 à 19:43 | #42

    J’ai été jusqu’au bout pour m’apercevoir que c’était du réchauffé, mais, je ne t’en veux pas, j’ai bien ri quand même en pensant : oh la vilaine! oh, quelle est vilaine ! Oh, que ça fait du bien ! Alors bonne et heureuse année pour toi, ta maman qui le mérite surement de t’avoir comme fille.
    Le Papou

    • 01/01/2013 à 16:12 | #43

      Si cela te fait rire alors que tu ne t'es aperçu du réchauffé qu'en bout de course, c'est bon signe ;) Je suis désolée de ta relecture, je déménage les derniers articles de mon ancien blog.

  22. 01/01/2013 à 12:42 | #44

    J’ai bien lu jusqu’au bout ton histoire savoureuse. 😉

    Une bonne année à toi !

  23. Aurore
    02/01/2013 à 10:31 | #46

    Dis donc je vois que je ne suis pas la seule à avoir été captivée par tes aventures à la bibliothéque! Je crois qu’on fréquente la même ! Ou alors c’est donné aux bibliothécaires d’avoir le sourire et l’accueil  » aimable » lol
    Je te souhaite encore plein de belles rencontres pour 2013

    • 04/01/2013 à 13:43 | #47

      Ahah :) Après, je me dis que le personnel doit aussi avoir des jours avec et d'autre sans.

  24. 02/01/2013 à 11:36 | #48

    Belle rencontre effectivement :). Je peux aussi te raconter une anecdote ? Une qui m’a beaucoup marqué c’était avec un marmot de 4-5 ans. Dans le bâtiment (qui est vitré à l’entrée), il y a la porte à gauche qui donne sur la bibliothèque et la porte à droite qui donne vers la médiathèque (DVD et jeux). Environ 9 personnes sur 10 se dirigent à droite comme tu peux l’imaginer. Un jour donc, j’entre dans le bâtiment avec une mère et son marmot. La mère se dirige à droite et moi à gauche. Le marmot interloqué demande à sa mère « c’est quoi là-bas ? » « La bibliothèque » « Peux y aller ? » Et voilà, comment je suis entrée dans la biblio avec un marmot qui poussait des cris de ravissement devant la montagne d’albums qu’il y a au rayon jeunesse. Il en est reparti quelques-uns. C’est beau de voir l’émergence d’un nouveau lecteur ainsi !

    • 04/01/2013 à 13:44 | #49

      Oh dis donc, c'est chouette d'assister à ce genre d'émerveillement.

  25. 02/01/2013 à 21:02 | #50

    Lu en entier, mais tu dois préparer ce billet depuis longtemps non? 😀

    • 04/01/2013 à 13:45 | #51

      En réalité, j'ai rapatrié ce billet qui existait déjà sous mon ancien blog. Et non, les "aventures" que j'ai écrites se sont déroulées en l'espace de 15 jours.

  26. 02/01/2013 à 21:55 | #52

    Je l’ai lu en entier… et alors, ton robert Redford qui murmure à l’oreille de la bibliothécaire… ce n’était finalement pas un gros pervers ? Muarghhhh… tout se perd ! 😀

  27. 03/01/2013 à 11:02 | #54

    Ah c’est chouette des rencontres comme ça ! 🙂 Des bornes automatisées, c’est classe ça ! Je veux la même chose dans ma ville aussi. x)
    C’est fou le nombre d’activités qu’il y a en école élémentaire maintenant, je ne faisais pas grand chose non plus à mon époque. En deux semaines de stage cette année, on est sortis 4 fois quand même !

    • 04/01/2013 à 13:47 | #55

      Cela a surtout permis au personnel de vaquer à des occupations plus passionnantes ;) Et mine de rien, je discute plus avec les autres lecteurs aux bornes automatiques plutôt qu'aux banques de prêt humaines.

  1. Pas encore de trackbacks