Et que le cul te PàL ! #04 – je n’ai plus de pile à lire papier 🧻

12/12/2019 7 commentaires

.

Logo "et que le cul te PAL" blog Livrement

.

Bienvenue sur le quatrième -et très court – épisode de « Et que le cul te PàL ! »
.

On reprend la base : PàL, c’est le sigle pour « Pile à lire » qui regroupe l’ensemble des livres acquis et encore non lus.
Le titre de ce billet est une référence à l’expression ariégeoise amicale, annoncé de manière tonitruante lors des au-revoir « Salut ! Et que le cul te pèle ! »

Pour ma pile à lire, tout est consigné : que ce soit le format (roman, nouvelle, BD, livre illustré, album), le support (papier, numérique, audio), le mode d’acquisition (emprunté, offert, acquis).
.

Previously on…
♠ Episode 1 : L’histoire de la viiie de ma PAL
♠ Episode 2 : 2017, motivation & objectifs
♠ Episode 3 : 2018, stratégie et continuité

.

————————————————————————~*

.

Quand j’avais commencé cette série de billets, j’avais regretté d’avoir pris tant de temps pour m’y mettre (procrastination, bonjour !). J’ai mis plus d’un an avant de me lancer dans l’exercice 🙈 Il manquait donc un peu de vivacité.
.

C’est chose réparée avec celui-ci !
Comme vous avez lu le titre, il se peut que la photo suivante puisse heurter les plus sensibles-de-la-PAL 🆘
.

Pile à lire : plus de livres papier à lire

.

Je n’ai plus de PAL papier ! C’est fini, j’ai tout lu.

  1. Cela n’a jamais été un objectif à atteindre ni à maintenir : de nouveaux livres devraient arriver 😍
  2. … Surtout avec les prochains événements dont notamment mon anniversaire en janvier 😅
  3. Il me reste encore des livres numériques (tout va bien, je suis sauve) 😌

.
Moment aussi fugace que beau, je tenais à laisser une trace sur mon blog 🦋 Un billet sans doute anecdotique, mais fun à relire dans quelques années. (Je crois que j’ai créé une angoisse chez certains twittos 🤭)

.

Categories: Vie de lectrice Tags:

Rond de Sorcière #113

10/12/2019 4 commentaires

 

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Et voici mon mois de novembre ☁

Période professionnelle chargée, lors des maigres libres que j’arrive à dégager, je ne les passe pas en diverses occupations, je prends un livre. Ce qui fait qu’étrangement, j’ai plusieurs lectures à mon actif.
.

⌛ Du côté des challenges :
◈ J’ai définitivement fermé la page de celui consacré à Halloween.
◈ Dans le cadre de notre défi commun, Valériane a sélectionné « The Little Witches Exodus » de Xavier Collette.
◈ J’ai fait le point sur la neuvième année d’existence de mon défi « Fin de Série » soit… 40 séries listées, 32 tomes lus, 8 séries terminées ou à jour. Je vous raconte tout par ici (et avec des gifs animés !).
.

📬 Le 31 octobre, arrivait par surprise, un exemplaire vagabond du livre de Rozenn Illiano : j’ai pu me délecter de l’histoire de « Midnight city » avant… d’acheter mon propre exemplaire quelques semaines plus tard 😉
.

👾 L’édition des dimanches de l’imaginaire s’est déroulée le 10 novembre : plusieurs nouvelles têtes ont fait leur entrée ; dont Sia qui profitait d’un passage pas loin (c’est-à-dire, à deux heures de route) pour venir nous faire un coucou 🤩
.

Deux nouveautés en Pile à Lire :
¤ GALBRAITH Robert : Cormoran Strike – Blanc mortel, tome 4 (livre audio)
¤ NUNOBUKURO Azuki : La Petite Princesse Sara

→ Parfait pour éponger le mois précédent !

.Livre acquis en novembre 2019

.
.

Couverture du roman Midnight City de Rozenn IllianoMidnight City – Rozenn Illiano
Plaisir de lecture livre fantas… tique
Chronique complète
À la croisée du fantastique, de la fantasy… et bien d’autres genres, Midnight City présente une singularité captivante. Sous le titre se mêle deux histoires, s’imbriquent deux univers. Un brin poétique, l’écriture concise permet de s’immerger facilement dans le récit. La construction des personnages est à saluer pour tant de réalisme et il est question de la thématique de l’écrivain. Mais c’est un résumé trop synthétique et je ne pourrais que vous inviter à plonger dans ces univers. Reçu comme livre vagabond (et avec grande joie !), une centaine d’exemplaires existent maintenant.

.
.

Couverture du roman Moitiés d'âme d'Anthelme Hauchecorne, tome 1 de Chroniques des cinq trônesMoitiés d’âme (Chroniques des Cinq Trônes, tome 1) – Anthelme Hauchecorne
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Ce livre est aussi beau de l’intérieur que de l’extérieur. Il faut dire qu’il s’agit d’un bien bel objet ! Et l’histoire l’est toute autant. On entre de plain-pied dans un univers fantasyien dont personnages, atmosphères et environnement ont été particulièrement léchés. C’est une des grandes forces de la plume de l’auteur ; bien qu’il m’a fallu quelques instants pour renouer avec son style qui me plaisait tant et qui m’a semblé, ici, un peu épuré. Mais très vite j’ai su accrocher à cette histoire intelligente. Loin d’être un tome introductif, « Moitiés d’âme » renferme aussi des rebondissements, des dialogues enlevés, des situations cocasses et une complexité maitrisée qui anime le cerveau. Premier tome d’une tétralogie, j’ai hâte d’avoir la suite entre les mains !

.
.

Couverture du roman "Déracinée" par Naomi NovikDéracinée – Naomi Novik
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Pour cette fantasy médiévale, l’autrice s’intéresse aux agissements des personnages : leurs but, motivation et valeurs défendues. A côté de la psychologie, il y a aussi le thème de l’écologie qui prend toute son importance. Le Bois est omniprésent : l’entité envahie le monde en belle métaphore de notre société. L’écriture est agréable même s’il existe quelques répétitions et des longueurs qui ne sont pas utiles (ni pour les éléments qu’elles pourraient amener, ni pour l’ambiance). Naomi Novik a utilisé les codes de la fantasy tout en se détournant de quelques éléments. Le schéma narratif est assez commun mais la fin est surprenante.

.
.

Couverture de l'album "the little witches exodus" par Xavier ColletteThe Little Witches Exodus – Xavier Collette
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Chronique complète
Initialement, les dessins ont été créés durant l’Inktober. Xavier Collette s’est décidé de les lier par une histoire. Et c’est ainsi, grâce à un financement participatif, cet album a vu le jour. Il contient deux récits : celle d’une sorcière au chapeau pointu qui part retrouver ses consœurs et celle de Botanica. On peut les découvrir en français et en anglais et la lecture à voix haute s’y prête plutôt bien. Imprimées sur du papier de qualité, les illustrations se déploient dans toute leur beauté sur ces 72 pages.

.
.

Couverture du roman Rose-thé et gris souris de Marie-Catherine DanielRose-thé & gris souris – Marie-Catherine Daniel
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
Ne vous fourvoyez pas, l’histoire est bien loin d’une romance (même s’il a pu être vendu avec ce principal argument). Le roman est une friandise… qui se dévore en une seule bouchée. Les parties s’alternent entre Gertrude-qui-n-assume-pas-son-prénom et le chien Dégage (qui cherche un clan). Avec le point de vue à la troisième personne, aucun doute : on s’accroche aux protagonistes. Il y a beaucoup de tendresse dans les relations nouées et le rapport à autrui. Ce petit morceau de bonheur apporte beaucoup de fraîcheur grâce à une écriture légère. Un livre qui faut du bien au moral ! Bien que ce soit un détail, j’aime que le titre trouve tout son sens en fin de lecture. Aussi, j’ai aimé découvrir les secrets de fabrication du présent livre. J’ai pu retrouver Marie-Catherine Daniel au salon littéraire Les Aventuriales avec qui j’ai pu discuter mon aise.

.
.

Couverture du roman "Blanc mortel" de Robert Galbraith, tome 4 de Cormoran StrikeBlanc mortel (Cormoran Strike, tome 4) – Robert Galbraith
Plaisir de lecture :  Livre sympa
tome 1, tome 2, tome 3
Je continue de découvrir la série au format audio. Comme les moments d’écoute sont de moins en moins nombreux, il m’a fallu plusieurs mois pour le terminer. Cette enquête m’a davantage intéressée que les précédentes, il faut bien dire. Mais je ne suis pas la série pour les enquêtes, et ne lisant pas de romans policier/polar, je ne saurais vous parler de leur qualité. Ce qui me tient à cœur et la raison pour laquelle je continue la série, c’est bien évidemment pour le combo fascinant que représentent Cormoran et Robin.

.
.

Livres lus en novembre 2019

Pile à lire papier en novembre 2019Ma pile à lire papier au 1er novembre 2019

.

————————————————————————~*

.

Du côté des visionnages :

J’ai repris The end of the f***ing world avec une deuxième saison du même calibre que la première. Deux séries françaises : Family Business qui se laisse facilement suivre mais j’ai été déçue par la deuxième de Plan Cœur. À l’inverse, cela a été un déchirement de terminer la saison 3 d’Atypical que j’aime beaucoup. J’ai aussi eu un coup de cœur pour la singulière mini-série Undone.

Pour les films : j’ai abandonné Once upon a time in Hollywood : mais quel ennui ! Pour le quota de mignonittude, Long shot (titre français : Séduis-moi si tu peux !) remplit bien son rôle ; ainsi que le long-métrage Noelle – avec Anna Kendrick ! – Mention spéciale pour l’animation : Klaus aussi beau que scénaristiquement réussi. Des idées originales autour du mythe du Père Noël que je n’avais pas croisées jusqu’alors.

.

Affiche de la série the end of the f***cking world saison 2 Affiche de la série Family Business saison 1 Affiche de la série Plan Coeur saison 2 Affiche de la série Atypical saison 3 Affiche de la mini-série Undone

Affiche du film Once upon a time in Hollywood Affiche du film Long shot Affiche du film Noelle Affiche du film Klaus

.

————————————————————————~*

.

Des jours-fériés-qui-font-du-bien | Redécouvrir les sorcières au chapeau très pointu de Xavier Collette | Admirer le joli tapis automnal qui s’étoffe qui s’étoffe | Une amie qui s’invite à boire le thé et… emmène des cookies | Travailler | Profiter de la floraison de mon hoya davidcummungii | Les fleurs sentent le caramel | Travailler | Jouer avec Moriarty | Jouer | Jouer | Et encore jouer | Travailler | La belle surprise dans la boîte aux lettres grâce à Snow | Lire vite vite vite Midnight City | Et le relâcher | Aller au dimanche de l’imaginaire | Et rencontrer Sia | Travailler | Pâtisser quelques biscuits pour un dîner chez Marie | Travailler | Joe le ficus ginseng réintègre ses quartiers hivernaux | Et voir qu’il aimé passer le plein été en extérieur | Travailler | Tasse et citrouille blanche : capturer l’automne chez moi | Travailler | Semaine terminée sur les rotules… et partir sur un coup de tête profiter du marché de Noël | Puis assister-participer au show d’une amie | Travailler | Raspoutine et ses royales moustaches | Être prête pour le compte à rebours | En photo, le calendrier de l’Avent préparé pour ma petite maman | Projet couture : préparer 24 pochettes.

.

galette de riz et purée noix de cajou Extrait de l'album the little witches de Xavier Collette

Cookies apportés par une amie Tapis automnal fait de feuilles

Floraison d'hoya davidcummungii Jouet de chat : une souris orange

Sablés en forme de renard Dimanche de l'imaginaire de novembre 2019

Midnight city, le livre vagabond Ficus giseng et nouvelles feuilles

citrouille blanche tricotée  tasse et tour de tasse crocheté dans les tons automnaux

Boule de fleurs d'hortensia en automne Marché de Noël de Toulouse 2019

Le chat Raspoutine et grandes moustaches Pochette cousue pour le calendrier de l'Avent

.

Défi Valériacr0 décembre 2019

08/12/2019 4 commentaires

.

Défi Valériacr0 écrit en lettres retro à ampoules

Le défi Valériacr0, c’est le combo de choc (et un poil drogué) que je forme avec ma copine Valériane. Peu de lectures en commun mais la bêtise et l’amour du blablatage futile, si. Et un objectif très sérieux de descente de PAL avec choix imposé chaque mois. Rien que cela !

Pour tout savoir, rendez-vous sur la page.

.

.

Impressions pour le mois de novembre :

.

Pour Novembre, il convenait de choisir pour Valériane un roman qui correspondait à ma vision de ce morne mois tout gris. Une histoire entre le Mal et le Bien, entre le Blanc et le Noir (le gris, donc !) et au titre évocateur. « Désolation » de Stephen King lui aura permis de passer de nombreuses heures en sa compagnie. Elle a terminé les 864 pages avant la fin du mois (challenge réussi). Et il me semble qu’elle a aimé 😉

.

Pour moi, ma binômette a tenu aussi à me faire profiter de sa vision du mois de novembre. Elle aime beaucoup novembre pour… les congés et le trait d’union qu’il représente entre deux mois marqués (Halloween et Noël). Elle m’a donc laissée traîner mes guêtres dans les feuilles avec « The little witches exodus » de Xavier Collette. Bénéficiant d’un financement participatif, cet album est un aussi bel objet dedans que dehors : livre de qualité et illustrations sublimes. J’ai beaucoup aimé !
.
.

Ma chronique « The little witches exodus » de Xavier Collette

.

Mise en scène The Little Witches Exodus de Xavier Collette

.

.

Sélection pour le mois de décembre :.

.

50 Nuances de Gras de Synecdoche

.

Couverture du premier tome de 50 nuances de gras de Synecdoche

Chère Valériane,

Nous voici aux portes d’un mois festif : retrouvailles bruyantes avec les membres de sa famille ou rendez-vous réjouissants avec les copains ; qu’on célèbre ou non les festivités de fin d’année. Aucun doute qu’en plus des rigolades, de l’alcool peut être partagé, de la boustifaille est vivement appréciée.
J’ai donc trouver le titre par-fait avec : 50 Nuances de Gras de Synecdoche (le premier tome). Au moins, je t’aide à éviter l’indigestion après les pavés que tu as dû te farcir – et je rappelle que ce n’était pas fait exprès ! – avec ces 176 pages, tu n’en feras qu’une bouchée !
.

Et il est enfin temps de sélectionner un gage pour le retard de chronique de la sélection de septembre (celui que tu avais pourtant pris soin d’obtenir). Saches avant toute chose que je l’ai sélectionné pour ton bien :
Ranger sa bibliothèque en prenant une photo avant et après (si déjà parfaitement rangée, bibelots compris, faire la poussière de manière méticuleuse)
C’est important d’avoir une bibliothèque bien rangée pour recevoir les prochains arrivants (Noël, anniversaire…) 😁

.

Sa réaction :

HA! MAIS QUEL CHOIX RACCORD ON FAIT!!!
Merci pour ton soutien dans l’engloutissage de mes lectures… j’étais un peu lente, et mon « reading challenge » est vachement compromis 😉 DU coup, ça aide de lire des bulles!
Pour le gage, ça va être « chaud » 😉 non mais parce que ma bibliothèque est parfaitement rangée (et évidemment il n’y a pas de poussière!! ;-)) hihihi
Non c’est chouette! J’avais justement quelques livres à remettre dans les rangées (parce que posés devant, parce que besoin de déplacements pour faire de la place). Puis pour la poussière…. j’ai passé un coup vite fait « à hauteur de yeux » il y a un mois au moins 😉 du coup… je vais pouvoir en trouver!
ça va être un joli reportage!
.

 

→ Pour savoir de quoi parle Valériane quand elle écrit « MAIS QUEL CHOIX RACCORD ON FAIT!!! », il faut aller en Belgicie.

.

Categories: Challenges & Défis Tags:

ILLIANO Rozenn – Midnight City

03/12/2019 4 commentaires

.

Couverture du roman Midnight City de Rozenn IllianoTitre : Midnight City
Autrice : Rozenn Illiano
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Lire : le prologue, le chapitre 1, le chapitre 2
La playlist d’écriture de Rozenn
(qui m’a aussi servi pour rédiger cette chronique)

.

Écrivain inconnu, la vie de Samuel change quand son roman rencontre un succès fou. Avec sa nouvelle célébrité vient le syndrome de la page blanche, impossible pour lui dire d’écrire un nouveau livre. Un mécène mystérieux décide de lui apporter son soutien sauf que le contrat semble révéler… des clauses singulières.

.
.

Tu es un onirographe, tu écris avec tes rêves.

.

Le premier roman de Samuel a circulé sous la forme d’un seul exemplaire, passant de mains en mains de lecteurs. Parfois étiqueté comme un grand coup marketing, c’est la volonté d’un grand timide de faire voyager les mots (et à travers les mots, de faire voyager le futur lecteur). Après une parution aux retombées fantastiques, Sam est bousculé par son éditrice, laquelle lui met sur le dos un assistant pour « l’aider ». Il y a également Adam que j’ai su apprécier car ses objectifs se dessinaient et qu’il a clairement un but, parfois incompris par autrui. Il y a aussi Roya et d’autres romanciers sur un forum, qui bêtalecteurs et ou de soutien, deviendront une communauté chère aux yeux de Samuel.
.

Je tiens à protéger votre découverte. De ces personnages, protagoniste et secondaires, je vous dirais « seulement » qu’ils sont complètement et imparfaitement humains. Rozenn Illiano a su les rendre réels de par leur comportement et leurs réactions humaines qu’ont nourri des émotions tangibles.

.
.

Ce roman est fantastique et de fantasy à la fois.

« Midnight City » renferme deux histoires, deux mondes imbriqués. La Cité de Minuit est une ville de tous les mystères, elle dégage une réelle force et semble être un personnage à elle toute seule. L’univers des Nocturnes est captivant : à travers les yeux et la mémoire de Cyan, on découvre l’oneirium – matière brute des rêves et des cauchemars – la vie de rêvarchitecte, l’horloge brisée et autres détails ; l’on rencontre aussi la funambule.
.

Dès la première page lue, la couleur du bleu s’est imposée à moi. À chaque fois que je reprenais ma lecture, elle arrivait tel un filigrane. Une ambiance à la « Cirque des rêves » se dégage ; mais il ne faut pas que cette pensée vous fasse fuir. Ce n’est pas foncièrement vrai, c’est juste la connexion réalisée par mon cerveau (pour mon plus grand plaisir).

.

Le pilote : un homme un visage pâle qui ne veut pas être là, au costume sombre désuet, aux longs cheveux aussi noirs que la nuit au-dessus de sa tête, attachés par un ruban de satin. Tout est noir ou blanc chez lui, à l’exception de ses yeux d’un bleu si bleu et si clair qu’ils troublent tous ceux sur lesquels ils se posent.

Voilà pourquoi on l’appelle Cyan, ce pilote qui n’en était pas un autrefois.

.
.

Fantasy, fantastique… et à la croisée de bien d’autres genres, Midnight City est hybride. J’avoue que j’aime le terme de « dreampunk » choisi par l’autrice. Cet aspect poétique est accompagné d’une force certaine qui se dégage du récit. Les premières lignes sont puissantes car la Cité de Minuit est présentée.
.

Tous les écrits de Rozenn Illiano restent indépendants mais entre eux, existent des liens (parfois ténus). Ce Grand Projet porte aussi le nom de Plan de l’Onirographe. Parmi les pages, il y a toujours un peu de Rozenn, avec subtilité, par petites touches. Pour Midnight City, la connexion est plus intense.
.

On sent que l’autrice a peaufiné l’histoire, en la ciselant pour dégager autant d’orfèvrerie que de légèreté. Ainsi, le texte est fluide grâce à un travail sur l’histoire elle-même, un vocabulaire recherché et un scénario élaboré. Après des rebondissements, la fin m’est resté incertaine jusqu’à ce j’y arrive et j’apprécie cette maîtrise de l’intrigue.
.

C’est le thème de l’écrivain qui se diffuse entre les pages : le processus de création vient apporter un lot de questionnements quant à son rapport à l’écriture, les paradoxes qui peuvent naître, ce qui fait – ou ne devrait pas faire – la qualité d’un écrivain, son désir de publication et l’envie de trouver son public, et aussi le syndrome de l’imposteurice.

.

Ici, dans la Cité de Minuit, le Temps demeure une chose tangible comme une autre, le mélange parfait d’un courant d’air et d’une douce mélodie chantée à voix si basse qu’il est souvent peu aisé de l’entendre.

.

La mise en abîme se complète avec l’existence du livre vagabond.

Rozenn aura finalement lâché trois exemplaires de Minight City qui se sont perdus (une mauvaise expérience qui me fend le cœur). La blogueuse Snow a bénéficié d’un service de presse qu’elle a décidé de transformer en livre voyageur en accord avec l’autrice. J’ai été très touchée qu’elle me l’envoie ! Après lecture, je lui ai moi aussi trouvé une autre destinataire en la personne de Jenn Bleu électrique.
.

Midnight City continue son chemin : il s’est revêtu d’une édition collector dont les stocks sont épuisés mais il est toujours possible d’acheter une édition régulière sur le site de l’autrice. Ce livre ne connaîtra que 100 exemplaires papier et ne sera plus réédité par la suite.
.

Durant novembre 2019, dans le cadre du NaNoWriMo pour National Novel Writing Month, l’autrice a bien avancé dans « Night Travelers », une possible suite. Et de manière assez égoïste, j’espère bien un jour, poser mes yeux dessus.
.

Il m’a été impossible de lâcher l’ouvrage, j’ai été littéralement happée. Addictif, profond, riche et brillant, le voyage onirique a été époustouflant. Et j’espère qu’il en sera de même pour vous, potentiels lecteurs 💙

.

Les heures brumaires, heureusement peu longues, précèdent les heures crépusculaires qui, elles, sont des pièges dans lesquelles se perdre car chacune dure autant qu’un cycle de sommeil ; viennent ensuite les heures vespérales, et enfin les heures nocturnes, celles que Cyan préfère, celles qui conduisent le plus loin dans la nuit. Maîtriser le calendrier de la Cité de Minuit exige un apprentissage long et minutieux, et certains Nocturnes ne le connaissent pas dans son entier ; est-ce surprenant alors qu’il existe en tout dix sortes d’heures, quarante-deux variétés de minutes, et des centaines de secondes différentes ?

.
.

Illustration du marchand de sable par Xavier Collette, personnage issu du roman Midnight City de Rozenn Illiano

Couverture de Midnight City de Rozenn Illiano, édition collector Illustration de la funambule par Xavier Collette, personnage issu du roman Midnight City de Rozenn Illiano

Edition collector et edition régulière du roman Midnight City de Rozenn Illiano Le livre vagabond Midnight City de Rozenn Illiano

Mise en scène du roman Midnight City de Rozenn Illiano

.

————————————————————————~*

.

Chemin du livre devenu voyageur grâce à Snow → moi → Jenn Bleu électrique

.

Illustrations : #01 Le marchand de sable par Xavier Collette ; #02 Couverture de l’édition collector ; #03 La Funambule par Xavier Collette ; #04 Edition collector et édition régulière

.

Categories: ILLIANO Rozenn Tags:

Fin de Série – Bilan 9 ans

26/11/2019 16 commentaires

.

Logo du défi Fin de Série Livrement

Et c’est le clap sur cette magnifique neuvième année de défi Fin de Série. Pardon ?! Neuvième ? Oui, oui 😳
.

Pour un challenge qui devait être réalisé dans un délai respectable (définition propre à chacun.e), il faut bien se rendre à l’évidence : les séries sont nombreuses, les envies encore plus. Et quand on est adepte des genres de l’imaginaire, on sait que les séries sont à la fantasy ce que l’air est pour nos poumons (vital).
.

Billet rédigé avec un peu de retard – mois d’Halloween oblige – les statistiques portent bien jusqu’au 13 octobre 2019 (et non pas la date de publication de cet article).

.

Mon année se découpe en trois récapitulatifs :
Février 2019
Juin 2019
.

Et le récapitulatif des quatre derniers mois :
3 nouvelles séries ont été ajoutées mais je suis à jour pour 2 d’entre elles
12 nouveaux tomes sont parus dont 7 ont été ajoutés avec les nouvelles séries (puisque je n’ajoute pas uniquement de séries toutes neuves parutionnellement parlant). Mais j’ai déjà dévoré neuf volumes.
J’ai lu 12 tomes sur les quatre mois et j’ai avancé six séries parallèlement
.

Du côté des participantes, Nyx a pris de bonnes résolutions de rentrée scolaire : elle a abandonné certaines séries (32 !)…pour mieux en commencer d’autres ? 😜 C’est notre plus grande joueuse sur les volumes mais aussi sur le sérieux de lecture-de-séries.

.

Défi fin de série : avancée d'octobre 2019

.

————————————————————————

.

9e année de challenge, depuis le 13 octobre 2018 :

  • 40 séries listées
  • 32 tomes lus
  • 8 séries terminées ou à jour

.

🛒 Mon défi cible 566 livres lus et non lus depuis le 14 octobre 2010.

2010 : 43 séries inscrites | 53% du contenu lu
2011 : 53 séries inscrites | 44% du contenu lu
2012 : 46 séries inscrites | 49% du contenu lu
2013 : 55 séries inscrites | 52% du contenu lu
2014 : 54 séries inscrites | 59% du contenu lu
2015 : 55 séries inscrites | 63% du contenu lu
2016 : 50 séries inscrites | 74% du contenu lu
2017 : 45 séries inscrites | 91% du contenu lu
2018 : 42 séries inscrites | 92% du contenu lu
2019 : 40 séries inscrites | 94% du contenu lu

Hypothétiquement, au 13 octobre 2019 : total livres inscrits : 566 | dont lus : 531
En réalité, il me reste à lire 62 tomes soit 26% des livres répertoriés sur mes tablettes (visibles ici).

.

Gif animé : des livres à l'infini

.
.

En l’an 2018, j’avais déterminé du bout de mon plus beau clavier, quelques objectifs de dégommage. S’il vous le voulez bien, passons-les en revue :
.

Objectif Vieilles Séries :
L’épouvanteur de Joseph Delaney (relique de 2015)
Les Annales du Disque-monde de Terry Pratchett (relique de 2008)

→ Il me restait quatre tomes (sur 13) de L’épouvanteur à découvrir, c’est maintenant chose faite et c’est aussi un peu triste de quitter une série dans laquelle je me suis immergée pendant quatre ans.
Du côté des Annales du Disque-monde, j’avance lentement – mais bien plus rapidement que les dernières années ! – j’ai bien fait de l’inscrire dans mes objectifs puisque j’ai lu deux tomes cette année (je vous ai vu rigoler !).

.

Objectif Vieilles & tetra/trilogies :
Le pensionnat de Mlle Géraldine de Gail Carriger (relique de 2015)
La trilogie de braises et de ronces de Rae Carson (relique de 2015)
Half Bad de Sally Green (relique de 2014)
Rose Morte de Céline Landressie (relique de 2013)

→ J’ai terminé la série de Gail Carriger : il me restait deux tomes (sur 4) à découvrir. Par contre, je n’ai pas avancé dans les autres sagas.

.

Ne pas commencer de nouvelles séries 🤣
Ce n’était pas un objectif. D’ailleurs, dès le 26 novembre, j’ajoutais une nouvelle trilogie 🙈

.

Gif animé : Scooby Doo dans une bibliothèque
.

💎 Rien de clinquant ici !

Décidément, je ne sais pas entretenir le truc, rien qui ne ressemble à « Et elle a éradiqué toutes ses séries en DEUX ans !! ». Nop.

Ceci dit, en parallèle d’une pile à lire papier maîtrisée, je suis contente d’avoir terminé deux reliques de 2015.
Et puis deux trilogies de Mercedes Lackey trainaient encore dans ma PàL : Les hérauts de Valdemar, la Trilogie des Tempêtes. Je les ai commencées et terminées dans la foulée ! 🤘
 Sans surprise, les séries non dégommées seront de nouveau en lice dans l’Avancée et le Terminage de la prochaine édition.

Ah. J’ai supprimé une série en cours de route (tome 1, tome 2)
Actuellement composé de cinq tomes pénultième quelque chose, je n’ai pas su accrocher à l’histoire de Rois du Monde Jean-Philippe Jaworski 🤷🏻‍♀️

 

 

————————————————————————

.

Gif animé : Hermione a choisi un livre

.

🎯 Dans la catégorie Espoirs-des-séries-à-terminer sont nominées :

La Vieille Série :
Les Annales du Disque-monde de Terry Pratchett (relique de 2008)
.

Les Vieilles & tetra/trilogies :
• La trilogie de braises et de ronces de Rae Carson (relique de 2015)
• Half Bad de Sally Green (relique de 2014)
• Rose Morte de Céline Landressie (relique de 2013)
.

Je suis sereine sur mon suivi de certaines séries ; certaines sont encore à commencer (du côté de l’œuvre de Robin Hobb). Mais je ne sais que faire de ces séries en cours mais qui sont en pause depuis tant d’années 🧐

.

→ 10ème année, c’est parti !

Je démarre cette dixième (😱) année avec 37 séries en cours.

Pour voir mon état des lieux en détail, c’est par ici.
On accepte avec grand plaisir de nouvelles recrues. Quelques sagas à clore ? Rejoignez-nous !

.

 

Categories: Challenges & Défis Tags:

Rond de Sorcière #112

19/11/2019 14 commentaires

 

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Octobre 2019.

Rythmé par les lectures halloweenesques : il faut dire que le challenge m’a bien aidée. J’avais décidé d’y participer sans contrainte mais avec une liste d’envies. Maintenant qu’il est clôturé, je fais un retour sur ces semaines bien occupées.
.

Il y a aussi le traditionnel défi Valériacr0 : ma codétenue m’avait choisi « Une cosmologie de monstres » de Shaun Hamill. Dès lecture finie, je l’ai chroniqué de peur de ne pas à y arriver avant la date limite.
.

Du côté des événements, il y avait le dimanche de l’imaginaire du mois, le 6 octobre. Une affaire qui roule 🚀

Et je suis allée avec mes larronnesses en foire à Scientilivre, festival de « découverte et de sensibilisation aux sciences et à la lecture ». Cela faisait des années que je n’y avais pas traîné mes guêtres et j’ai davantage regardé les ateliers se dérouler plutôt que d’y participer.

.

📚 Nouveautés en pile à lire :
¤ ALWETT Audrey & MORETTI Nora : Princesse Sara – Intrigue à Venise, volume 9
¤ COLLETTE Xavier : The Little Witches Exodus
¤ FAZI Mélanie : Nous qui n’existons pas
¤ ILLIANO Rozenn : Midnight City
¤ MOORE Alan : La Voix du feu
¤ VAN HAMME & ROSINSKI : Kriss de Valnor – La montagne du temps, volume 7

→ Je peux tout expliquer ! Les deux volumes de BD sont pour compléter mes séries. L’album de Xavier Collette est l’exemplaire issu du financement participatif du début d’année. Le roman d’Alan Moore pour essayer à sa plume. J’ai reçu – avec grande joie ! – un exemplaire vagabond du roman de Rozenn Illiano. Le livre de Mélanie Fazi m’a été envoyé car j’ai répondu parmi les 10 premier.e.s à l’opération 10 SP pour les 10 ans de Dystopia (il me reste encore à le découvrir).

Résultats : +6 entrées ; -6 sorties

.
.

Couverture de la collection Hélios pour le roman "L'héritière" de Jeanne-A DebatsL’héritière (Testaments, tome 1) – Jeanne-A. Debats
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Le récit commence fort : il faut dire que l’on tombe en plein sur Agnès Cleyre, qui, fortement alcoolisée, essaie de franchir le mur d’un cimetière. Entre créatures fantastiques, personnalités fortes, le récit se déploie pour mon plus grand plaisir. J’ai aimé entrer dans cet univers, j’ai aimé suivre l’intrigue : j’ai été emportée. Rebondissements et coups de théâtre s’enchainent dans cette fantasy urbaine qui donne au folklore une saveur bien française. J’ai hâte de découvrir la suite des aventures de cette prometteuse protagoniste (il s’agit là du premier tome d’une trilogie complète et terminée).

.
.

Couverture du roman "Dans l'ombre de Paris" de Morgan of GlencoeDans l’ombre de Paris (La Dernière Geste, tome 1) – Morgan of Glencoe
Plaisir de lecture Livre sympa
A vrai dire, en commençant ma lecture, j’étais sceptique. Je ne comprenais pas l’intérêt de visiter certains lieux et les rencontres qui en découlaient. Puis un événement marquant de l’histoire survient après la centaine de pages, et la plongée dans l’univers a lieu. D’ailleurs, approcher la communauté qui survit sous la terre est intéressant : appréhender les règles et leur fonctionnement, découvrir des individus, aussi. On se balade grâce au regard de la protagoniste, mais le point fort est bien le contact avec les autres qui est l’élément que j’ai préférée : les personnages secondaires sont colorés et certaines personnalités, fortes. J’avoue avoir une certaine distance émotionnelle avec la Princesse, issue surtout d’une préférence personnelle puisque sa psychologie semble bien construite. J’ai aimé ce « liberté VS règles structurées ». Et si j’estime que le récit est parfois un peu utopique, la narration ne verse pas la facilité car il s’agit d’un livre jeunesse. Je suis curieuse de la suite et me demande de combien de tomes se composera cette série.

.
.

Couverture du roman "Une cosmologie de monstres" de Shaun HamillUne cosmologie de monstres – Shaun Hamill
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
Noah est le narrateur de ce roman, et plus précisément de l’histoire de sa famille. Elle est au cœur du récit et malheureusement, de gros soucis aussi. Les ombres grandissent à cause des non-dits et chaque membre vit l’un à côté de l’autre sans plus communiquer. La figure de monstre est revisitée et le mal qui ronge cette famille est plutôt bien amené. Cependant, malgré une sensation de malaise bien retranscrite, j’ai attendu que l’histoire présente quelque chose d’autre qu’une « tranche de vie » d’une famille. Malheureusement, le retournement de situation n’est pas venu et j’ai l’impression d’avoir lu une histoire inaboutie, j’avoue être un peu frustrée… et pas convaincue par le dénouement final.

.
.

Couverture du roman "Le Phare au Corbeau" de Rozenn IllianoLe phare au corbeau (Magie Grise, tome 1) – Rozenn Illiano
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Chronique complète
Place à un duo complémentaire : Isaïah et Agathe. En plus de s’apprécier, ils travaillent ensemble en proposant leurs talents d’exorcistes. Partis en Bretagne pour déloger un esprit nocturne, le domaine de Ker ar Bran révèle une situation bien compliquée pour eux. J’ai aimé le monde ésotérique et underground dans lequel Rozenn Illiano nous invite par petites touches au fil du roman. J’ai aimé la fluidité de l’écriture et son architecture nourrie par des flashbacks. Enfin, j’ai été réceptive au cas de la maison hantée, ce fut donc une lecture immersive. L’enquête est terminée, le roman peut donc être lu de manière indépendante. Mais j’ai très envie de retrouver ce combo électrisant dans un second tome !

.
.

Couverture du livre illustré Halloween par Ferronnière, Monge, Jézéquel et MorantHalloween – Jean-Baptiste Monge, Erlé Ferronnière, Patrick Jézéquel & Bénédicte Morant
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Ce beau livre illustré donne le ton : une couverture sombre où trois sorcières s’affairent au-dessus d’un chaudron, le titre s’étale en lettres dorées. Les illustrations ont été concoctées par Jean-Baptiste Monge et Erlé Ferronnière, accompagnées par des textes de Patrick Jézéquel et Bénédicte Morant. Il y en a pour tous les goûts, nombreuses sont les créatures : lutins, fantômes, sorcières, vampires, trolls, ogres, diablotins… qui bénéficient de descriptions. Elles présentent chaque créature, leurs origines, pouvoirs et attributs. On peut y retrouver aussi des ballades populaires, des extraits de contes, des morceaux de poèmes mais aussi des comptines. La clé de voute du récit est le folklore autour d’Halloween. La promenade au cœur des légendes celtes est un plaisir pour les yeux.

.
.

Couverture du roman "La voie du feu" d'Alan MooreLa voix du feu – Alan Moore
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
A travers douze nouvelles, Alan Moore parle de sa ville : Northampton. Elles se situent à différentes époques, entre 4000 av. J.-C. et 1995. Même si elles peuvent se lire de manière indépendante, elles sont interconnectées grâce à une clé qui apparait au/à la lecteurice au fil des pages. Il est possible aussi de démarrer par le chapitre qui nous intéresse, conseil donné par Neil Gaiman dans la préface qu’il a rédigée. L’expérience a raté pour moi, j’ai trouvé le livre assez difficile d’accès et plutôt sordide. Le livre est pour un public averti.

.
.

Lectures du mois d'octobre 2019 par le blog Livrement

Ma pile à lire papier au 1er octobre 2019Ma pile à lire papier au 1er octobre 2019

.

————————————————————————~*

.

En octobre, j’ai visé la thématique même dans mes visionnages :

Fantômes contre fantômes, Girls with balls, Monster House et The house with a clock in its walls. Mais aussi une série « Unbelievable » qui fait froid dans le dos car elle est basée sur une histoire vraie. Et de quoi se marrer avec la série « What we do in the shadows » du même humour que le mockmumentary éponyme. J’ai passé de très bons moments ! Pour lire mon avis, je vous invite à retrouver la partie dédiée sur mon billet de clôture du challenge Halloween.

Question long-métrage, j’ai vu Hellboy (2019) : rien de transcendant pour moi, malheureusement. Je n’ai même pas la motivation pour en dire quelques mots (oups).

.
Affiche du film Fantômes contre fantômes Affiche du film Girls with balls Affiche du film d'animation Monster House
Affiche du film The house with a clock in its walls Affiche de la série Unbelievable Affiche de la série de What we do in the shadows Affiche du film Hellboy 2019

.

————————————————————————~*

.

Les retrouver au chaud pour la session dimanche de l’imaginaire | Me prévoir une grosse séance de scrap pour bien avancer | Souhaiter un bel emménagement à ma grand-mère par la réception d’un « vrai » courrier | Recevoir mon exemplaire « The Little Witches Exodus » après la réussite du financement participatif en début d’année | Fabriquer une carte à secouer pour l’échange de cartes spécial challenge | Préparer une jolie enveloppe | Envoyer une carte à Hilde et joli croisé, recevoir très vite la sienne | Comme une tradition | Envoyer une carte à Delphine | Et une à ma petite maman | Aller à Scientilivre bien accompagnée | Et seule au salon des loisirs créatifs dont l’édition m’a laissé un goût mitigé | Ressortir le plaid, mais c’est le chat qui en a profité | Découvrir par hasard les Commandos Percu : un show de toute beauté, j’ai été convaincue | Mon expéditrice du swap était l’organisatrice elle-même Tiphanya | Et ma destinataire m’a répondu | Passer une soirée à un bar à jeux avec les copains | Grappiller ici et là quelques minutes pour lire | Recevoir une carte Halloween de ma petite maman mais aussi une de Lou et sa petite sorcière | Cuisiner… uniquement du sucré.

.

Dimanche de l'imaginaire d'octobre 2019 Scrap automnal

carte scrapée pour emmenagement Mise en scène de The Little Witches Exodus par Xavier Collette sur un lit de feuilles

Challenge Halloween 2019 : carte scrapée à secouer Challenge Halloween 2019 : contenu de l'enveloppe envoyée

Challenge Halloween 2019 : carte envoyée à Hilde Challenge Halloween 2019 : carte reçu de la part de Hilde

Challenge Halloween 2019 : carte envoyée à Delphine Challenge Halloween 2019 : carte scrapée pour ma mère

Verre réutilisable Scientilivre Affiche manger dormir créer répéter du salon des loisirs créatifs à Toulouse

Les commandos percu pour la clôture des Halles de la Cartoucherie Un des commandos percu, soirée à Toulouse

Challenge Halloween 2019 : envoi de ma destinataire Challenge Halloween 2019 : carte envoyée par mon expéditrice

Bilan lecture octobre 2019 : Une cosmologie de monstres de Shaun Hamill Rond de Sorciere octobre 2019 : roman La Voix du Feu d'Alan Moore

Challenge Halloween 2019 : L'héritière Challenge Halloween 2019 : le phare au corbeau

Challenge Halloween 2019 : carte envoyée par ma mère Challenge Halloween 2019 : carte de la part de Lou

Cake surprise pour Halloween Oreo potimarron pour Halloween

4 tomes de Zombillénium d'Arthur de Pins

.

MOORE Alan – La Voix du Feu

17/11/2019 14 commentaires

.

Couverture du roman "La voie du feu" d'Alan MooreTitre : La Voix du Feu
Auteur : Alan Moore
Plaisir de lecture Livre avec regrets
Extrait : Les Champs de Crémation, 2500 av. J.-C.

.

Northampton se situe au centre de l’Angleterre… la ville de naissance d’Alan Moore. Le travail de recherche sur la ville semble titanesque : aucun doute sur l’amour que l’auteur porte à sa ville.
.

Dans ce récit, Northampton devient le noyau d’une histoire secrète et semble attirer des forces obscures en son sein. La sorcellerie et la magie s’immiscent dans les douze récits. Un certain fatalisme transpire des pages.
.

Douze histoires qui peuvent être rapprochées du format « nouvelle ». Cependant, si elle semblent indépendantes, les histoires sont en réalité connectées à travers les siècles grâce à une clé qui s’imprime durant la lecture.
.

Ces histoires prennent pied à différentes époques, la première en 4000 av. J.-C. et la dernière en 1995. Elles sont pour un public averti : les histoires sont sales, sordides et sanglantes du fait d’un grand nombre de victimes.
.

La préface est écrite par Neil Gaiman ; il conseille de démarrer sa lecture où l’on veut. Et c’est grâce à ce que conseil que j’ai suspendu la lecture de la première partie car le vocabulaire limité de ce narrateur issu du néolithique m’a été plutôt laborieuse. Même si j’ai sauté ce chapitre, tout comme les autres, il a bénéficié de la fabuleuse traduction de Patrick Marcel (notons aussi la forme : la couverture impactante est celle de Melchior Ascaride).
.

L’expérience du lecteur a été plutôt difficile pour moi. Si je sais saluer l’exercice réalisé, je n’ai pas su émotionnellement me connecter à cet écrit. Les parties se lient mais il a fallu sans cesse que je m’accroche au récit. J’estime que ce livre est difficile d’accès.

.
« Le cochon de Hob », 4000 av. J.-C.
« Les Champs de crémation », 2000 av. J.-C.
« Dans les terres inondées », 43 ap. J.-C.
« La tête de Dioclétien », 290 ap. J.-C.
« Les saints de novembre« , 1064 ap. J.-C.
« En boitant vers Jérusalem », 1100 ap. J.-C.
« Confessions d’un masque », 1607 ap. J.-C.
« Le langage des Anges », 1618 ap. J.-C.
« Complices ès tricots », 1705 ap. J.-C.
« Le soleil au mur semble pâle », 1841 ap. J.-C.
« J’ai toujours des jarretelles, en voyage », 1931 ap. J.-C.
« L’escalier d’incendie de Phipps », 1995 ap. J.-C.

.

Mise en scène du livre "La voix du feu" d'Alan Moore : tissu orange pour symboliser les flammes

.

————————————————————————~*

Logo du challenge Halloween 2019

.

J’ai lu l’histoire de Northampton offerte par Alan Moore durant le challenge Halloween. Il était temps de donner mon avis avant d’officiellement clôturer ma participation 👻

.

Les lectures de Xapur s’est aussi aussi rendu à Northampton en restant sur le qui-vive..

Categories: MOORE Alan Tags: