Accueil > Vie de bloggeuse > Scientilivre, 10e édition

Scientilivre, 10e édition

.

Ce week-end, s’est déroulée la 10ème édition de Scientilivre, un festival de découvertes sciences & livres, avec comme thème principal « Uchronie ».

Au niveau des expositions, celle de Jean-Claude Mézières était très intéressante, elle mettait en scène certaines de ses couvertures d’album, story board et dessins du film « Le 5è élément ». J’ai également zieuté l’exposition de l’INPI  « Inpirama, brevets français du XXème siècle » grâce à laquelle on apprend deux ou trois petits trucs.  J’ai adoré l’exposition de véritables maquettes de vaisseaux, la claaasse ! J’ai beaucoup moins été emballée par  » Science Fiction : Voyage au cœur du vivant« . Cette dernière nous proposait en surimpression, des photographies scientifiques et des gravures anciennes illustrant l’œuvre de Jules Verne. Le tout était commenté par Bernard Werber. Celle consacrée à « Ethique et génétique : Vers le meilleur des mondes ? » montrait des pistes intéressantes mais restait à mon goût trop superficielle pour en retenir quoi que ce soit.
Il était marrant de voir le coup d’oeil adressé aux ressemblances entre les oeuvres Valerian et StarWars (mais à ce moment-là, on pourrait dire que StarWars a pompé beaucoup de monde)

.



.
.

Parlons maintenant des ateliers par lesquels j’ai largement été déçue. Non pas par le simple fait que la majorité demandait une inscription préalable, mais parce que bien que les enfants soient la cible première, il aurait été bon ton de ne PAS snober les adultes-ni-papa-ni-maman. Malheureusement, mes copains-sans-enfant ont tous été unanimes. Ce n’est pas parce que nous faisons plus de 120 cm que n’aurions pas voulu nous aussi expérimenter des trucs ! Pour exemple, au stand pour apprendre et tester les pH, nous nous sommes faits littéralement bouder alors que nous étions les seuls devant la table ! A un autre stand, je me prenais un vent systématique à chacune de mes questions. Bon, c’est bien enregistré !
A titre d’exemples, je cite quelques ateliers : initiation à la calligraphie, initiation à la typographie, découverte de la gravure, l’invention du moulage, fabrication d’un spectroscope, un travail de titan (ou comment soulever de lourdes charges), fabrication d’un herbier, les satellites au quotidien, « fusée et si on avait pas inventé la poudre? » (ou comment faire décoller sa fusée sans poudre noire), la découverte du feu, origami…
.

.

.
Allez, maintenant, le meilleur pour la fin ! Le côté « livre » !
Premièrement, les deux librairies étaient Ombres Blanches et la seconde, mon gros coup de coeur de tous les temps, Album. Les libraires sont des passionnés qui s’y connaissent, et cela se ressent.
Il y avait une foule d’auteurs et d’illustrateurs, certains qui me sont inconnus au bataillon, dont notamment les « auteurs scientifiques » (mais dont les noms vous diront sans doute quelque chose, à vous), et d’autres qu’on connait tous avec des « ooooh ».

Avec : P.Alphen, Ayerdhal, Eric Boisset, Jeanne-A Debats, Sylvie Denis, Sara Doke, J.C Dunyach, C.Ecken, C.Grenier, A.Grousset, Gudule, J.Heliot, N.Legendre, D.Martinigol, H.Montardre, L.Poujois, M.J Segura, E.Simard, Rachel Tanner, Muriel Tourbe, Roland C Wagner, Gess, Manchu, J.C Mézières, C.Pomes, X.Saut, H.Tonton, Weissengel, Didier Debord, Micheline Jeanjean, Amandine Marshall, Monique Mazarguil, Marie Mélisou, Alain Plas, François Vermel, C.Clot, E.Blanquet, D.Jayat, E.Figueras, C.Galfard, B.Marck, M.Mitov, L.Périno, B.Pluchet, Girolamo Ramunni, C.Ray, JN.Sarrail, V.Tardieu…

.

J’ai finalement parlé avec très peu d’entre eux, soit parce qu’ils étaient adulés par beaucoup de monde (au point que je ne pouvais pas prendre de photos) et d’autres, parce que je les connaissais si peu.  Je n’ai pas osé par exemple  adresser la parole à Marie-José Ségura (Le monde des songes). Et Manchu n’était point présent 🙁
Notons tout de même la gentillesse de Legendre (dont une de ses nouvelles est publiée dans une anthologie d’Eve) ; J.C. Mézières, l’illustre (BD  Valerian et Laureline) ; H.Tonton, le souriant (BD Armandis) ; Gess, le très sérieux (BD Carmen Mc Callum, La brigade chimérique) ; Weissengel le super méga adulé par les (petites) fiiiiilles (BD Les Elfées) ; Cyrille Pomès, le beau-gosse (BD Chemins de fer, A la lettre près) et Roland Charles Wagner, le très bavard mais non moins sympathique !
A juste titre, Roland C. Wagner faisait ce jour-là du tri sélectif, il était en grève, donc il ne dédicaçait pas ses « lecteurs » fans d’UMP/FN. Très souriant, abordable, nous avons papoté un moment et il nous a révélé que l’illustrateur Caza était pour lui, un dieu (liens plus sentimentaux qu’avec d’autres illustrateurs non moins talentueux). Et il a failli limite s’évanouir le jour où Caza l’a contacté pour illustrer pour la première fois un de ses romans qui devait être ré-édité.

.

.


.

.

Pics : #01 Maquette de vaisseau ; #02 Maquette de vaisseau ; #03 Ressemblances entre les oeuvres Valerian et StarWars ; #04 Des lutins en origami ; #05 Jean-Claude Mézières ; #06 Stéphane Gess ; #04 Cyrille Pomès ; #05 Roland Charles Wagner.

.

 

Categories: Vie de bloggeuse Tags:
  1. 19/10/2010 à 12:52 | #1

    J’adore les lutins en origami!!! Sont trop mignons! C’était le commentaire constructif du jour!! 😉

    • 19/10/2010 à 13:07 | #2

      C'est ce que j'ai préféré au festival :D Alors oui, c'est un commentaire constructif ;)

  2. 19/10/2010 à 15:28 | #3

    c’est dommage qu’ils aient gâché le côté ludique auquel les adultes-grands-enfants auraient pu accrocher, pour une fois qu’ils avaient là un super truc parfait pour ça!
    Ca avait l’air super intéressant et j’aurais pas apprécié du tout de me faire rembarrer comme ça moi non plus, alors qu’au contraire moi qui suis timide je me sens toujours encouragée à faire la gamine dans des trucs comme ça… (genre les musées où les guides se décarcassent pour rendre ça plus vivant et se font un devoir de te faire tripoter tout ce qu’ils peuvent ^^)

    bref, moi aussi je craque sur les lutins en origami ^^
    Et Roland Wagner, lis-le!

    (je suis en train de me demander si c’est pas gênant de faire la paparazzi comme ça? *se prépare mentalement aux futurs salons que je vais faire*)

    • 19/10/2010 à 16:19 | #4

      Ouip, c'est sacrément dommage et cela nous a bien refroidi. Il va falloir vraiment que je lise un peu de Wagner (mais du coup, je m'en voudrais de ne pas avoir essayé avant de le rencontrer).
      Et non, ce n'est pas dérangeant, quand on prend les auteurs et illustrateurs en photo, ils sont OK car cela fait partie du jeu. Après, je suis comme toi, j'ai toujours peur que cela dérange (et finalement, en vrai, je ne fais pas autant de photos que je souhaiterai). Mais je me dis que si je ne fais pas de photos, personne n'en fera à ma place et que c'est toujours sympa de les mater après coup :) Ce sont des sortes de souvenirs !

  3. 20/10/2010 à 22:45 | #5

    bienvenue dans le monde moderne où les grands n’ont plus le droit d’être des enfants… « Qu’est-ce qu’un adulte ? Un enfant gonflé d’âge. » Simone de Beauvoir
    😉

    • 22/10/2010 à 17:25 | #6

      Belle citation :) Je regrette quand même n'avoir pas pu faire grand chose :/

  4. 13/11/2010 à 19:21 | #7

    J’aurais bien aimé voir les expositions! Par contre, le coup des ateliers ne m’étonne pas tant que ça, on m’avait déjà fait le coup une fois.( D’ailleurs, j’hésite à me rendre à un atelier dans lequel ils montrent comment faire la pâte à papier et qui se déroule bientôt sur Aix. Il est précisé sur le programme que c’est pour les enfants et j’ai peur de me prendre des vents mémorables… snif… Alors que je suis sûre d’être aussi intéressée qu’eux, si ce n’est plus.)

  5. 14/11/2010 à 16:32 | #8

    Il y avait justement un atelier de pâte à papier ! Et effectivement, ce n'est que pour les enfants. D'ailleurs, ils ont tout fait pour, le matériel est disposé très bas...

  1. Pas encore de trackbacks