Accueil > GUILLAUME Céline > GUILLAUME Céline – La perle d’éternité et autres récits fantastiques

GUILLAUME Céline – La perle d’éternité et autres récits fantastiques

.

Titre : La perle d’éternité et autres récits fantastiques
Auteur : Céline GUILLAUME
Plaisir de lecture : Livre à regrets

.

Julien vient de mourir et Blandine décide de reprendre ses travaux concernant des recherches au Château Aube-Croix construit au XIIe siècle. Sous le regard pervers de Charles Cornier le propriétaire, elle doit se concentrer. C’est évidemment sans compter l’apparition d’Albérède d’Aunis et son amant Thibault de Montbreuil. Elle rencontre également des acheteurs potentiels…

.
.

Ce livre se compose d’un court roman (novella) d’une centaine de pages accompagné de courtes nouvelles. Le surnaturel est au cœur des histoires. Céline Guillaume traite de sujets peu évidents ou du moins, pas entièrement accepté par le lectorat comme la mort infantile, la réincarnation, les apparitions, etc. On notera que le deuil est omniprésent au sein des nouvelles.
.

Concernant le roman « La perle d’éternité », j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans : il y avait une sensation de brouillard entre l’histoire et moi. Par ailleurs, j’ai trouvé l’introduction du fantastique brutale et demeure peu crédible à mes yeux. Enfin, je pense que le format de novella n’est peut-être pas adapté pour la magnificence à ce genre de récit : un roman aurait sans doute permis de mieux connaitre les personnages et d’y aller en douceur.
.

Les nouvelles me semblent plus accessibles et agréables même si elles sont très courtes. On a accès à davantage de sentiments et j’avais l’impression que Céline Guillaume nous ouvrait alors les portes de ses souvenirs. Bref, ces nouvelles paraissent plus spontanées et plus sincères grâce à une auteur plus impliquée.
.

Dernier point relativement négatif : la préface de Brasey construite sur une métaphore trop lyrique ne m’a pas du tout accrochée. Si je n’étais pas curieuse, c’est typiquement le genre de préface qui me fait avancer… à reculons, voire pire : à fermer tout simplement le livre. Parfois, trop, c’est trop ; “Elle écrit à la plume, ensevelie de dentelles noires, à la lueur d’une bouge rouge qui répand sur les murs de pierre un halo fantomatique.”
.
.

« La perle d’éternité et autres récits fantastiques » et moi nous ne nous sommes point trouvés. Les points négatifs sont beaucoup trop importants dans la balance par rapport au positif. Si les nouvelles sont d’un caractère meilleur, ce n’est suffisant pour avoir satisfait ma lecture ; il faudra que je côtoie l’auteur avec d’autres de ses écrits.
.
.

Céline Guillaume née en 1981 est une auteur française spécialisée dans le fantastique, son domaine de prédilection. Elle est également amoureuse de la période médiévale.
La couverture est cependant très belle, elle est une sorte de grimoire et me fait penser à la couverture de la saga Magyk d’Angie Sage ou encore d’Alera de Cayla Kluver (que je n’ai point lues). Il me semble par contre, que la bague est en argent et non en or.
Ce recueil a reçu :
¤ Premier Prix du Recueil « Regards 2006 »
¤ Première Mention « Arts et Lettres de France 2006 »
¤ Premier prix d’Albâtre du roman au Concours International des Editions Terriciaê 2006

.

.

————————————————————————~*

.

Book en Stock (Phooka) a également lu ce livre.

.

.
Et hop une petite lecture équitable !
Parce que les éditions Lokomodo sont « petites mais costaudes ».

.

.

.Cette lecture a été réalisée en partenariat avec les éditions Lokomodo.

.

Categories: GUILLAUME Céline Tags: ,
  1. 02/03/2012 à 08:13 | #1

    J’ai eu le même sentiment à ma lecture. Sans compter que le style ne m’a pas emballée non plus..

  2. 02/03/2012 à 18:44 | #3

    Je n’ai lu que le Ballet des âmes de cette même auteur et à la lecture de cette chronique, je me sens presque rassurée d’y lire des sentiments identiques. On parle beaucoup de Céline Guillaume et pourtant je n’y ai pas trouvé ma place, au travers ses lignes…

    • 02/03/2012 à 21:19 | #4

      Apparemment nous ne sommes pas seules :) Serafina de If is dead me disait que je risquais de ne pas apprécier non plus ses autres romans puisque sa plume est constante (et qu'elle non plus n'a pas accroché).

  3. 02/03/2012 à 18:54 | #5

    Mmmmhh, pas particulièrement enthousiaste par la 4ème de couv, et ton avis ne me donne pas plus envie que ça ^^

    • 02/03/2012 à 21:21 | #6

      Attention, ce que je mets en italique n'est pas le quatrième de couverture, ce sont mes propres résumés ;)

      • 04/03/2012 à 11:12 | #7

        Oui, fin, au final, c’est pareil, ça me donne toujours pas autant de lire le bouquin 😀

  4. 02/03/2012 à 22:04 | #8

    En voyant la couverture, je croyais que c’était un roman. ^^
    Si tu n’es pas convaincue, je ne tenterai pas.

    • 04/03/2012 à 10:33 | #9

      Moi aussi :) Mais elle sert le court roman/novella qui se trouve en première partie du livre.

  5. Dubosclard
    28/03/2012 à 13:19 | #10

    Puis-je avoir la collection du livre c’est pour les cours et je ne la trouve pas sur le livre je ne sais plus où trouver.
    Merci d’avance 🙂

    • 28/03/2012 à 13:49 | #11

      Il n'appartient pas à une collection mais il est édité chez les éditions Lokomodo.

  1. 18/03/2012 à 09:27 | #1
  2. 28/11/2012 à 14:11 | #2
  3. 04/01/2013 à 08:12 | #3