Accueil > RIVAT Feldrik > RIVAT Feldrik – Les Kerns de l'Oubli ~ L'exil, tome 1

RIVAT Feldrik – Les Kerns de l'Oubli ~ L'exil, tome 1

.

Exil Feldrik rivat Les Kerns de l oubli tome 1Titre : L’exil (Les Kerns de l’Oubli, tome 1)
Auteur : Feldrik RIVAT
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut

.

Almernarc’h la Belle se dresse fièrement. A sa tête, trône le roi Alkar secondé par son conseiller Cataxak. Cependant, la cité perd son gardien, Roch : celui-ci se fait tuer par le plan de ces deux hommes au pouvoir. Erkan, son fils est également écarté de la scène politique. Le souverain fait place vide autour de lui mais des personnalités dans l’ombre vont veiller au grain et ils ne laisseront pas la situation se détériorer davantage.

.
.

)°º•. L’histoire est servie par une pléthore d’individus : chaque chapitre alterne sur les personnages identifiés par leur nom. Ils en deviennent le narrateur tour à tour et font avancer l’histoire de leur côté : le pronom « je » permets une lecture plus directe du point de vue interne. Les chapitres sont très nombreux (74) mais ils s’avèrent reconnaissables car chaque personne d’encre et de papier à une façon de parler – vocabulaire et expressions – et de penser : les « crédié de dié » et « Tudieu » d’Ulhnor, le « mirifique » de Cataxak, le bégaiement d’Alvar et le langage vieux français de Telleran comme le fameux « icelui ». J’avais peur d’être débordée par cette avalanche de parties mais en fait cela se révèle assez addictif : on veut savoir la suite et il est difficile de s’arrêter « allez, encore un chapitre ; bon, celui-ci aussi je le lis, ce ne sont que trois pages ».
.

Je ne détaillerai pas les personnages ici : 1°) car il faut vous en laisser la surprise, 2°) car il me serait difficile de parler des uns et des autres sans être redondante dans la façon de les aborder. Ma préférence va pour Cataxak. Il est indiqué comme un méchant mais je trouve que c’est celui qui a la personnalité la plus développée, où l’auteur a été le plus minutieux aussi ; et je meurs d’envie de savoir ses réelles implications. Il faut aussi dire que j’aime Ulhnor pour son humeur et Siham pour sa vie, ce qu’elle traverse.
.

On apprécie les cartes et les descriptions détaillées des environs mais je trouve qu’au final nous n’avons que très peu d’informations concernant les Kerns ou les habitants d’Almenarc’h : j’aurai terriblement aimé en savoir davantage sur les coutumes, les mœurs et l’Histoire. Enfin et non des moindres, il est intriguant de découvrir la magie šhåmanique et la répartition de la population en castes.

.
.

carte les Kerns)°º•. Ce roman propose une fantasy épique : batailles, intrigues politiques, manipulation, vengeance, trahison et des thèmes comme l’honneur, la dignité, des sentiments comme le doute et la souffrance… vous êtes servis ! Elle sera appréciée par les fanas du genre mais un peu plus difficile d’accès pour les débutants.

L’univers est complexe et très riche, on pourrait finalement suivre indépendamment chaque personnage sur un seul tome ; cela créé une petite frustration car parfois on aimerait continuer avec l’un des personnages alors que nous sommes rabattus sur l’aventure d’un autre. Par ailleurs, le côté chimérique-ésotérique est difficile à appréhender.
.

Le style de l’auteur est percutant, on aime son écriture mais j’ai l’impression d’y reconnaitre parfois un rythme à deux vitesses, qui s’avère déstabilisant. L’auteur conte son univers avec une plume connaissance mais quelquefois au détriment de son intrigue. En gros, j’ai aimé l’intrigue, la manière dont c’est amené, le croisement des vies des personnages et tout ce qui a attrait aux motivations des personnages mais ma lecture n’a pas été assez fluide due au tempo à deux mesures différentes. Mais j’attends forcément beaucoup de la suite de la trilogie (je demeure curieuse).

On note la couverture d’Alexandre Dainche que je trouve un poil sombre mais qui reste tout de même très parlante. Mon exemplaire est muni d’un marque-page et je remercie Feldrik pour la dédicace 😉

.
.

« L’ exil », premier tome des Kerns de l’Oubli vous fait entrer dans la métropole Almenarc’h : on suit la vie de plusieurs personnages qui vont s’entrecouper afin de dévoiler quelques détails mais aussi une fresque plus générale. Le tout est saupoudré de magie šhåmanique et on demeure très curieux dont l’imbrication de toutes les actions. Malgré un tout petit clochement sur l’écriture, la plume reste agréable.

.

.

Les kerns dedicace
.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Le bonheur d’Ulhnor dans la nature.

.

Dame Dup a aussi entendu « mirifique » de la bouche de Cataxak.

CITRIQ

.
.

Logo Lecture Equitable

.

Il s’agit-là d’une nouvelle lecture équitable avec les Éditions de l’Homme Sans Nom.

.

.

Cette lecture a été réalisée en partenariat avec Feldrik Rivat et les éditions de l’Homme Sans Nom.

.

Categories: RIVAT Feldrik Tags: ,
  1. mesimaginaires41
    21/08/2013 à 07:41 | #1

    Ça me semble plutôt pas mal dans le genre, mais de quand date ce livre ? Il ne me semble pas avoir déjà lu un titre de cet éditeur…

  2. 21/08/2013 à 10:29 | #3

    Je suis en train de le lire (page 250 environ) et j’ai les mêmes impressions que toi, pour le moment. Les chapitres courts et les changements de points de vue donnent envie de toujours lire un chapitre en plus… mais c’est vrai qu’il y a quelques longueurs. Cela dit, j’ai bien envie de lire la suite pour découvrir ce qu’il arrive aux personnages ! J’aime bien les chapitres consacrés à Ulnhor et comme toi, Siham me plait. J’ai un peu moins d’atomes crochus avec Cataxak même si, tu as raison, c’est sans doute le personnage le plus développé. Affaire à suivre… j’espère bien avancer un maximum aujourd’hui. Par contre rassure-moi, on peut patienter sagement avant la sortie du tome suivant ? On n’a pas droit à un cliffhanger, j’espère ?

    • 27/08/2013 à 21:06 | #4

      Nous aurons peut-être des révélations ? En tout cas, j'aimerai bien en savoir plus aussi tout ce qui concerne les "castes". Non, mais de cliffhanger à proprement parler.

  3. 21/08/2013 à 13:09 | #5

    C’est bien tentant sur le principe, en espérant pouvoir passer outre les quelques longueurs. D’autant plus que pour moi, habituellement, les longueurs viennent des passages sur le cadre de vie… alors j’ai un peu peur, et à la fois je suis intrigué, quand tu dis qu’il y a malgré tout un manque d’informations de ce type.

    • 27/08/2013 à 21:07 | #6

      Ah oui, tu risquerais peut-être d'être plus sensible aux longueurs, alors...

  4. 21/08/2013 à 16:22 | #7

    Encore une trilogie qui me tente bien même si je ne pense pas me lancer avant que tous les tomes ne soient sortis. En plus, j’aime bien les livres à « plusieurs voix » 🙂

    • 27/08/2013 à 21:07 | #8

      C'est vrai que les livres "chorale" sont sympas... rien que pour la dynamique ! Patience alors, le tome 2 sort durant les mois prochains...

  5. Saureus
    22/08/2013 à 10:02 | #9

    Totalement d’accord avec toi ! J’ai bien aimé ce livre et notamment le fait d’avoir une narration totalement différente selon le personnage. Je suis fan de Telleran ! (même si j’ai mis plusieurs chapitres avant de réussir vraiment à comprendre ce qu’il disait^^)
    Par contre, c’est sûr que ce n’est pas le plus facile à lire en fantasy. Un autre détail qui m’a gêné : certaines scènes me paraissent un peu trop rapide pour qu’on puisse les apprécier.

    PS : Tu as reçu mes mails ?

    • 27/08/2013 à 21:08 | #10

      Huhu, tu sais quoi ? J'étais sûre que cela allait être Telleran ton préféré ! Quoiqu'Alvar a su te charmer aussi. P.S.: reçu, répondu.

      • Saureus
        28/08/2013 à 18:08 | #11

        Alvar ? Tu veux dire Alkar, le roi ? Je me souviens qu’il m’avait surtout exaspéré avec ses colères et ses caprices. Je l’avait d’ailleurs trouvé un peu trop exagéré dans le rôle du « mauvais roi ». Le genre de personnage qui s’énerve tout le temps et qui, devant un choix évident, prendra immanquablement la mauvaise décision… Non, ce n’est pas un personnage qui m’a spécialement marqué.
        Telleran, par contre oui ! J’aime bien les gentils qui ont la classe !^^

        • 31/08/2013 à 15:33 | #12

          Non, non, je parle bien d'Alvar :)

          • Saureus
            31/08/2013 à 21:42 | #13

            Ah oui ! Bon sang ça fait trop longtemps que je l’ai lu… En effet, Alvar et son bégaiement… plus que suspect ! ^^

          • 01/09/2013 à 22:33 | #14

            J'attends des révélations, j'avoue :)

  6. 27/08/2013 à 10:28 | #15

    Les petits chapitres, j’adore ça aussi ! Je trouve que ça me fait avancer plus vite dans le livre car « juste 3 pages, on peut les lire, oh et puis le chapitre d’après n’en fait que 5… » 🙂

    • 27/08/2013 à 21:09 | #16

      Il y a de ça :) Sauf quand parfois je joue trop, notamment quand je suis en avance au travail, j'ai lu un chapitre, puis deux, puis un troisième... rah, non cela ne passe pas !

  7. 28/08/2013 à 19:20 | #17

    Ça a l’air plutôt cool, mais j’ai trop de livres sur ma PAL pour le moment, il ne sera pas dans mes achats prioritaires…

  1. 10/09/2013 à 07:49 | #1
  2. 07/10/2013 à 22:43 | #2
  3. 31/12/2013 à 00:25 | #3
  4. 31/12/2013 à 17:56 | #4
  5. 16/01/2014 à 19:25 | #5
  6. 13/07/2015 à 11:00 | #6
  7. 13/09/2015 à 11:01 | #7
  8. 12/10/2016 à 21:58 | #8