Accueil > BAILLY Samantha > BAILLY Samantha – Ce qui nous lie

BAILLY Samantha – Ce qui nous lie

.

Ce qui nous lie Samantha BaillyTitre : Ce qui nous lie
Auteur : Samantha BAILLY
Plaisir de lecture : etoile 4Livre à découvrir

.

Alors que rien ne le présageait, Alice peut voir les liens affectifs et leur densité qui relient les personnes entre elles. Ils se matérialisent sous la forme de fils lumineux impalpables. Ce phénomène inexplicable fait office de don pour elle. Elle s’en sert pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Malheureusement, sa rente n’est pas inépuisable. Elle souhaite reprendre une vie « normale » et devient employée de bureau. Plusieurs personnes côtoient son quotidien professionnel, notamment Raphaël, seule personne dont elle ne perçoit pas les liens émanant de lui.

. .

)°º•. C’est tout un processus d’apprentissage qu’Alice met en plat : ces fameux fils qui partent du plexus de chaque être humain l’ont destabilisée puis sont devenus une faculté bienvenue. Nous suivons le parcours d’Alice, une période charnière de sa vie puisque sa vie professionnelle l’amène à rencontrer des personnes : John, Morgan, Shamin, Sébastien, Romain, Raphaël et Sonia. Elle souhaite se prendre en main pour donner une nouvelle dynamique à sa vie.
.

Le récit offre une réflexion générale sur les relations humaines et les moments partagés sont nombreux : joie, trahison, tristesse, bonheur, deuil, solitude, amitié, amour s’y retrouvent. L’auteur y intègre beaucoup de douceur et un peu de mélancolie en filigrane.

. .

)°º•. J’ai lu très peu de chroniques de crainte d’être spoilée, mais l’envie de lire ce livre a été très forte ; il n’a d’ailleurs pas stagné sur ma pile à lire.
.

L’histoire se dévore très vite, sans doute parce que la narration est tenue à la première personne du singulier. Les réflexions sonnent très justes : on pourrait presque croire qu’Alice est l’écrivain de ce roman.  Ce dernier trouve une grande résonance chez le lecteur, il y a forcément un passage qui fera écho au vécu de chacun. Bien que le livre soit publié dans la collection « grandes romances » de Milady, je la trouve light voire secondaire. En réalité, l’amour est une empreinte permanente sur le livre, dans tous les gestes et les actions des personnages ; c’est finalement le fil conducteur du bout de vie d’Alice que nous découvrons. Mais je la trouve bien dosée et absolument pas collante (on ne peut pas aimer et les zombies et les romances bien enrobées) ; c’est à noter. .
.

Ce qui nous lieL’alternance entre passé, présent et futur d’Alice permet des ellipses intéressantes tant pour le maintien du suspense que pour éclipser les périodes creuses. Elles sont très bien indiquées en début de chapitre en affichant clairement les dates. Même moi, je ne m’y suis pas perdue alors que je suis du genre à ne pas lire les titres des chapitres, et cela me joue des tours. Si certains lecteurs n’y ont pas vu d’intérêt notable, j’ai trouvé que ces mouvements temporels permettaient de mieux  savourer l’impact sur la vie d’Alice. .
.

Les moments et gestion du quotidien sont décrits avec fidélité. Ce roman introspectif se lit très vite, en une bouchée grâce à un très bon rythme. Le vrai fond de l’histoire s’associe avec un aspect doux amer. Toutefois, le roman offre une noté de positivité et de la délicatesse. La fin ouverte est appréciable, elle laisse la place aux lecteurs ; bien que j’avoue m’être attendu à une autre fin, très dramatique en réalité.

. .

« Ce qui nous lie » est l’histoire – presque réelle – d’une jeune fille. Un nouveau don, un changement de vie et Alice se retrouve confronter à l’inexplicable. Avec une plume sobre, Samantha Bailly raconte avec simplicité et douceur un bout de vie de ce personnage. Dans un tourbillon de sensations, d’une pointe douce-amère, nous découvrons cette tranche de vie.

. .

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : L’effet visuel grâce à la description pointilleuse des liens lumineux.

.

My summer of (SFFF) loveCollection « grandes romances », un titre parlant et une couverture… tout autant. Si le désir de vengeance d’Alice tourne autour des hommes infidèles, ce n’est pas pour rien.  Et dans cette nouvelle entreprise, des collaborateurs masculins, il n’en manque pas non plus. Durant son introspection, la thématique de l’amour y prend une grande place et parfois, devient un cap. Un livre qui a donc toute sa place dans le challenge My summer of (SFFF) love.

.

Au boudoir de Candyshy, De Livres et d’Epice (Chani), LanylaBooks, Le blog de Ptitelfe, Le Chat du Cheshire, Lectures trollesques, Les carnets de Radicale, Les Chroniques d’Evenusia, Les histoires de Margaud, Perdre une plume, Ptite-boukinette, Regard d’enfant (Thalia), The farthest land (Torene) ont aussi observé les gens dans l’open space.

CITRIQ

.

Pic : The red thread par Thenutcrackparade.

.

Categories: BAILLY Samantha Tags:
  1. 30/08/2013 à 11:09 | #1

    Coucou,
    Très bel article, tu as très bien détaillé sans trop en dire.
    J’ai adoré ce livre, je l’ai également dévoré, car il se lit très rapidement.
    J’ai vraiment apprécié l’histoire et l’écriture de l’auteure.
    Merci pour cette superbe chronique.
    Bises et bonne journée 🙂

  2. 30/08/2013 à 11:15 | #3

    Ce livre est une merveille <3

  3. 30/08/2013 à 11:37 | #5

    J’ai bien aimé l’évolution d’Alice mais par contre j’ai pas eu franchement de sensations moi. Du coup j’ai pas été spécialement embarquée sans que ma lecture en souffre pour autant. Un bilan mitigé donc, mais une lecture estivale qui a quand même rempli son office (se lire vite, simplement, sans déplaisir).

    • 31/08/2013 à 15:36 | #6

      Mais si tu n'as pas eu ces sensations mais que ton bilan est mitigé, c'est que cela a quand même joué, non ?

  4. 30/08/2013 à 11:52 | #7

    C’est un livre qui me tente bien, il n’y a pas l’air d’avoir de suite pour une fois en plus ! ^^

  5. 30/08/2013 à 11:53 | #9

    Je suis contente que tu as aussi passé un bon moment avec cette lecture. Très belle chronique 😉
    Il me tarde de plonger dans Oraisons pour retrouver la plume de l’auteur (et voir si elle est pareille au niveau fantasy). 🙂

    • 31/08/2013 à 15:36 | #10

      Oui j'ai vu qu'elle avait écrit Oraisons après je ne sais pas quand je le lirai...

  6. 30/08/2013 à 14:13 | #11

    La couverture est fort jolie, bon après je suis pas sûre que ça me passionne…
    Félicitations pour cette première participation 😀

    • 31/08/2013 à 15:37 | #12

      Ah c'est sûr qu'il faut être dans le mood pour rencontrer ce livre.

  7. 30/08/2013 à 14:34 | #13

    Contente que tu aies aimé aussi 🙂

  8. 30/08/2013 à 20:10 | #15

    bon ben il va falloir que je trouve le bon moment pour le sortir de ma PAL si j’ai bien compris ton avis 😛

  9. 31/08/2013 à 10:36 | #17

    Je ne sais pas trop si je suis le bon public pour ce roman… que j’ai tout de même acheté en numérique (quand il était en promo à 1€), grâce aux bonnes critiques. Ceci dit, c’est une lecture évidemment bien adapté au challenge de Vert.

    • 31/08/2013 à 15:38 | #18

      Ahah, j'ai hâte de voir si au 21 septembre tu l'auras lu (et chroniqué) ou non :P

  10. 01/09/2013 à 00:12 | #19

    Je me suis jetée dessus dès sa sortie, et je l’ai dévoré 🙂 ! Je suis contente que tu l’ait apprécié également, Samantha Bailly est décidément une auteure à suivre.

  11. 01/09/2013 à 10:28 | #21

    Jolie chronique, j’ai été beaucoup moins convaincue que toi par contre ^^

  12. 01/09/2013 à 15:56 | #27

    Alors là je n’en reviens pas. Je crierais même un OMG bien fort! Ma chère Acro, tu as lu « Ce qui nous lie », toi… et j’en suis ravie!! Oui comme quand je parle de Licorne et de période automnale, ça me met des paillettes à la place des yeux 😉
    Et tu aurais même apprécié? C’est magique dit donc…

  13. Raven
    05/09/2013 à 20:46 | #29

    ah tient, je dirais pas non, surtout si je peux le choper en promo numérique comme Lorkhan… x)

  14. 06/09/2013 à 20:33 | #31

    J’ai vraiment adoré ce livre ! Je trouve l’idée des fils très originale et les personnages m’ont beaucoup plu également. Par contre moi j’ai été déçue par la fin, même si je sais qu’une autre fin n’aurait pas vraiment été possible 🙂

  15. 21/09/2013 à 18:44 | #33

    Voici un livre que j’ai très envie de lire ! Et tu me donnes encore plus envie de le lire !
    Merci pour ta chronique !

  1. 10/09/2013 à 07:49 | #1
  2. 23/09/2013 à 18:54 | #2
  3. 23/09/2013 à 18:59 | #3
  4. 31/12/2013 à 17:54 | #4
  5. 18/12/2014 à 20:44 | #5