Archive

Archives pour la catégorie ‘ROWLING J.K.’

Rond de Sorcière #77

11/12/2016 24 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

 

Le mois de novembre terminé, j’ai lu un tout tout tout petit nombre : 1808 pages. Planning chargé, je préfère user du temps restant pour gratouiller les chats (très  très très important) et dormir un peu aussi.
.

En formation (très) accélérée, vous avez compris que j’ai peu de temps pour lire, et encore moins pour passer chez vous, copains blogueurs, et donc de vous laisser des petits mots aussi. Pardon, pardon et j’apprécie grandement votre compréhension et d’être toujours présents par chez moi. Merci !
.

Ce mois-ci, dans le cadre du défi Valériacr0, ma binômette a choisi un livre qui prenait littéralement la poussière de ma Pile À Lire (on peut même le qualifier de relique !) “Les yeux d’Émeraude” de Leigh et David Eddings. Bien que je ne fusse pas la plus motivée du monde à découvrir ce tome, j’en ai profité pour lire le diptyque dans son entièreté.
.

Arrivées sur les rayonnages :
¤ EDDINGS Leigh & David : La Rédemption d’Althalus – Les trois grimoires, tome 2
¤ GREGORY Daryl : Afterparty
¤ ILLIANO Rozenn : Notre-Dame de la mer

Résultat : +3 entrées ; -5 sorties

. Lire la suite…

ROWLING J.K. – Une place à prendre

13/02/2013 28 commentaires

.

Une place a prendre RowlingTitre : Une place à prendre
Auteur : J.K. ROWLING
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut

.

Pagford est une petite bourgade anglaise qui vient de connaitre un événement dramatique ; le décès de Barry Fairbrother. Le corps est à peine refroidi que tout le monde se rue sur l’occasion parait-il en or : une place vacante au conseil de la ville.

.

Une place à prendre extrait 01

.
.

Une place à prendre 01)°º•. Ladite place vacante au conseil va créer convoitise et jalousie, de quoi bien amener les conflits. Avec un éventail de personnalités « mauvaises », J.K. Rowling draine des personnages avec les pires travers de l’humanité. Même s’ils s’étalent dans toute leur imperfection, certains demeurent attachants.
.

Les personnages sont criants de vérité et pourtant pas manichéens. Ils n’ont pas de destinée fantastique, pas un quotidien ébouriffant et pourtant on s’accroche un peu à eux. Ce sont les petits faits de tous les jours qui prennent vie sur la scène de théâtre construite par Rowling : le tout est mordant de vérité. On ne peut rester indifférent quant à la nature même des personnages, à leur devenir et aussi par rapport à leurs réactions. Il est évident qu’elle alimente ses protagonistes de quelques clichés mais toujours sans verser dans la caricature facile. Nous avons un panel des différentes couches de la société : nous observons ces rivalités à tous les étages. Ce huis-clos fonctionne en vases communicants.
.

Je n’ai pas eu de souci quant à retenir l’identité et l’affiliation entre les personnages, il suffit de se laisser porter. La plume de Rowling est suffisamment habile pour vous donner ces précisions qui font les personnages. J’ai particulièrement apprécié sa manière de tisser d’un personnage à l’autre : A rencontre B puis nous suivons B dans son quotidien et nous rebondissons alors sur C qui s’avère devant lui à la file d’attente de la boulangerie.

.
.

)°º•. Le microcosme que représente Pagford n’est finalement qu’une représentation assez douloureuse de notre société. Ce récit est définitivement réservé aux adultes tant dans les thèmes abordés (violence, viol, désillusions et humiliations) que dans la façon de les raconter et de les mettre en scène.
.

La description de l’auteur est toujours au poil, millimétré tant dans les personnages que dans les ambiances et le ressenti. La fresque de l’environnement et des lieux peinte est minimaliste : cela fonctionne, on s’y reconnait, on y calque aussi notre expérience. L’ambiance est grinçante, ironique parfois amusante puis vraiment glauque voire très violente. Cet univers infernal est extrêmement bien géré.

.

Une place à prendre extrait 02

.
.

)°º•. Cette satire sociale relativement acide représente tout de même un beau bébé de papier de 24€ et je t’invite à lire le prix du livre indiqué au kg que My Inner Shelf détaille ici.
.

Cette histoire qui se veut truculente contient beaucoup de noirceur, des semblants d’anecdotes. On frise parfois le froid glacial ou le grand drama sans pour autant pencher du mauvais côté. Notre ressenti se base aussi sur nos propres clichés, parfois de ces gens-personnalités que nous n’avons jamais côtoyés mais pour lesquels nous avons déjà un jugement tout fabriqué : le roman alimente finalement nos propres préjugés. J’ai eu parfois l’impression que l’auteur appuyait lourdement sur certains faits pour bien que nous les intégrions alors qu’il aurait été plus judicieux de laisser entrevoir. L’imagination est peu stimulée, on assiste à un spectacle.
.

L’intrigue est finalement secondaire, l’intérêt pour les personnages prime. La façon de décortiquer ces personnes, de les pousser dans leurs retranchements est un des points forts de la plume de Rowling. Le tout monte crescendo et tout s’imbrique savamment. Cette histoire n’est pas rocambolesque, elle ne me laissera pas de souvenirs impérissables mais la plume est acérée, vive et d’une très bonne maitrise.
.

Le récit est assez grinçant dans son ensemble mais je suis restée en retrait comme une observatrice extérieure. Bien que la réalité soit crue, elle en est tout de même très crédible : Rowling n’épargne personne. Mais je me suis demandé dans quelles proportions il me fallait lire et presque apprécier le malheur de ces autres. Clairement, le quatrième de couverture ne m’aurait jamais assez attirée si Rowling ne l’avait pas signé dans le sens où ce genre de récit est assez loin de ce que j’aime dévorer. Une fois le contenu lu – que le nom de l’auteur connu ou non – est d’une adresse rare certes mais il manque un petit quelque chose pour que j’y adhère complètement. Si vous n’avez définitivement pas tourné la page Harry Potter, passez votre chemin. La couverture est assez basique (presque immonde) mais elle fonctionne drôlement bien en tête de gondole.

.
.

« Une place à prendre » est un récit pour adulte où Rowling met à plat ventre les pires travers de l’humanité. Aucun des personnages n’est épargné sous la férule de l’auteur. La vie des Pagfordiens s’imbrique savamment pour construire une satire sociale des plus acerbes.

.
.

)°º•. Joanne Kathleen Rowling est née en 1965 vers Yate, en Angleterre. On la connait intersidéral-ement pour sa saga Harry Potter et maintenant un peu pour « Une place à prendre ».

.

Une place à prendre extrait 03

.

—————————————————-~*

.

Souvenir lié à ma lecture : Indubitablement blessante, curieusement à côté de ses pompes, mais parfois attachante est Krystal.

.

Adalana’s imaginary world, Autour du livre (AgatheK), Azilis, ChaplumCharabistouilles, Chez Iluze, Chez Nodrey, Délivrer des livres (Hérisson08), Espace temps libre (Emeralda), Hydromielle, Instantané (Luthien), L’antre des livres (Lady K), La p(ile) à l(ire) d’Hécléa, Le blog de Freeelfe, Les chroniques d’Arwen, Les mots de Mélo, Listesratures (Lyra Sullyvan), My inner shelf, One million books & us (Mallou), Parchments of Sha (Shaya), Perdre une plume, Valeriane & books ont aussi foulé les pavés de Pagford.

CITRIQ

.

Pic : Krystal Weedon par Parv89.

.

Categories: ROWLING J.K. Tags:

Rond de Sorcière #30

20/01/2013 26 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

En décembre 2012, j’ai lu 2047 pages. Le gel noëllesque mis en place en novembre a bien payé, j’ai reçu quelques livres sous le pied du sapin (mais je vous parle de tout ceci, bientôt). Décembre signe la fin de plusieurs challenges littéraires, notamment celui de Fins du monde, the middle-earth challenge, Je lis aussi des albums et le défi des 1000. Je me suis inscrite au challenge « Je lis des nouvelles et des novellas » de Lune, ne me demandez pas pourquoi ni comment, je n’ai pas résisté à son appel.

Le week-end du 15 et 16 décembre, j’ai un peu marathonné. Sur un groupe ouvert Facebook, Arcaalea lance la nouvelle édition chaque fin de semaine ; il est accessible sur simple demande. Le but était de reprendre le temps de lire en dépassant les 40 minutes quotidiennes (dans les bons jours). Il a fallu pour ça, réaliser quelques sacrifices. Comme partager mon super fauteuil de lecture – avec repose-pied – avec mes poilus. Pour 7h30 de lecture, j’ai lu 387 pages (numérique et papier) : j’ai terminé « Une place à prendre » de Rowling et ai largement entamé l’ultime des Fedeylins de Nadia Coste.

.
.

Romans SFFF
.

L ombre des peres Fedeylins Nadia CosteL’ombre des pères (Fedeylins, tome 4) – Nadia COSTE
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 1, tome 2, tome 3.
C’est à la fois avec un grand plaisir que je retrouve Cahyl mais aussi une certaine appréhension à lire ce dernier tome. Toujours avec une plume délicate et sans fioriture surchargée, Nadia Coste nous entrain vers la Clef ultime de sa saga, et notamment la rencontre avec ces Autres Fedeylins. C’est toujours avec tendresse qu’on retrouve notre personnage ailé préféré mais aussi Sperare. Cette fois, mon flair à découverte a bien fonctionné pour deux éléments principaux. Mais cela ne m’a gâché en rien la lecture, ni même les sensations ressenties à certains points forts de l’intrigue. J’ai trouvé l’histoire au complet saisissante mais aussi très belle sur la présentation de certaines valeurs. Les Fedeylins s’avère un univers tout en rondeur et en douceur, où on se sent bien (à l’image de l’intérieur d’une bulle) même si quelques faits dramatiques viennent bousculer la vie de Cahyl.

.

L alliance sacree Acacia DurhamL’alliance sacrée (Acacia, tome 3) – David Anthony DURHAM
Plaisir de lectureetoile 2 Livre à regrets
Tome 1, tome 2.
Petit livre abandonné en juillet, dont je ne vous avais pas encore parlé.
J’avais trouvé le premier tome très poussif, vraiment long au démarrage avec un je-ne-sais-quoi manquant pour emballer mon cœur de lecteur. La seconde partie du livre avait permis d’entrevoir un deuxième tome bien meilleur. Ce qui avait été le cas dans l’ensemble, bien que les intrigues mineurs soient plus qu’accessoires et certains événements énormément tirés par les cheveux. A cause d’une fin en queue de poisson, le troisième volet m’est apparu « quitte ou double ». Et bien, cela n’a pas loupé. J’ai tenu plus de 100 pages, 100 pages de redite, de faits réchauffés plusieurs fois. J’entrevoyais déjà une lenteur invraisemblable (pas à tort puisque le diptyque s’est transformé en cours de route en trilogie, le récit s’en retrouve étiolé). C’est donc sans aucune peine que j’ai abandonné la lecture. La fin de l’histoire qu’on a bien voulu me raconter m’a confortée dans mon choix.

.

La reine solitaire HobbLa reine solitaire (L’assassin royal, tome 6) – Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète.
Tomes 1, 2, 3, 4, 5.
C’est un peu à regret et même avec une certaine frustration que j’ai le la fin de ce premier cycle. Même si le final proposé n’aurait pas pu être – à mon sens – remplacé par autre chose, on aurait réellement voulu en savoir plus. Il va sans dire qu’il est très beau et émouvant, après que Hobb nous ait donné un petit tour d’horizon des personnages. Les révélations sont aussi présentées dans ce dernier tome (nous en savons enfin plus sur Caudron !). C’est toujours a ce ne grande admiration que je découvre l’univers riche inventé et tenu d’une main de maître par Robin Hobb.
Ce livre a été lu en compagnie d’Olya & d’Eirilys.

.

La peur du sage tome 2 partie 2 RothfussLa peur du sage (Chronique du tueur de roi, tome 2 partie 2) – Patrick ROTHFUSS
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète.
Tome 1.
Avec toujours cette plume fantastique, Rothfuss nous entraîne encore plus profondément au cœur de la vie de Kvothe. C’est avec sourire, parfois émotion qu’on suit ses aventures avec cette sensation presque palpable de se dire « j’y étais ». L’apprentissage est toujours le point central de la vie du personnage principal, nous permettant d’approfondir nos savoirs sur différentes cultures et mœurs. Même si certains lecteurs se sentiront un peu délaissés côté action, j’ai été totalement subjuguée. Enfin un livre où nous partageons réellement le quotidien de cette personne de papier. Mine de rien, nous accédons à bon nombre d’événements cités dans le synopsis pour le premier tome. Concernant tel livre, je pense que ce qui m’a laissée le plus baba, c’est le langage des signes. Je me suis réellement demandé comment une telle idée pouvait être née chez l’auteur.

.
.

Comic SFFF
.

Pieges Walking Dead KirkmanPiégés ! (Walking Dead, volume 14) – Robert KIRKMAN & Charlie ADLARD
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Chronique complète.
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 11, 12 et 13.
Pour ce tome-ci, nous avons plein de zombies, et sans mentir, cela fait du bien ! L’accélération scénaristique mise en place par les effets visuels est vraiment des plus convaincantes. Le rythme soutenu est crescendo, on en prend plein les mirettes, c’est vraiment très bon. L’adrénaline est omniprésente mais les sentiments des personnages peu développés. Le tome nous laisse sur une fin un peu floue quand au devenir du petit groupe.

.
.

Autres livres
.

L.10EBBN001657.N001_CHAT17hom_C_FRChat erectus (Le chat, volume 17) – Philippe GELUCK
Plaisir de lecture : etoile 4 Livre à découvrir
L’humour de Geluck, on apprécie ou pas. Je suis plutôt bon public et j’aime particulièrement ses jeux avec la langue française : expressions, jeux de mots mais aussi situations. C’est toujours agréable de croquer les volumes de sa série et les facéties dessinées.
.

.
.

Simon s cat envers et contre tous Simon TofieldSimon’s cat envers et contre tous ! (Simon’s cat, volume 4) – Simon TOFIELD
Plaisir de lecture : etoile 4Livre à découvrir
Tome 2, tome 3.
Pour ce quatrième volume, la maison d’éditions nous propose un format plus grand que ses prédécesseurs ainsi qu’une « hard cover ». Moui. Le plus grand changement s’avère être à l’intérieur : les dessins sont en couleurs et chaque illustration est pleine page. Chacune possède donc son propre décor, et une seule « image » pour transmettre certaines valeurs-faits&gestes. L’exercice est différent mais fonctionne tout aussi bien. Le chat de Simon n’a pas fini de faire parler de lui. Mes préférés restent tout de même le premier volume qui parle forcément à tout possesseur de chat et le troisième tome avec l’arrivée du chaton.

.

Une place a prendre RowlingUne place à prendre – J.K. ROWLING
Plaisir de lecture : etoile 3 Livre sympa peu s’en faut
Je n’ai pas été forcément portée par le rabattage médiatique ni touchée par le terrible engouement des autres lecteurs pour le nouveau livre de Rowling. Bien que j’eus eu envie de le découvrir, je n’aurai pas cru qu’il allait me tomber dessus si vite. C’est avec la même joie qu’on retrouve la plume de Rowling si incisive. Tant dans les descriptions que dans l’enchainement des actions, tout est truffé de détails apportant un délice certain lors de la lecture mais aussi un réalisme très pointilleux. Tout est soigneusement pensé, le tout impeccablement imbriqué. C’est finalement dans la ville de Pagford que se déroule ce huis-clos. J’ai particulièrement apprécié les liaisons entre les personnages. Quant à leur nombre, leur situation, leurs relations, je n’ai eu aucun mal à comprendre et retenir, ce qui a été apparemment assez rares pour les lecteurs (il suffit de se laisser porter, pas besoin de fiche récapitulative). Le décor de cette histoire est relativement sombre et Rowling nous propose l’humanité dans sa pire noirceur, celle du quotidien, celle qu’on peut entrevoir par la fenêtre, au coin de la rue ; et c’est cet aspect-là qui donne un récit si prenant.

.

Rond de Sorcière #13

18/09/2011 24 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Bien que le mois de Juillet 2011 fut épuisant professionnellement parlant, j’ai trouvé le temps de lire. Vivent les transports en public !

.

Fantasy
.

Le passage – Justin CRONIN
La chronique complète est à lire ICI.
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Sur fond post apocalyptique, Cronin nous fait sauter de 100 ans dans notre monde pour nous montrer ce qu’il est advenu. A cause d’un virus, une épidémie s’est violemment abattue et la sauvegarde de l’humanité est le principal souci. On s’attache réellement aux personnages, on plonge avec eux dans l’angoisse et la peur (bien que nous soyons quand même dans un super fauteuil, nous). On prend part à une intrigue magistralement orchestrée. Les différents points de vue de narration nous entraine facilement jusqu’à la fin de ce premier tome.

.
.

Vertige (Damnés, tome 2) – Lauren KATE
Plaisir de lecture Livre sympa peu s’en faut
Je parle du tome 1, ICI.
On change de décor, radicalement. On passe d’un lycée angoissant et sombre à un lycée tout de lumière vêtu. Les personnages sont encore plus stéréotypés que dans le premier (si, si, c’est possible). Alors que les anciens copains de classe de Luce étaient délirants à souhait, ici ils sont plutôt cucul la praline et sincèrement, on s’y ennuie profondément. La lenteur déjà « relative » du premier tome est encore pire dans le second. Tout s’étire sur plusieurs dizaines de pages, notamment la fin. Ce qui me fait dire que Lauren Kate aurait laaaargement pu boucler sa saga en un diptyque bien ficelé. Mais les joies financières du marketing en ont décidé autrement. La seule chose qui a su me tenir au long du bouquin sont la meilleure proximité des ombres.

.
.

L’arbre de l’été (La Tapisserie de Fionavar, tome 1) – Guy Gavriel KAY
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tome 2 et tome 3
Voilà une des relectures qui me tient le plus à cœur et pour cause, voici MA trilogie coup de cœur. Pour ce premier volet, nous entrons en Fionavar en compagnie de nos étudiants. C’est dans le vif du sujet qu’on passera nos premiers instants. Une plume fluide nous fera aimer les environs et surtout les personnages. On se laisse totalement transporter dans cet univers bien ficelé et exploité. Comment ne pas vivre au rythme des personnages que leur destin dépasse ? Les relations entre les personnages sont dévoilées au fur et à mesure. Description et actions sont au programme pour nous faire passer un très bon moment. Un premier tome où on en prend plein dans la tronche, au vu de l’intrigue principale… A découvrir de toute urgence.

.
.

Métamorphose en bord de ciel – Mathias MALZIEU
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Ce livre plein de poésie est tout aussi… fantasmagorique. Une peu glauque sur les bords, on suit avec intérêt l’histoire qui se déroule à nos pieds. L’histoire met un peu mal à l’aise le lecteur mais en ne demeure pas moins subjugué. Les artistes dont s’est entouré Malzieu proposent des illustrations toutes différentes les unes des autres. Elles sont distillées tout du long du récit et on les contemple au détour d’un dialogue. Bien que le livre soit agréable, il est beaucoup moins accessible que « la mécanique du cœur » du même auteur.

.
.

Harry Potter et les reliques de la mort (Harry Potter, tome 7) – J.K. ROWLING
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5 et tome 6Les contes de Beedle le Barde.
Tantantan, voici le dernier volume de la saga Harry Potter. Le tome méritait amplement une relecture : la première lecture a été faite très rapidement, comme une énorme boulimie de ma part, pour connaître la fin. Il était digne que je me replonge dedans afin de mieux apprécier tant les détails que l’histoire. Un poil énervant sur beaucoup de choses, ce tome nous emmène vers ZE découverte du récit. Et contre toute attente, on palpite tout du long, on en apprend toujours plus sur nos personnages avant que les rideaux tombent.

.
.

Bandes Dessinées & album SFFF
.

Celle qui dort sous nos pieds (La maison aux 100 portes, volume 2) – Isabelle DETHAN
Plaisir de lecture : Livre fantas… tique
Le mois dernier, je vous parlais du premier tome et du ô combien j’avais aimé. L’auteur améliore un peu les relations entre personnages (et heureusement) mais on n’est loin des dialogues transcendants. Isabelle Dethan nous distille quelques informations sur Constanza… à mon plus grand plaisir ! On y comprend alors que la maison révèle de nombreux secrets (100 environ ?). On s’enfonce plus profondément dans l’histoire, et franchement j’en suis restée baba. On a le droit à une superbe révélation… qui va nous faire regretter que seuls ces deux tomes soient parus.

.
.

Le journal de Peter – Sébastien PEREZ & Martin MANIEZ
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Cet album est avant tout ludique : son format informel propose des coupures de presse, de vieilles photos, des lettres à décacheter, des dessins à admirer. Bref, plein de petits trucs où les mimines peuvent s’aventurer. « Le journal de Peter » propose aussi de très belles illustrations, tout en sensibilité. La trame reprend l’enfance et les origines de Peter Pan, tout en offrant un récit abouti. Le personnages en manque d’affection est plus que touchant. Cependant, n’oubliez pas que l’histoire est quelque peu triste et pessimiste.

.
.

La petite sorcière et Grimoire de Sorcières – Sébastien PEREZ & Benjamin LACOMBE
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Dans ce coffret – épuisé – sont disponibles les deux albums « La petite sorcière » et « Grimoire de Sorcières ». Le premier album relate l’histoire de Lisbeth : c’est la beauté des dessins qui ravirent notre cœur de lecteur. Comment ne pas se laisser emporter par cette histoire qui nous rappelle finalement quelques bouts de notre enfance ? Sombre et fascinant à la fois, ce récit de sorcière ne peut que vous enchanter.
Le deuxième album est justement… le livre que trouve Lisbeth ! Grimoire à la couverture travaillée, on plonge dans la généalogie et le portrait de ses grandes sorcières. Certaines têtes vous sont connues… et vous ne saviez pas qu’elles étaient sorcières ?! C’est à découvrir dans le grimoire.

.
.

1914 – Le réveil (Curiosity Shop, volume 1) – Teresa VALERO, Montse MARTIN & GABOR
La chronique complète est à lire ICI.
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Les illustrations sont soignées et l’intrigue haletante ; Cependant, les auteurs n’ont pas pris le temps… de prendre le temps justement. Des allers-retours doivent s’effectuer pour replacer les – très – nombreux personnages. Ce premier tome sert à jeter les bases, on espère que la suite nous emportera un peu plus, dans ce polar historique.

.
.

Roman
.

Le sommeil, bien dormir enfin – Luc AUDOUIN
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Ce livre n’a pas pour but de vous donner des conseils miracle pour mieux dormir (de toutes façons, cela n’existe pas). Par contre, il va vous apprendre plein de choses : comment fonctionne le sommeil, comment il se construit, quels sont les différents dysfonctionnements, comment les reconnaît-on et quelles sont les maladies. Il va également donner plein de petites anecdotes sur le sommeil ; de réelles petites touches d’humour à déguster. Et surtout, il vous déculpabilise. Et rien que pour tout cela, je vous le conseille. Vous n’êtes pas un freaky freak et vous avez le droit d’avoir des soucis de sommeil. Un petit guide pour savoir l’essentiel sur le sommeil.

.

.

Rond de Sorcière #11

17/07/2011 28 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Allez, petit retour sur les lectures de mai 2011 (oui, de mai, j’ai un peu de retard). Un petit mois mais de grands plaisirs, ouf !

.

Fantasy
.

La guerre des clans et L’alliance sacrée (La Couronne des 7 royaumes, tomes 8 & 9 ) – David B. COE
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1tome 2, tome 7 et tome 10.
Après avoir quelque peu délaissé la série (oooooh), je l’ai enfin reprise. Je vous avoue que je ne sais point pourquoi je l’ai arrêtée momentanément alors qu’il s’avère que c’est un véritable coup de coeur. On suit la vie de plusieurs royaumes. L’attachement aux personnages est rapide et fort ; on se lie à eux, on les accompagne sur leur chemin, on voit leur évolution. Bien qu’ils soient nombreux, on ne s’y perd absolument pas (sinon il y a toujours l’index des personnages). L’intrigue monte crescendo et il difficile de s’arrêter (la preuve, j’ai lu les trois derniers tomes les uns à la suite des autres). La très belle plume de Coe propose un équilibre entre action et description. Les ambiances et les tensions se ressentent jusqu’au bout des doigts et on vit sur le même souffle. Cependant, les tomes supportent mal la découpe à la française (un tome VO = deux tomes VF). Cependant, cette saga est superbe !
.

Marches nocturnes – Franck FERRIC
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Ce recueil de nouvelles est à l’origine d’une invitation au « voyage » par un luneux : il répond et raconte ses histoires en échange du gîte et du couvert. Ces nouvelles allient horreur, terreur et fantastique. Le fil rouge demeure les personnages roux. Cependant, il y a peu d’espoir et j’ai trouvé le recueil relativement sombres. J’étais mal à l’aise, ma lecture était un peu désagréable, mais la plume est exquise.

.

Le joueur de cartes – Daniel HENOCQ
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Dès les premières pages, on rencontre un automate et c’est sûr on n’a qu’une envie : en apprendre plus. Malheureusement, on se rendra très vite compte qu’il n’est pas super super sympa. Ce livre a de forts accents d’Alice au pays des merveilles mais sans le côté « ni queue ni tête ». Il est beaucoup plus réaliste et abordable. On retrouve des thèmes forts et beaux : confiance en soi, croire en quelque chose. Cependant, j’ai été un peu perdue dans les personnages et le voyage a quelques longueurs.

.

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé (Harry Potter, tome 6) – J.K. ROWLING
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5 et tome 7Les contes de Beedle le Barde.
Je me souviens qu’à la première lecture, le suspense très fort se ressent dès les premières pages et ainsi jusqu’à la fin. Il m’est toujours difficile d’appréhender ce tome après la mort du personnage du tome 5. Il n’en va pas moins que les forces du mal prennent de plus en plus d’importance. Le livre du prince de sang-mêlé est une drôle de découverte et c’est vraiment avec envie qu’on souhaite connaître son identité. Au niveau des personnages, on en apprend toujours plus sur Voldemort, Rowling met bien en avant les mauvais côtés de Rogue et le blondinet Malefoy est extrêmement irritant. Il y a également un rapprochement qui s’effectue entre Harry et Dumbledore même si on n’en apprend pas beaucoup ce dernier. Mention spéciale au bureau de D. puisque on ira s’y promener quelques fois, la tête plongée dans la pensine, et entendre le phoenix roucouler (comme ça, ça ne roucoule pas un phoenix?)
.

Science-Fiction
.

Celui qui bave et qui glougloute – Roland C. WAGNER
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Wagner nous entraine dans le sauvage ouest sauvage, pour un western hauts en couleurs et avec de grandes figures. Les tuniques bleues se font attaquer par les extraterrestres : une fine équipe doit comprendre comment cela arrive. Le récit est assez loufoque et occasionne quelques rires. Bien que relativement court et d’une intrigue pas très profonde, cette histoire remplie entièrement son rôle : passer un bon moment.

.

Manga
.

Les Princes du Thé (volumes 2 & 3) – Nanpeï YAMADA
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
La saga des Princes du Thé continue et c’est avec plaisir que je suis nos petits et moins petits personnages. Assam et Earl Grey ne laissent pas indifférent les élèves du lycée. Ils doivent tous surmonter des obstacles au niveau associatif et rien n’est chose facile. On en apprend davantage sur les personnages et leur passé. Les personnalités évoluent et il ne leur est pas toujours facile d’assumer ce qu’ils sont et leurs idéaux. Les notes de l’auteur parsèment toujours l’histoire pour notre bon plaisir ; le sérieux côtoie une bonne dose d’humour et c’est avec délice que je suis cette série. (Mais surtout ne dites pas à Assam qu’il est mon préféré)

.

Romans
.

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Mary-Ann SHAFFER & Annie BARROWS
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Dès les premières lettres d’échange, on plonge littéralement dans le roman. Comment ne pas aimer ce genre de correspondance ? Bien malgré elle, l’héroïne va s’attacher à ces habitants de l’île de Guernesey. C’est assez exquis de voir le développement qu’elle suit, de se laisser happer par les mots des personnages, bref de suivre une évolution délicieuse. Beaucoup de choses sont prévisibles, mais ce n’est pas là que réside le plaisir, mais plutôt dans le sucré de cette belle histoire. Un livre à découvrir, qui se mange très vite.

.

Le Marteau de Thor – Patrick WEBER
La chronique complète est à lire ICI.
Plaisir de lectureLivre à découvrir
Ce roman policier est une réussite grâce à la mise en scène historique. Weber nous fait partager sa passion pour les Vikings. De manière naturelle et bien intégrée à l’intrigue, il nous parle des coutumes de ce peuple (religieux, gouvernemental et professionnel). L’intrigue est rondement mené, l’histoire est soignée et efficace. Les tenants et les aboutissants sont bien pesés. Il y en a pour tous les goûts : alliance, complot, vengeance, vie en communauté, fidélité, reconquête, exil et meurtre. Petit bonus en fin de livre, où un lexique nous explique quelques termes des Vikings et leur mode de vie.

.

Rond de Sorcière #07

25/02/2011 16 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Allez, un mois de Janvier 2011 parfait 🙂 Que du bon !
.

.

Fantasy

.
La porte, petit conte sans philosophie – Karim BERROUKA
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Ce petit livre est intriguant. On rentre dans l’histoire sans description des lieux, des personnages. Seules les ambiances vont être décrites : c’est finalement avec cette forme épurée d’histoire qu’on rentre au cœur d’une nouvelle. Au début, on ne voit pas où veut aller l’auteur mais c’est à la fin du livre que tout prend son sens. J’ai beaucoup aimé le côté absurde des ecclésiastiques et les dialogues.
.
.

Les rives du monde (Fedeylins, tome 1) – Nadia COSTE
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
La chronique complète est à lire ICI.
Une histoire d’une poésie telle que vous ne pourrez que l’aimer. Tout est conté naturellement avec cette facilité d’accéder à leur quotidien, d’effleurer des mystères, de comprendre cette empathie et de toucher un peu du bonheur des Fedeylins. On s’accroche aux pages, on palpite à l’unisson avec Cahyl, le personnage principal. Si je ne vous ai pas convaincus lors de ma chronique, je ne peux plus rien pour vous 🙂
.
.

Les enchantements d’Ambremer – Pierre PEVEL
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Par-dessus tout, j’ai aimé les descriptions, avec cette envie de me plonger dans ce magnifique Paris ! Comment ne pas s’accrocher à tel ou tel personnage qui a de nombreuses qualités mais aussi quelques défauts tellement attachants ? L’intrigue est bien menée, on voyage dans l’autre pays. Petite déception concernant la fin un peu trop rapide et facile à mon goût. L’univers est un poil steampunk, écrit d’une belle plume et j’aurai rêvé vivre dans ce XVIIIe siècle-ci.
.
.
.

Harry Potter et l’ordre du Phénix (Harry Potter, tome 5) – J.K. ROWLING
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 6 et tome 7Les contes de Beedle le Barde.
Oh, yeah ! Pour beaucoup, c’est le pire livre de toute la série, pour moi, c’est le préféré. Je me suis donc interrogée sur les raisons, et sans aucun doute, c’est parce qu’Harry Potter mérite des baffes, que pour une fois, depuis le début, il n’arrive à ne rien résoudre. J’aime aussi tous ces personnages dits « secondaires » qui en font bien plus que lui, qu’on s’attarde sur eux. Je rajoute également que c’est le premier volume où je considère que la noirceur est vraiment présente et que cette bataille là est gagnée par le « Mal » (mais pas la guerre, parait-il). Et puis, c’est un des rares romans qui m’a tiré des larmes, lors de sa première lecture.
.
.

Les deux tours (Le seigneur des anneaux, tome 2) – J.R.R. TOLKIEN
Plaisir de lecture : Livre fantas…tique
Chronique complète
Bilbo le hobbit, La communauté de l’anneau, Le retour du roi, Le Silmarillion, Faërie et autres textes.
Pas de grande surprise, ce tome 2 (qui n’en est pas un, puisque le seigneur des anneaux est écrit comme un seul livre) nous conte les aventures de notre troupe mal troupée. J’ai largement préféré le premier tome à celui-ci. La partie contée par les deux hobbits Pippin et Merry m’a ennuyée parce que c’est un discours a posteriori : les deux hobbits ont vécu ceci et cela, et le racontent par la suite à une tierce personne. Beaucoup de force dans le récit, des claques parfois, qui se perdent, mais toujours un grand plaisir. Cependant, tout comme pour le premier tome, il est impossible de lire ce livre si on est un peu fatigué(e), sous peine de relire quatre fois le même chapitre.
.
.
.

Comics SFFF
.

Courtney Crumrin et le royaume de l’ombre ; Courtney Crumrin et les effroyables vacances (Courtney Crumrin, volumes 3 & 4) – Ted NAIFEH
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Volume 1, volume 2.
Dès le premier tome, la série m’a conquise, je vous en ai parlé ici. J’ai continué doucement mon chemin. Ses aventures sont superbes, Courtney Crumrin ne se laisse pas faire, elle a un caractère bien trempé. Nous la suivons partout, dans ses mésaventures palpitantes. Beaucoup d’émotions sont au progamme et on y apprend que toutes les histoires ne sont pas roses. Une série à lire de toute urgence.
.
.
.

Bandes dessinées & mangas

.
Autobiographie d’une fille GAGA – Diglee
Plaisir de lecture : Livre fantas…tique
La chronique complète est à lire ICI.
On retrouve notre Diglee tout entière, qu’on peut avoir découvert sur son blog. On entre de plain pied dans son univers rempli de rose, de cœur, d’amies et d’un peu de Gaga. Les dessins sont très agréables, l’auto-dérision est maitre mot et le tout est conté avec un ton enjoué. Une vraie bulle d’oxygène. Grand point positif de ce livre blog BD : beaucoup d’inédits.
.
.

.

Simon’s cat se fait la belle – Simon TOFIELD
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Nous retrouvons avec un immense plaisir notre Simon’s Cat préféré. Le tout sans aucune parole nous entraine sur les empreintes du Chat. Cette fois, il a décidé de se faire la malle et il a bien raison. Nous y découvrirons les péripéties d’un chat pas vraiment habitué à l’extérieur de son périmètre. Il va rencontrer de nombreux animaux et se faire à leur façon d’être. Ce deuxième volume est moins fun que le premier, tout simplement parce que même si par exagération, nous comprenions le premier tome, que tout cela nous parlait ; dans ce second, même si votre chat sort à l’extérieur, vous ne savez pas du tout la vie qu’il a 🙂 En gros, c’est moins parlant, pour nous autres, pauvres humains.
.
.

Un drôle de père (volume 6) – Yumi UNITA
Plaisir de lectureLivre à découvrir
Je continue la série que j’avais commencée. Nous y retrouvons nos protagonistes. Tout se fait et se défait dans ce tome. On prend part aux sentiments des uns et des autres, et parfois nous avons mal. Yumi Unita a réussi à nous faire considérer ces personnages comme des gens du quotidien, et il est évident qu’on ne peut que s’y accrocher. L’histoire est à la fois légère et triste. Tout oscille comme dans ce récit.
.
.

Rond de Sorcière #06

29/01/2011 24 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Ce mois de Décembre a été plutôt bien rempli, avec de très très bons livres pour terminer l’année en beauté !

.

Fantasy

Les frontières de glace et l’île du destin (La quête d’Ewilan, tomes 2 & 3) – Pierre BOTTERO
Plaisir de lecture Livre à découvrir
En septembre, j’avais lu le premier tome, je continue avec les deux suivants. La trilogie possède quelques originalités, notamment le pas sur le côté et le fait que les dessinateurs soient les personnes les plus « importantes » niveau pouvoir. Il n’en demeure pas moins que je trouve l’héroïne un poil naïve et que leurs aventures se résolvent toujours « fingers in ze nose ». La troupe au vu des diverses personnalités, est attachante.

.
.

A vos souhaits – Fabrice COLIN
Plaisir de lecture Livre fantas…tique
Les personnages sont fantasques avec un gros potentiel comique. Le récit débridé propose un côté mélodramatique mais aussi un comique de situation agréable. Les situations cocasses s’enchainent pour notre plus grand plaisir. L’écriture est fluide, le roman est léger. Que demander de plus ?

.
.

Bal de givre à New-York – Fabrice COLIN
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut
La plume de Colin officie toujours impeccablement. Dans cette romance un peu à la « Pierrot et Colombine », on y note quelques accents de steampunk. Le tout est mêlé d’un suspense à un niveau intéressant… Soit, j’ai découvert le pot aux roses très vite (si ce n’est aux premiers mots), mais le plus important n’est pas la fin mais bien la trame principale.

.
.

Le lézard lubrique de Melancholy Cove – Christopher MOORE
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Ah, le plaisir de retrouver Moore ! Histoire totalement absurde mais cohérente. J’ai eu le plaisir de retrouver les personnages que j’avais déjà croisés dans « le sot de l’ange ». Moore nous propose un peu de lubricité, beaucoup de choses digne de Gargantua. On se surprend à aimer ce côté loufoque et même à rire.

.
.

Harry Potter et la coupe de feu (Harry Potter, tome 4) – J.K. ROWLING
Plaisir de lecture : Livre fantas… tique
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 5, tome 6 et tome 7Les contes de Beedle le Barde.
Le monde d’Harry Potter s’ouvre sur le monde en recevant les élèves de deux autres écoles de magie. L’avantage de ce tome, c’est qu’il y a de l’action en veux-tu en voilà. Nous entrons maintenant dans une ambiance plus sombre avec une psychologie plus adulte. Harry Potter ne maitrise plus tout, on en apprend toujours plus sur la trame principale. Et l’intensité va crescendo.

.
.
.

Comics SFFF
.

Courtney Crumrin et les choses de la nuit, Courtney Crumrin et l’assemblée des sorciers (Courtney Crumrin, volumes 1 & 2) ; Courtney Crumrin : Portrait du sorcier en jeune homme (hors-série) – Ted NAIFEH
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au panthéon
La saga complète
Voilà de mes plus gros coups de cœur de ces derniers mois : tout y est réuni : un trait dynamique, une mise en planche intelligente, un scenario qui casse la baraque et une héroïne qu’on rêve tous d’être. C’est typiquement le genre d’aventures qu’on aurait tant aimé vivre !
N’hésitez pas, foncez, les yeux fermés !

.
.

Albums illustrés

Cyrano – Rébecca DAUTREMER & Taï-Mac LE THANH
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Il faut bien le dire, ce Cyrano-ci aux yeux en amande porte son nez comme un superbe ornement. C’est superbement conté : entre récit traditionnel et ajouts incongrus, on a le sourire en coin. Dautremer s’évertue à croquer tous plein de petits détails si savoureux. Les petites définitions d’expressions sont des bonus délicieux à la lecture.

.
.

Le carnet rouge – Benjamin LACOMBE & Agata KAWA
Plaisir de lecture : Livre fantas…tique
Voici un livre-objet plein de saveurs : son format est intrigant. Les illustrations sont un véritable hommage à la nature, elles s’étendent parfois sur une double page et se mêle au texte dans une belle harmonie. On passe de longues minutes sur chacun des pages, le temps de savourer des yeux. L’histoire en elle-même est très belle, remplie de poésie.

.
.

Les amants papillons – Benjamin LACOMBE
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Sans aucun doute, la force de ce livre est la place aux sentiments. Le dessin sert au mieux les expressions faciales : par une histoire contée sans fioritures, on s’attache aux personnages et on vit la tragédie. Un album doux-amer à découvrir.

.

.
.

Rond de Sorcière #05

06/12/2010 14 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Cette fois-ci, je propose un mois très frileux, tout comme Novembre
.
.

Fantasy

.
La flamme d’Harabec (Ayesha, tome 2) – Ange

Plaisir de lecture :
La chronique complète est à lire ICI.
Pour ce deuxième tome, nos deux personnages principaux Arekh et Marikani sont en plein doute. Ils accumulent les erreurs et les événements tournent en leur défaveur. Il faut bien avouer, nos deux cocos sont un poil énervant. La révolte gronde chez les esclaves et la manière de la décrire est très bien faite : tout en latence, l’utilisation de chapitres courts pour augmenter le rythme du lecteur. Les descriptions sont un très grand plus pour l’histoire, la plume est bien maniée.
.

Le clairvoyage (tome 1) – Anne FAKHOURI
Plaisir de lecture :
Une très bonne découverte d’un livre jeunesse qui mérite d’être connu. L’univers est magique, quelque peu féérique et tellement prenant. Dès les premières lignes, on aime notre héroïne dont la vie lui fait un douloureux croche-pied. On suit ses péripéties en tournant vite les pages, on se surprend à retenir à son souffle. Le suspense est bien tenu et l’histoire est originale.

.
.
Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban (Harry Potter, tome 3) – J.K. ROWLING
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2, tome 4, tome 5, tome 6 et tome 7Les contes de Beedle le Barde.
Et hop, le troisième volet est relu. C’est un véritable plaisir  ; Les contes de Beedle le Barde.e se retrouver dans un univers qui s’assombrit peu à peu et des personnages qui sont davantage déterminés. La brochette des personnages secondaires est tout aussi intéressante. L’ambiance et l’atmosphère se font plus pressantes et noires. Bon, et puis il y a l’apparition de mon personnage chouchou… Sirius Black !
.
.
.

Bandes dessinées

.
Cadavre exquis – Pénélope BAGIEU
Plaisir de lecture :
Je ne présenterai plus Pénélope Bagieu dont les dessins sont omniprésents. Je suis son blog en tant que grande fidèle, j’avais énormément accroché à son livre « Ma vie est tout à fait fascinante » dans lequel je m’étais tant reconnue, les deux tomes de Joséphine m’avaient également plus. Ici, nous la retrouvons avec sa première histoire au long cours. Bien que l’humour qui a fait connaitre Pénélope ne soit pas aussi présent que dans ses autres livres, il n’en demeure pas moins que l’univers est coloré, les scènes sont travaillées. Le scenario est bien pensé, soigné et il nous envoie sur de fausses pistes qui nous laissent longuement nous interroger. Pas de doute, « Cadavre exquis » aura su me conquérir (plus que la bande dessinée de Joséphine).

.

Pyjama party (Les filles, volume 1) – Christopher
Plaisir de lecture :
Régulièrement, je croise cette bd dans les bacs des différentes bibliothèques, avec l’absence systématique d’au moins plusieurs tomes. Bon, c’est qu’elle est lue, non ? Et même appréciée ? Et puis, qui dit « filles », dit attirance. Certes, c’est réducteur mais aussi très révélateur de quelques uns de mes choix de lecture. Cette pyjama party est placé sous le signe de la confidence. Les filles ont des personnalités, des physiques, des histoires de vie, très différents les unes des autres. C’est cette hétérogénéité que Christopher souhaite mettre en avant. Cela montre que malgré toutes leurs différences, ces filles partagent quelque chose d’unique. Très vite des comportements nous agacent, et nos préférences s’établissent dès les premières planches. Cependant, les filles aiment la boutade allant jusqu’à la taquinerie un peu méchante. Ce premier tome met en place les relations complexes et leurs petits tracas de la vie.

.

Les madeleines de Mady – Madeleine MARTIN
Plaisir de lecture :
Ce livre est un recueil (avec des pages inédites) des illustrations que Madeleine nous fait partager via son blog depuis plusieurs mois. Les tranches de vie qu’elle dessine, nous rappellent à nos propres souvenirs et c’est sans doute la combinaison gagnante pour que l’on accroche tant. Son trait est léger, ses dessins sont pétillants. Madeleine est une artiste prometteuse. On retrouve sa patte dans de nombreux magazines, sur des couvertures et quelques planches chez Fluide Glacial (Fluide Glamour et Fluide.G #01 pour le moment)
.
.

Besseron est un illustrateur toulousain, une amie m’a prêté ses bd afin que je puisse découvrir ce monsieur. Il est fortement conseillé d’aimer l’humour noir qui flirte avec les limites de l’acceptable. Sans cet avertissement, il est fort probable d’avoir un très fort a priori ou d’être surpris en ouvrant ses livres.
.

Haute couture – Besseron
Plaisir de lecture :
Ce tout petit format (10*10cm) propose une courte histoire en noir & blanc. On découvre les conséquences désastreuses d’un jeune homme, non seulement frustré mais dont les envies ont été bafouées durant son enfance. Malgré les actes horribles auxquels il s’adonne tel un chirurgien consciencieux, on éprouve de la pitié pour lui. Besseron réussit à manier cette corde du politiquement incorrecte avec un humour bien présent.

.

De véritables contes de fées, volumes 1 & 2 – Besseron
Plaisir de lecture :
Ces deux volumes sont des recueils de courtes histoires publiées dans différentes revues. Présentées en noir&blanc (mais également certaines, toutes de gris vêtues), elles commencent toutes de manière anodines. Très vite, le scenario dérape, nous proposant un revirement percutant et non moins original. Bien moins présente que dans « haute couture », une certaine lueur inquiétante se dégage de ses deux livres. Le trait est parfaitement maitrisé.

.

Toulouse septembre noir – Besseron, Erice DOUREL, Yves BELAUBRE & Bernard REGLAT
Plaisir de lecture :
Ce livre très militant réunit le point de vue de ces auteurs qui n’ont pas froid aux yeux. Le 21 novembre à 8h : l’usine AZF va exploser. L’événement va secouer littéralement (au sens propre comme au figuré) une région entière et jeter une ombre sur toute la nation.
Le trait de Besseron sert à donner des expressions faciales superbes et très parlantes pour revenir sur un sujet épineux, seulement vieux de deux ans (au moment de la parution du livre). On y retrouve tous les éléments de la tragédie entre le jeu des pouvoirs politiques, les informations cachées aux journalistes trop curieux et l’affliction des toulousains. Sous la cape du jeu habile du gouvernement, on y retrouve et découvre plusieurs vérités. Le livre propose une histoire contée le plus objectivement possible, de l’humour et même un brin d’espoir.

.

Rond de Sorcière #03

07/10/2010 19 commentaires

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

.
Le mois de septembre a été pour moi, grande source de satisfaction dans mes lectures et surtout de diversité de tons dans les « histoires » contées.

.

Fantasy

.

La source de magie (Xanth, tome 2) – Piers ANTHONY
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Ah, quel plaisir de retrouver Xanth… et les jeux de mots de Piers Anthony ! Je n’ai pas eu la même surprise qu’en lisant le premier tome (puisque je savais où je mettais les pieds), mais j’y ai pris tout de même beaucoup de plaisir. Bien que le tome soit tourné sur l’infidélité, les pulsions hors contrôle et le « et si je… » des mâles de Xanth, il est tout de même appréciable d’approcher d’un peu plus près la faune et la flore de Xanth. Han, et je ne vous dis rien à propos de la source de magie, mais waaaah !

.

Harry Potter à l’école des sorciers (Harry Potter, tome 1) – J.K. ROWLING
Plaisir de lecture Livre à découvrir
La chronique complète est à lire ICI.
Tome 2, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6 et tome 7 ; ; Les contes de Beedle le Barde.
Lu dans le cadre du Re(reading) Harry Potter, il faut dire que je ne m’attendais pas à trouver autant de plaisir dans une relecture ! J’aime la proximité personnages/lecteur, les petits détails qui font toute la différence et le ton y est agréable.

.

Harry Potter et la chambre des secrets (Harry Potter, tome 2) – J.K. ROWLING
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Tome 1, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6 et tome 7.
Alors que je venais de quitter le premier tome, je ne pouvais me plonger que dans le second. Bien que j’apprécie autant l’univers, je me demande si ce tome n’est pas celui que j’aime le moins. Sans doute parce qu’il se résout bien trop facilement à mon goût, parce qu’il y a des pistes énormes qui auraient pu être un peu plus exploitées (ou alors laissées comme détails, mais pas faire des demi-mesures comme ça). Et j’aime beaucoup de repérer des petits indices par rapport aux événements suivants.

.

D’un monde à l’autre (La quête d’Ewilan, tome 1) – Pierre BOTTERO
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Le livre estampillé jeunesse est plutôt sympathique, le « pouvoir magique » le plus recherché, aussi. J’aime beaucoup l’idée de faire « un pas de côté » pour entrer/sortir d’un monde. Ma foi, les personnages sont un peu faiblards mais on entre bien dans ce premier tome.

.

Le faucheur (Les annales du Disque-Monde, tome 11) – Terry Pratchett
Plaisir de lec
ture
Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 8, tome 9, tome 12.
Mouahahah ! Quel plaisir de retrouver Pratchett et son univers burlesque. Il faut dire que la Mort est un de mes personnages préférés et que j’ai été complètement satisfaite. Un tome décalé où on rigole bien. Comment ça, vous ne connaissez pas encore les annales du Disque-Monde ?!

.

Le peuple turquoise (Ayesha, tome 1) – ANGE
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Bien que la plume soit maitrisée, le rythme s’avère un peu faible et on se demande quand est-ce que l’histoire va un peu pulser… La mise en avant des origines sociales et raciales des personnages est plutôt sympathique tout comme la façon de faire accepter l’esclavage par le poids des traditions. Le premier tome sent bon les épices, alors vivement la suite !

.

.

Science-Fiction

.

Le goût de l’immortalité – Catherine DUFOUR
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
La chronique complète est à lire ICI.
Très gros gros coup de cœur. « Wah » exprimerait très bien ce que je ressens. J’ai aimé l’écriture au scalpel, le talent singulier de Catherine Dufour pour mettre en place une intrigue complexe et un monde si « vivant ». Une mosaïque de personnages & d’émotions.

.

.

BD, manga & comics SFFF

.

Anges (psaume 3) – Dieter & Olivier G. BOISCOMMUN
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Et hop, on rempile pour le troisième volume. Alors que j’avais été subjuguée par le premier tome, le deuxième m’avait un peu refroidie. Ce troisième volet est très bon, un grand coup de fouet est donné dans le scenario et je suis ravie de retrouver tous les personnages. L’action est bonne et on s’y plait. Dommage, cela s’arrête là, pas d’autre tome !

.

.

Bande-dessinées

.

Born to be a larve (Notes, volume 1) – Boulet
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Bon, bah, du Boulet, quoi 😀
Un bon gros volume qui se déguste par petites tranches de lecture ou sur de bonnes heures. On se rigole des situations, on se gausse un peu du reste. Du bon !

.

Reproduction interdite (Le journal de Carmilla, volume 1) – Laurel & Lorris MURAIL
Plaisir de lecture Livre sympa mais…
Comme j’aime beaucoup le trait de Laurel (ah, oui ?) j’ai voulu découvrir la BD de Carmilla. Outch, c’est jeunesse. Mais exclusivement, jeunesse. Si on ne fait pas partie de la cible, on peut s’y ennuyer rapidement,
le scenario n’étant pas extraordinaire. J’ai du mal à retrouver un personnage réaliste : elle a des réactions d’enfant, certes, et un comportement d’ado bien trop précoce. Mais l’univers girly est une bonne découverte.

.

La théorie de la contorsion – Margaux MOTIN
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
OMG ! Margaux Motin a sorti son deuxième livre. Evidemment, je devais l’avoir absolument et de préférence très vite. Heureusement que je l’ai acheté en magasin, j’ai ainsi pu savoir qu’elle passait le samedi suivant en dédicace. Bref, du Margaux Motin, du très très bon, du fendard, des expressions énormes et ces situations dans lesquelles je me reconnais (de trop).

.

Papa – Aude PICAULT
Plaisir de lecture Livre fantas…tique
Comme j’avais beaucoup aimé les autres bouquins d’Aude Picault, je voulais essayer celui-ci. Voilà, ça c’est une claque comme je ne m’y attendais pas. J’aurai cru trouver du sourire mais ce sont des souvenirs durs, bouleversants, et une histoire qui nous ramène à nos propres peines. Attention, larme à l’œil possible…

.

.

.

ROWLING J.K. – Harry Potter à l'école des sorciers

15/09/2010 4 commentaires

Titre : Harry Potter à l’école des sorciers (Harry Potter, tome 1)
Harry Potter and the philosopher’s stone

Auteur : Joanne Kathleen ROWLING
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir

Un peu de musique pour votre lecture ?

.


)°º•. Harry Potter découvre le jour de son onzième anniversaire qu’il est non seulement un sorcier mais surtout qu’il doit faire sa rentrée d’ici quelques jours à Poudlard, l’école de magie. Il voit sa vie changer de tout au tout, il quitte sa famille oncle, tante et cousin insupportables pour rejoindre sa « patrie ». Il apprend, grâce à Hagrid gardien des clefs et des lieux et futur ami, qu’il est très célèbre. Il a résisté lors de l’attaque et de la mort de ses parents, à un puissant sorcier noir, Voldemort.
Arrivé à Poudlard, il devra faire face à cette célébrité qui le précède et qui est bien encombrante. Il va se lier notamment à deux copains de première année, Ron et Hermione et devoir supporter les railleries de Malefoy et les réflexions de Rogue. Maitriser sa baguette magique, combattre un troll, récupérer une licorne dans la forêt interdite, voler avec un balai et surtout, déjouer les premiers plans du mage noir.

.

)°º•. Loin s’en faut, dans ce premier tome, nous allons rencontrer du beau monde.
Sans aucun doute, notre héros bien malgré lui, Harry Potter, est un jeune garçon plutôt maigrelet, à la peau blanche et aux petites lunettes rondes. Il sera généralement très vite dépassé par cette popularité dont il n’a rien demandé. Quelque peu tête brûlée, il suivra des traces peu discrètes et entrainera Ron et Hermione à leur identification.

La famille Dursley – l’oncle Vernon, la tante Petunia et le cousin Dudley – est tout ce qu’il peut exister de plus détestable dans une famille anglaise moyenne. Ils sont heureux d’être normaux et méprise tout ce qui tourne autour de l’univers de la magie.

Ronald Weasley est l’ami d’Harry Potter avec qui il copine rapidement puisque c’est grâce à maman Weasley qu’ils apprennent à rejoindre le quai 9 ¾ pour prendre le Poudlard Express. Enième enfant roux d’une famille relativement nombreuse et pauvre, Ron est fasciné par le célèbre sorcier Harry Potter, Harry Potter est fasciné par le sorcier ordinaire Ron Weasley. C’est comme ça, dans la simplicité et sans trop d’artifices qu’ils se lient d’amitié. C’est pourtant une toute autre histoire que la rencontre avec Hermione Granger. Celle-ci, première tête de classe, antipathique à souhait et très ascétique. Ce n’est qu’après que les garçons l’aient sorti d’un mauvais pas, qu’ils commencent alors à s’apprécier tous trois.
Tous les trois à Gryffondor, ils seront soutenus par Neville Londubat, un première année mais aussi par les jumeaux Weasley (et frères de Ron).

Du côté des méchants, nous avons dans la maison des Serpentard, Drago Malefoy – qui n’a certainement pas l’envie de ranger son arrogance dans sa poche – toujours suivi de ces deux acolytes un peu ballots Crabbe et Goyle. Harry Potter aura également beaucoup de mal avec la personnalité de Severus Rogue (Severus Snape en VO), directeur des Serpentard , qu’il juge envers et contre… lui.

Harry Potter fera la connaissance – et se frottera – aux professeurs McGonagall, directrice de la maison des Gryffondor, Albus Dumbledore, directeur de Poudlard. Mais aussi du Professeur Quirrel, professeur de Défense contre les forces du mal ; Hagrid qui sous ses apparences de gros rustre, n’en demeure pas moins quelqu’un de sentimental, un fervent fan des créatures magiques dangereuses et non moins un fidèle ami.

Harry Potter entendra également parler de Voldemort, plus communément ‘nommé’ « Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom » ou « Tu sais qui » (en VO, « Who is Who »), ce terrible sorcier puissant de magie noir.

Il convient de dire qu’une des forces des récits de J.K. Rowling est d’assurer une proximité personnages/lecteur dès les premières pages : on s’y attache, on les aime, on les déteste, on leur en veut et on leur crie limite dessus !  Beaucoup de sentiments se développent à l’encontre de nos chères personnes. J’ajouterai qu’à cette relecture, il m’a été très difficile de ne pas coller le physique des acteurs engagés par la Warner Bros. Pictures.

.


)°º•.Le monde parallèle inventé par J.K. Rowling ne peut faire que rêver… et il demeure pourtant bien ancré : il est réfléchi, ordonné, et bien construit pour qu’il demeure réaliste et non moins fantasmant. Dès ce premier tome, et même avec force, nous entrons de plain pied dans un univers créé de toutes pièces.

Mention spéciale à Poudlard, qui représente le nid de tous les jeunes sorciers : le château de Poudlard est tout simplement impressionnant ; il représente ce qu’il est : droit, imposant, de pierres solides. Situé en Ecosse, il demeure invisible aux Moldus (ces personnes sont pouvoirs), il est flanqué de sept étages et plusieurs hautes tours, il a les pieds dans un parc magnifique, à l’orée de la forêt interdite et possède de nombreuses serres botaniques. Il est constitué de nombreuses salles de classe, des pièces particulières – et quasi autonome -, de pensionnats, de salles communes, d’une bibliothèque à faire pâlir de jalousie tout lecteur, et bien évidemment d’escaliers mouvants et de couloirs labyrinthiques. Vous l’aurez compris, Poudlard demeure cher à mon cœur et je le considère comme un véritable personnage à part entière. J’ai sans doute un grand coup de cœur pour la Grande Salle qui accueille les repas, les examens, des réceptions cérémonieuses. Cette pièce est pour moi la plus conviviale puisqu’elle est le lieu où se retrouve tout élève et tout professeur.  Les fêtes organisées en son sein sont grandioses et bien évidemment, je n’allais pas terminer sans vous parler de son plafond très élevé qui reproduit l’humeur du ciel réel.

J’insisterai également sur les petits détails qui font toute la différence : J.K. Rowling nous sert des petites trouvailles so lovely : le sport appelé Quidditch, les chocogrenouilles, la cape d’invisibilité, les personnages des peintures qui se promènent, les dragées surprises de Bertie Crochue… etc. !

.


)°º•. Niveau thématiques, ne démordons pas des traditionnels tolérance, amitié, persévérance, respect et entraide. Des thématiques chères à nos cœurs au cœur des mœurs. Erk, c’est pour moi, juste un peu mollasson et tellement guimauve. Mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un livre jeunesse…
Par contre, je suis assez étonnée du manichéisme présent :
Gryffondor = gentils, Serpentard = méchants
Sorciers = braves gens protecteurs, Moldus = crétins, imbéciles de premier ordre
Aïe ! L’exagération est également à l’ordre du jour avec comme exemple la famille Dursley qui se révèle être une grosse saleté, ainsi que celui des trois élèves de première année qui arrivent à déjouer le plan d’un des plus grands sorciers. Mouaiiis, ok, hein.

La structure du livre reprend les grands axes des romans jeunesse avec la notion du bien très ancrée, de héros plutôt bien développés avec à leurs côtés des personnages secondaires caricaturaux. Cependant, le regard neuf et innocent d’Harry Potter sur ce tout nouveau monde qui s’offre à lui est très agréable. Ce premier tome demeure léger et le ton y est agréable. Le suspense n’est pas très grand, mais on se contentera pour cette introduction.

Bref, Harry Potter à l’école des sorciers demeure un livre classique de jeunesse et bien que J.K. Rowling n’ait pas tout tété de son pouce (références multiples certes, mais aussi copitages conformes), elle a au moins ouvert les portes de la littérature à de nombreux petits gamins (et des moins petits) et surtout celles des lectures de l’imaginaire !

.

)°º•. J’ai relu ce livre dans le cadre du (Re)Reading Harry Potter, lancé par Sophie The Bursar & Sophie de Les lectures de Cachou. Ma première lecture date de 2003 (oui, je suis arrivée en retard) et tout cela grâce à mon petit frère qui avait emprunté le premier tome à la bibliothèque scolaire.  J’ai bien fini par succomber… à mes risques et périls ? Bref, une relecture vraiment appréciable, bien que ce premier tome soit quelque peu ridicule et qu’on garde la dent creuse. Cependant, elle permet de voir des détails qui nous parle grandement au vu des événements des prochains livres. Il est toujours sympathique d’y voir les quelques départs de feu discrets ou même les voies qui ne seront jamais explorées.

Concernant mon plus gros objectif : lire en VO. Le début a été très difficile, mais petit à petit, je m’y suis mise. Au lieu de chercher tous les mots de vocabulaire (obsédée que je suis) j’ai laissé couler ne cherchant que ceux qui me posaient un problème de compréhension. Cependant, au vu de mon niveau en anglais, ma lecture a été très longue, atteignant même une heure pour lire un chapitre… ! Je n’ai pas lu tout le livre en anglais, il m’a fallu passer à la bibliothèque pour chercher un tome en français et être « à l’heure » pour rendre ma copie pour le challenge.

Un livre qui tombe à pic pour la rentrée 2010 !

Avec les premiers mots qui ne peuvent qu’attirer les lecteurs :
« Mr and Mrs Dursley, of number four, Privet Drive, were proud to say that they were perfectly normal, thank you very much. »
“Mr et Mrs Dursley, qui habitaient au 4, Privet Drive, avaient toujours affirmé avec la plus grande fierté qu’ils étaient parfaitement normaux, merci pour eux. »

.

)°º•. Biographie

Joanne Kathleen Rowling est née en 1965 vers Yate, en Angleterre.

Après une vie peu chanceuse avec le décès de ses proches et l’expérience d’une vie au statut précaire, le petit sorcier Harry Potter nait alors dans son imagination et avec toute la volonté du monde, elle commence alors à écrire la saga d’Harry Potter. Après un cuisant refus de la part du premier agent, le second, issu d’une petite maison d’éditions britannique décide de la publier. Le premier volume d’Harry Potter a connu un succès grandissant grâce à un bouche-à-oreille formidable. La saga deviendra alors un phénomène planétaire.
Et le site Harry Potter de Gallimard jeunesse, à découvrir.
.

)°º•.  Extrait

La dernière boutique dans laquelle ils pénétrèrent était étroite et délabrée. Au-dessus de la porte, des lettres d’or écaillées indiquaient « Ollivander – Fabricants de baguettes magiques depuis 382 avant J.-C. » Dans la vitrine poussiéreuse, une simple baguette de bois était exposée sur un coussin pourpre un peu râpé.
L’intérieur de la boutique était minuscule. Une unique chaise de bois mince était réservée aux clients et Hagrid s’y assit en attendant. Harry éprouvait une étrange sensation, comme s’il venait d’entrer dans une bibliothèque particulièrement austère. Il sentit un frisson dans la nuque. La poussière et le silence du lieu semblaient recéler une magie secrète.
_ Bonjour, dit une voix douce.
Harry sursauta. La chaise sur laquelle Hagrid était assis craqua bruyamment et il se leva d’un bond.
Un vieil homme se tenait devant eux. Ses grands yeux pâles brillaient comme deux lunes dans la pénombre de la boutique.
_ Bonjour, dit Harry, mal à l’aise.
_ Ah oui, oui, bien sûr, dit l’homme. Je pensais bien que j’allais vous voir bientôt. Harry Potter. Vous avez les yeux de votre mère. Je me souviens quand elle est venue acheter sa première baguette, j’ai l’impression que c’était hier, 25,6 centimètres, souple et rapide, bois de saule. Excellente baguette pour les enchantements.
Mr Ollivander s’approcha de Harry. Les yeux argentés du vieil homme avaient quelque chose d’angoissant.
_ Votre père en revanche, avait préféré une baguette d’acajou, 27,5 centimètres. Flexible. Un peu plus puissante et remarquablement efficace pour les métamorphoses. Enfin, quand je dis que votre père l’avait préférée… en réalité, c’est bien entendu la baguette qui choisit son maître.
Mr Ollivander était si près de Harry à présent que leurs nez se touchaient presque. Harry distinguait son reflet dans les yeux couleur de brume du vieil homme.
_ Ah, c’est ici que…
D’un doigt long et blanc, Mr Ollivander toucha la cicatrice en forme d’éclair sur le front de Harry.
_ J’en suis désolé, mais c’est moi qui ai vendu la baguette responsable de cette cicatrice, dit-il d’une voix douce, 33,75 centimètres. En bois d’if. Une baguette puissante, très puissante, et entre des mains maléfiques… Si j’avais su que cette baguette allait faire en sortant d’ici…
Il hocha la tête puis, au grand soulagement de Harry, il se tourna vers Hagrid.
_ Rubeus ! Rubeus Hagrid ! Quel plaisir de vous revoir… C’était du chêne, 40 centimètres, plutôt flexible, n’est-ce pas ?
_ En effet, dit Hagrid.
_ Une bonne baguette. Mais ils ont dû la casser en deux quand vous avez été exclu du collège ? demanda Mr Ollivander d’un ton soudain grave.
_ Euh… oui… oui, c’est ça… répondit Hagrid, mal à l’aise. Mais j’ai gardé les morceaux, ajouta-t-il d’une voix plus assurée.
_ J’imagine que vous ne vous en servez pas ? interrogea sèchement Mr Ollivander.
_ Oh, non, bien sûr que non, monsieur, répondit précipitamment Hagrid.
Harry remarqua que ses mains s’étaient crispées sur le parapluie rose.
_ Mmmmm, marmonna Mr Ollivander en jetant à Hagrid un regard perçant. Bien revenons à vous, Mr Potter. Voyons un peu…
Il sortit de sa poche un mètre ruban avec des marques en argent.
_ De quelle main tenez-vous votre baguette ? demanda-t-il.
_ Euh… je suis droitier, répondit Harry.
_ Tendez le bras. Voilà.
Il mesura le bras de Harry, de l’épaule jusqu’au bout des doigts, puis du poignet jusqu’au coude, puis la hauteur de l’épaule jusqu’aux pieds, puis du genou jusqu’à l’aisselle et enfin, il prit son tour de tête.
_ Chaque baguette de chez Ollivander renferme des substances magiques très puissantes, Mr Potter. Nous utilisons du poil de licorne, des plumes de Phénix ou des ventricules de cœur de dragon. Et de même qu’on ne trouve pas deux licornes, deux dragons ou deux Phénix exactement semblables, il n’existe pas deux baguettes de chez Ollivander qui soient identiques. J’ajoute, bien entendu, qu’aucune baguette magique ne vous donnera des résultats aussi satisfaisants que les nôtres.
Le vieil homme alla prendre des boîtes disposées sur des étagères tandis que le mètre ruban continuait tout seul de prendre les dernières mesures nécessaires – l’écartement des narines, notamment.
_ Ca ira comme ça, dit l’homme, et le mètre ruban tomba en un petit tas sur le sol. Essayez donc celle-ci, Mr Potter. Elle est en bois de hêtre et contient du ventricule de dragon, 22,5 centimètres. Très flexible, agréable à tenir en main. Prenez-la et agitez-là un peu.
Harry prit la baguette et la fit tournoyer légèrement en se sentant parfaitement idiot. Mais Mr Ollivander la lui arracha presque aussitôt des mains et lui en fit essayer une autre, puis une autre et une autre encore. Bientôt, il y eut un monceau de baguettes magiques posées sur la chaise en bois mince, mais aucune ne convenait.
_ Un client difficile, commenta Mr Ollivander d’un air satisfait. Mais nous finirons bien par trouver celle qui vous convient. Voyons celle-ci. Une combinaison originale : bois de houx et plume de Phénix, 27,5 centimètres. Facile à manier, très souple.
Harry prit la baguette et sentit aussitôt une étrange chaleur se répandre dans ses doigts. Il la leva au-dessus de sa tête, puis l’abaissa en la faisant siffler dans l’air. Une gerbe d’étincelles rouge et or jaillit alors de l’extrémité de la baguette, projetant sur les murs des lueurs mouvantes. Hagrid applaudit en poussant une exclamation enthousiaste.
_ Bravo ! s’écria Mr Ollivander. Très bien, vraiment très bien. Etrange… très étrange…
Il reprit la baguette et la remit dans sa boîte qu’il enveloppa de papier kraft en continuant de marmonner : «  Etrange… vraiment étrange… »
_ Excusez-moi, dit Harry, mais qu’est ce qui est donc si étrange ?
Le vieil homme fixa Harry de ses yeux pâles.
_ Je me souviens de chaque baguette que j’ai vendue, Mr Potter, répondit-il. Or, le Phénix sur lequel a été prélevée la plume qui se trouve dans votre baguette a également fourni une autre plume à une autre baguette. Il est très étrange que ce soit précisément cette baguette qui vous ait convenu, car sa sœur n’est autre que celle qui… vous a fait cette cicatrice au front.

.


.

—————————————————-~*

.

Dans le chaudron :
¤ Harry Potter et la chambre des secrets, tome 2
¤ Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, tome 3
¤ Harry Potter et le coup de feu, tome 4
¤ Harry Potter et l’ordre du Phénix, tome 5
¤ Harry Potter et le prince de sang mêlé, tome 6
¤ Harry Potter et les reliques de la mort, tome 7
¤ Les Contes de Beedle le Barde

.

Souvenir lié à ma lecture :
Au moment de la sortie de ce premier tome, mon frère était plus jeune qu’Harry Potter, mais sa similitude physique : brun, peau blanche, plutôt mince, avec petites lunettes rondes et cicatrice au milieu du front a fait fondre beaucoup de midinettes à l’école primaire et n’avait pas assez de doigts pour compter le nombre de ses amoureuses.
A la relecture, Harry Potter sonnera forcément et de manière permanente « Brocéliande », lieu de mes dernières vacances… Un livre VO qui a connu quelques lectures et grains de sable, un livre VF emprunté à la bibliothèque dont la découverte de sa réservation par et pour moi, a fait ouvrir grandes comme des soucoupes, les yeux du bibliothécaire.

.

Lu dans le cadre du (Re) Reading Harry Potter
Les participants au (Re) Reading Harry Potter et leurs chroniques chez Sophie de Les lectures de Cachou et chez Sophie The Bursar.

Et bien sûr, un très grand coucou à ma Sirius Team (hiiiiii ♥ )

.

.

D’autres avis disponibles chez :
¤ Chez Neph,
¤ La bibliothèque d’Allie,
¤ La pause lecture (Emma),
¤ La vallée des grenouilles séchées (Sophie The Bursar),
¤ Les lectures de Cachou,
¤ Lire oui mais quoi (Yueyin),
¤ Mes lectures de l’imaginaire (Olya),
¤ Oceanicus in folio (Bladelor),
¤ RSF blog (Lhisbei),
¤ Tout à fée… bourbonnaise !,

.

Pics : #1 Harry Potter par Ciclomono ; #2 Harry Potter, Ron Weasley and Hermione Granger par Hakumo ; #3 Hagrid par Amy-Art ; #4 Screen du film Harry Potter à l’école des sorciers realise par Chris Colombus ; #5 Couverture fictive par M.S. Corley ; #6 Portrait de J.K. Rowling ; #7 Harry Potter par Shel-Yang ; #8 Harry Ron Hermione par Porotto ; #9 Harry Potter par Ariel87.

.

Les droits d’auteur s’appliquent à toute œuvre de l’esprit, quels qu’en soient le genre, la forme d’expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d’autres blogs, forums ou d’autres supports sans l’accord de leur auteur. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un articles ou d’un message, à des fins d’information ou de recherches, en citant « Livrement, http://livrement.canalblog.com » et l’auteur (nom réel ou pseudo) de l’article ou du message.