Archive

Archive for the ‘NICOLAS Béatrice’ Category

Rond de Sorcière #09

19 avril 2011 49 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Et voici mes lectures de mars 2011. Comme souvent, de très bonnes découvertes. On remarquera le flop en « BD, comic, manga et album », parfois, chercher à tâtons n’est pas la meilleure solution.
.
.

Fantasy
.

Les contes de la fée verte – Poppy Z. BRITE
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Entre érotisme particulier, atmosphères lugubres et lieux sordides : ce recueil est majoritairement glauque. Malgré tout, c’est avec une plume enchanteresse que Poppy Z. Brite nous emmène toujours plus loin. La décadence humaine est le thème général. J’ai trouvé personnellement que les premières nouvelles sont les plus dérangeantes, en terminant sur la présentation de certaines un peu plus optimistes.
.
.

Psychose (Skeleton Creek, tome 1) – Patrick CARMAN
Plaisir de lecture Livre sympa peu s’en faut
La chronique complète est à lire ICI.
L’intrigue n’est pas très croustillante, le lecteur demeure passif malgré le visionnage de courtes vidéos en ligne. De plus, il y a de trop grosses incohérences pour passer inaperçues et on notera également le côté irréaliste d’un journal intime écrit… en sept jours !

.
.

Contes de villes et de fusées – Collectif dirigé par Lucie CHENU

Plaisir de lecture Livre fantas…tique
Nos chers auteurs nous emmènent dans leur univers pour nous narrer ces contes populaires à notre époque ou dans une ère futuriste. Le recueil est délicieux, chaque nouvelle se déguste comme un chocolat. La diversité des nouvelles offre une richesse épatante (univers, atmosphères, personnages). Je me suis laissée totalement porter et on s’approprie très vite ces « nouveaux » contes. Les univers sont bien souvent sombres, mais nous avons parfois quelques touches d’humour et de légèreté.

.

La malédiction d’Old Haven – Fabrice COLIN
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
La chronique complète est à lire ICI.
Comme tout livre écrit par Colin, les descriptions sont indéniablement riches et demeurent un point fort du roman. L’action est majoritairement présente et on en prend plein les mirettes. Malgré tout, Colin incorpore quelques moments « calmes » pour installer l’histoire et créer ces atmosphères chères à nos cœurs. Bonus supplémentaire avec la richesse des personnages travaillés et attachants.

.

L’ombre de Dracula (Les étranges sœurs Wilcox, tome 2) – Fabrice COLIN
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Tome 1, tome 3
Alors que le tome 3 vient de pointer le bout de son nez, ce n’est que maintenant –ah, enfin ! – que je peux lire le tome 2. L’originalité des chapitres alternés pour les deux sœurs est très appréciable. La première partie peut sembler plus lente que la seconde où tout s’accélère grâce à l’action, aux rebondissements et… aux révélations ! Les personnages dits secondaires prennent davantage part à l’intrigue et la tension est de plus en plus palpable. Le troisième tome, vite.

.

Lune de sang (Nightshade, tome 1) – Andrea CREMER
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Contrairement aux autres livres du genre (Damnés, Elixir) que j’ai lus, j’ai trouvé que le sujet était davantage maitrisé. On rentre dans l’histoire facilement, même si parfois, c’est quelque peu prévisible. Le triangle amoureux (marque de fabrique de ce genre littéraire) est plutôt intéressant et quelque peu original. La force principale de cette histoire est que l’histoire demeure crédible : la particularité des personnages n’est pas usée jusqu’à la corde et les éléments sont décrits/utilisés avec soin. Le plus, à mon avis est que notre héroïne n’est pas cruche/greluche/nunuche, et ça, c’est bien. Limite on se dirait qu’on assurerait trop à sa place. Bon, c’est sympa, mais c’est loin d’être l’œuvre du siècle, hein.

.

L’appel du sang… – Sandra METTRIER
Plaisir de lecture Livre sympa peu s’en faut
Les personnages sont sympathiques mais peu facilement reconnaissables. L’intrigue n’est pas vraiment tenue, on découvre tout très vite et pour le coup, on a juste l’impression de suivre le simple quotidien de ces adolescents. On y retrouve quelques fantasmes d’adolescence (bal de promo, soirées vip’ avec les copains, famille fortunée, amour presque parfait). L’écriture demeure pataude, les répétitions deviennent rébarbatives. Mais à force de persévérance, son deuxième roman ne sera que mieux.

.

Histoire d’un monde – Béatrice NICOLAS
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
La chronique complète est à lire ICI.
Parution discrète pour un grand livre ! J’y ai retrouvé le même attachement aux personnages que j’avais pu éprouver dans « la tapisserie de Fionavar » de Guy Gavriel Kay. Ils ont tous un pouvoir psychique : seuls, ils ne valent pas grand-chose, ce n’est qu’en s’alliant qui deviendront plus forts. On est encore aux balbutiements des relations et on ne cherche qu’à connaître la suite ! Les personnalités sont très hétéroclites, richesse certes, mais avec une forte probabilité aux embrouillaminis. Et puis, on a envie de connaître la suite de cette intrigue principale et toutes ces petites curiosités secondaires.

.

L’enfant des Etoiles (Thorgal, tome 1) – Amélie SARN
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
C’est sans aucun doute parce que je suis fana de la sage en bande-dessinées que j’ai un penchant tout naturel pour ce livre : on y retrouve la magie de cet univers et notre préférence à ces personnages. Il est assez époustouflant que Sarn ait pu mettre le doigt sur le « plus » de la bande dessinée et d’en traduire tous les éléments en « chair de papier ». Il m’est difficile de savoir si les profanes de la BD auraient la même sensation que moi. En tout cas, rien de clinquant dans le bouquin (peut-être d’autres lecteurs chercheront cet éclat), la plume est naturelle : le roman est court et glisse tout seul.

.

Ramsès au pays des points-virgules – Pierre THIRY
Plaisir de lecture Livre sympa peu s’en faut
La chronique complète est à lire ICI.
Avec une intrigue farfelue de schéma en boite, quelques bonnes idées apparaissent mais ne sont pas assez exploitées. Le ni-queue-ni-tête s’installe rapidement et la ribambelle de personnages loufoques aura tout de même du mal à nous garder concentré. Le défaut principal reste l’inadéquation entre récit et âge : le livre perdra les plus jeunes et ennuiera les plus vieux.

.

Le retour du roi (Le seigneur des anneaux, tome 3) – J.R.R. TOLKIEN
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Chronique complète
Bilbo le hobbit, La communauté de l’anneau, Les deux tours, Le retour du roi, Le Silmarillion, Faërie et autres textes.
Après les tomes 1  et 2, nous voici dans la dernière ligne droite de l’œuvre magistrale de Tolkien. Ca y est, c’est l’heure des bagarres ! Je n’ai pas été très enthousiasmée par le récit, car tout est trop long : machin bidule fils de trucmuche, de la génération de micmacetco, déplia son bras, en commençant par son coude, puis son avant bras, pour détendre chaque phalange de doigt… rah ! Evidemment, la fin est heureuse et fait pleurer dans les chaumières (c’est beau du Tolkien). Il n’en va pas moins que la plume est superbe et on quitte tout de même à regret cet univers.

.
.

BD, manga, comic & album SFFF
.

La brigade chimérique, livre V – Céline BESSONNEAU, Fabrice COLIN, Gess & Serge LEHMAN
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Tomes 1, 2, 3 et 4, Tome 6.
En février, j’ai pu découvrir les quatre premiers tomes, je m’attelle – enfin – au cinquième. Han, les méchants s’allient pour devenir encore plus fort. L’enquête sur le fameux « HAV Russe » prend de l’ampleur et on est proche de sa résolution : mais alors qu’est-ce ? On y a apprend également beaucoup du passé de George Spad et Jean s’en va en guerre. Le seul point « négatif » est de savoir où ces auteurs vont nous emmener car pour l’instant, on est encore en pleine confusion.

.

Les plumes du dragon – Arnica ERSTEL, Olga et Andrej DUGIN
Plaisir de lectureLivre à découvrir
Le dessin, rappelant aisément la période moyenâgeuse est assez particulier : on commence par être curieux, surpris et puis on se met à chercher tous ces petits détails loufoques, en passant de longues minutes sur chaque double page. L’histoire est sympathique et propose une belle morale. Un dragon à plumes, vous ne connaissez pas ? Comment ça ?

.

Barbe bleue – Charles PERRAULT, Cécile de FRANCE, Pierre MORNET
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Même si vous n’avez jamais lu ce conte, vous connaissez tous l’abominaffreux Barbe Bleue ! Sans oublier les deux phrases cultes entre les deux sœurs  » Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? « , « Je ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie ». Les illustrations semblent avoir été dessinées aux pastels. Mais ne vous fiez pas aux apparences, cela reste un conte relativement cru. Petit bonus aux deux morales de l’histoire (vous n’aurez qu’à prendre celle qui vous convient le mieux). Le livre était accompagné d’un CD audio : chouettes voix mais j’ai largement préféré les passages instrumentaux.

.

Blood Alone (volume 3) – Masayuki TAKANO
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
Tome 1, tome 2.
On continue dans un univers so romantic & british. Attention, on a même une accélération : des souvenirs de Misaki et Kuroe remontent à la surface, un pan du passé de Sainome tombe et Higaru défend toujours sa protégée.

.
.

BD, manga & album
.

Remember – Benjamin
Plaisir de lecture Livre de gare
Ca, pour un style très personnel, ça l’est. Avec deux « one shot » et quelques extraits de sa vie, il nous propose ses dessins, qui vont du brouillon ou truc vachement plus élaboré. Je pense qu’il n’aurait rien commenté, cela aurait pu passer. Malheureusement, ses annotations, même quand il se dit modeste et débutant le font passer pour la personne la plus égocentrique et imbue de lui-même de la planète et j’avoue, j’ai du mal. Même dans ses one shot, c’est auto biographique, et c’en est flagrant. Il se glorifie et même se déifie… sous toutes les coutures. Aux secours ! (cela prend le pas sur le plaisir de découvrir… que c’en est dingue) L’art-book aurait pu être agréable car il y a beaucoup à découvrir sur son style certes, particulier et qui lui a valu pas mal de déboires. Mais par pitié, faites le taire.

.

Le dé-mariage – Babette COLE
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Monsieur et Madame Lamoureux ne s’entendent plus… Les enfants souffrent de leurs mauvais tours qu’ils s’infligent l’un à l’autre et du remue-ménage constant. Heureusement, ils vont trouver la solution pour un nouveau départ familial. Le conflit permanent est bien illustré, et heureusement Babette Cole s’est faire preuve d’humour pour traiter un thème délicat. On lit et on scrute les illustrations, car tout détail est à mourir de rire. L’auteur dédramatise le tout et propose des illustrations superbes pour emmener le sujet avec légèreté.

.

Rose Blanche (volume 4) – Maliki
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Le 4e tome renferme des anecdotes croustillantes : on y retrouve tous les personnages sur fond d’humour. Les dessins sont toujours aussi magnifiques. L’inventivité et ce malgré déjà trois opus, est toujours d’actualité et les strips de Maliki ne s’essoufflent pas. Encore cette fois, c’est tout un univers, que dis-je, une vie qui s’ouvre à nous… pour notre plus grande joie.

.

Mia – Man
Plaisir de lecture Livre de gare
Sous fond policier, ce one shot permet de mettre en avant les troubles alimentaires de personnes. Cependant, l’histoire de kidnapping manque de suspense, tout est prévisible et… on s’ennuie. Au niveau du graphisme, c’est plutôt bien travaillé et c’est finalement, ce que j’ai préféré. Cependant, le mal-être et les sentiments sont plus que brouillons. Et sincèrement, cela manque terriblement de crédibilité. Une fille anorexique, qui porte uniquement de courtes jupes, passe encore, mais une fille anorexique à (très) grosse poitrine, non. Aussi vite lu qu’oublié.

.
.

NICOLAS Béatrice – Histoire d’un monde

1 avril 2011 8 commentaires

.

Titre : Histoire d’un monde
Auteur : Béatrice NICOLAS
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
.

A la victoire de la guerre qui opposa les Grands Sorciers à de terribles créatures, elles furent emprisonnées dans un Trou Noir, ouvert pour l’occasion dans le Pays du Sable Bleu. Les habitants ont dû se relayer pour garder le Trou Noir scellé. Ils durent donner l’alerte et la paix ne fut plus. Le livre du Savoir est en danger et c’est vers l’Arbre-Qui-Chante que Phoebe et Frödan vont devoir se tourner. La seule solution : coopérer avec les terribles frères Théxas, de puissants télépathes.

.
.
)°º•. Ce monde est composé de six territoires : Pays du Fer, Pays Froid, Mer Veuve, Pays du Sable Bleu, Château de l’Ancestral, Somhind. Ils ont tous une histoire qui leur est propre mais des caractéristiques très différentes les unes des autres (géographie, météorologie, habitants). L’accès d’un territoire à l’autre se fait par les portes de boue. Et c’est avec cette référence que je rapproche aux portes des étoiles (la série télévisée américaine stargate) que je souris pour la première fois. Jusqu’ici, ils vivent en paix et les échanges demeurent bons. Avec l’échappée des créatures, l’Elu de chaque pays va se réunir avec ses compères et devoir décider et surtout agir vite et ensemble. Rien n’est moins facile quand on tremble pour le Livre du Savoir et qu’on ne souhaite pas affoler le peuple. Mais qui ont-ils pour se défendre ?
.

Sous les ordres de Bönly, interviennent Phoebe l’Amazone, Frödan la sorcière, Loïna et Kattaga. Que ce soit d’un accord commun afin d’œuvrer dans le même sens ou d’un choix qui n’en est pas un, elles travaillent ensemble. C.J. fouineur, ne peut s’empêcher de fourrer son nez partout malgré les imprécations de son père. En dépit de sa phobie dévastatrice de la pluie, C.J. suit les femmes dans leurs déplacements.
La coopération leur est douloureuse : après un échange de bons procédés qui mettent les vomissures aux lèvres de Phoebe et l’enfouissement d’un passé torturant, elles travaillent avec les frères Koboy et Mustang Théxas, télépathes. Ils se feront également aider par Gyther, un magicien ; Marie-Antoinette les rejoindra. Et tout se déroule sous l’œil expert et attentif de Bädy, féline intelligente.
.

Cette communauté pour le moins étrange à de nombreux points de vue, est la seule véritable force des six territoires. Chacun possède un ou plusieurs pouvoirs psychiques : seuls, ils ne valent pas grand-chose, ce n’est qu’ensemble qu’ils deviennent une très grande puissance. Ils vont devoir mettre de côté leurs histoires, leurs antécédents, leurs façons de voir et… leurs caractères.

.
.

)°º•. Cette sortie littéraire de février est passée totalement inaperçue. Et c’est bien dommage. Même si enfermer les créatures dans un Trou Noir n’est pas nouveau (on rencontre aussi l’arbre qui sert de barrière dans de nombreux romans), il n’en demeure pas moins que ma lecture fut ponctuée de « ah » d’agréables surprises, de « ah oui, c’est bien ça » et d’autres « oh mais ça aussi ». La plume est fluide, l’histoire se déroule naturellement. J’ai réellement apprécié d’entrer dans un monde nouveau qui tient la route, de m’interroger quant à l’existence des territoires qui demeurent encore mystérieux et de me questionner quant aux véritables personnalités de nos protagonistes.
.

On aime piocher des bouts d’histoire, de sentiments en suivant tel ou tel personnage. On est curieux de tout, on pose des questions, on pèse des hypothèses : on profite des pages, on déguste un bon bouquin. Et au cours de 267 « maigres » pages, on tape du pied d’impatience au fait que les Elus prennent leur temps et en même temps, on se chagrine un peu de voir que tant de choses se produisent et que les conséquences négatives des actes de nos protagonistes soient si nombreuses.
.

Il y a plusieurs petites choses que j’ai aimées : les couleurs qui dégorgent de ces pays et qui donneront un peu de cachet parmi la pluie continuelle des derniers jours : le Pays du Sable Bleu, la Rivière Rose et la Source Mauve. L’humour, en petites pincées et en grands seaux : notamment le fait qu’il faille faire des guillis sous le ventre des poissons opizes pour les pêcher ; le fait que les herbes folles, une fois le sac ouvert, courent par terre et gloussent à qui mieux-mieux. Et puis, il y a Jän-Pol… Ah, Jän-Pol. C’est un habitant du Pays du Fer, vendeur de prothèse. Il est maladroit. Non, très maladroit. Et c’est un délice de le suivre dans ses déplacements et d’assister sous nos yeux ébahis à ses bourdes aussi grosses que lui. On se dit « mais c’est pas possible » et tout de même, il continue son bonhomme de chemin. Enfin, il y a les notes de bas de page qui délégitiment les règles en racontant les exceptions dans le « prélude, interprété au piano par Moüzikä » oui qui deviennent des extensions d’histoires, comme de petits bonus égrenés par ci, par là. Un véritable bonheur.
.

Rah, on arrive à la fin, et on comprend vite qu’il y aura une suite. Oui, mais « quaaand ? » hurle le lecteur un poil frustré. Le bon côté de la chose, c’est qu’on en aura toujours un peu plus et que ça, ça nous satisfait.
.

Un livre frais, une intrigue sympathique, des personnages très attachants. Que demander de plus ? La suite ! C’est un bon livre pour passer un bon moment.

.
.

)°º•. Extrait

.

.

————————————————————————~*

.

Souvenir lié à cette lecture : J’ai la même tendresse pour ces personnages que pour  ceux de la « La tapisserie de Fionavar » de Guy Gavriel Kay.

.
.
Lu aussi dans le cadre du challenge Magie & Sorcellerie littéraire

.

Pics : #01 Amazon Scout par Daarken ; #02 Black Hole par 3v3rdr34m3r.

.

Catégories :NICOLAS Béatrice Étiquettes : , , ,