Archive

Archive for the ‘Diglee’ Category

Diglee – Confessions d’une GLITTER Addict

10 juillet 2012 12 commentaires

.

Titre : Confessions d’une GLITTER Addict
Auteur : Diglee
Plaisir de lecture Livre à découvrir

.

Ce second opus signe le retour en force de Diglee ; sous format papier, on découvre son univers rempli de paillettes, de réflexions poussées sur le monde d’une fille délurée qui se veut indépendante.

.
.

Ce livre est un condensé des planches publiées sur son blog ; quelques unes ont été retravaillées et d’autres sont inédites même si on en aimerait toujours plus. Avec des illustrations très colorées, Diglee nous emmène dans son monde : sa passion pour Eric de True Blood, les films, les paillettes, Julien Doré, ses hontes sentimentales, ses situations à risques, ses séances de sport à domicile, mais aussi la féminité, les virées shopping et son félin. Nous retrouvons aussi les personnes qui partagent sa vie : sa mère, sa sœur Charco, sa BFF Chloé (Best Friend Forever) et bien sûr Flûtiou son chat. A travers son quotidien, elle nous emmène sur le chemin de son indépendance et l’acquisition de son propre cocon.

.
.

C’est finalement sous le concept de « tranches de vie » que Diglee partage ses réflexions plein de paillettes et de couleurs licornesques. Même si elle a un univers bien à elle, l’identification du lecteur est indéniable. On se reconnaît dans ses petites aventures et on demeure très proche de cette nana. Et même si je ne me suis pas retrouvée dans toutes ses péripéties – notamment parce que je ne suis pas une fashionista – j’ai eu beaucoup de plaisir à feuilleter ce livre.

.
Servie par un trait en rondeur, Diglee pratique l’autodérision à 100% ; cette jeune adulte à la vision incisive est piquante ; et le tout est assez drôle de vérité. C’est un peu une sorte de journal intime romancé : un véritable moment de détente, une lecture rapide sans prise de tête.
.

Concernant l’objet, si elle avait fait très fort avec la couverture orange fluo de « Autobiographie d’une fille GAGA », elle a gravi un échelon supplémentaire : l’objet est tout de doré vêtu, jusqu’aux tranches des pages. La couverture est épaisse et les feuilles de qualité comme le premier opus.

.
.

Si vous aimez les paillettes, un peu les licornes et surtout si vous vous situez dans la case « girly », vous ne pourrez qu’aimer « Confessions d’une glitter addict ». Ce livre est une très bonne façon d’entrer de plain pied dans l’univers de Diglee si vous ne connaissez pas.

.
.

Diglee, de son vrai prénom Maureen Wingrove est née en 1988. Après des études à l’école d’illustration Emile Cohl basée à Lyon, elle travaille en tant qu’illustratrice (presse, BD et publicité). Elle tient son blog depuis 5 ans maintenant.

.

 

 

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Autobiographie d’une fille GAGA

.

Eloobooks et Les histoires de Margaud sont aussi des filles à paillettes.

CITRIQ

.

Cette lecture a été réalisée en partenariat avec les éditions Marabout.

.

Catégories :Diglee

Diglee – Autobiographie d’une fille GAGA

27 janvier 2011 16 commentaires

.

Titre : Autobiographie d’une fille GAGA
Auteur : Diglee
Plaisir de lecture Livre fantas… tique

.
Voici la version papier du blog BD de Diglee, qui attirerait parait-il 350 000 visiteurs par mois. Grâce à la couverture, on entre illico dans le bain : elle résume à elle seule le contenu de ce recueil de pas moins de 176 pages. Bien qu’elle soit un tantinet trop orange à mon goût (mais la maison d’éditions a refusé le vœu de Diglee de l’avoir en rose, de peur que cela fasse trop petite fille), elle claque et en un clin d’oeil où y retrouve la saveur de l’univers de Diglee.
.

A la faveur d’un bon coup de crayon, Diglee nous propose de saynètes de sa vie quotidienne. On se sent très proche de cette illustratrice du simple fait qu’elle nous dévoile son petit monde de façon simple et sur le ton enjoué de la bonne copine. Son entourage est un élément primordial et indéniable de sa personnalité : sa sœur, Chaco, sa BFF (best friend forever) Chloé, son chéri Loïc dit Renard, sa mère au physique sulfureux, ses chats, ses chaussures et… Lady Gaga.
.

L’album est tout en couleurs, nous propose pour la moitié des inédits mais aussi des retravaillés. Que cela ne nous déplaise, on y retrouve également des planches qu’elle a livrées sur son blog. Les moments de franche rigolade s’enchainent et c’est sans aucun doute au moyen de son humour sans limite et de sa grosse dose d’autodérision qu’on accroche littéralement à ses aventures.
.

Le seul point négatif est pour moi, cette difficulté de se démarquer de ses consœurs et non moins talentueuses Margaux Motin et Pénélope Bagieu. Les notes au quotidien du blog BD y ont tout leur intérêt mais en version papier mais elles ont du mal à sortir du lot. Il n’en demeure pas moins que Diglee est talentueuse, qu’on aimerait bien parfois vivre ses épisodes épiques et avoir le même coup de crayon. Il est évident que je suis fan des premières heures de son travail et que j’attendais avec impatience son ouvrage. Oui, je l’ai littéralement croqué !
.

Diglee, de son vrai prénom Maureen Wingrove est née en 1988. Après des études à l’école d’illustration Emile Cohl basée à Lyon, elle travaille en tant qu’illustratrice (presse, BD et publicité). Elle tient son blog depuis déjà 4 ans !

.

..

Cette lecture a été réalisée en partenariat avec les éditions Marabout.

.

.

.

Catégories :Diglee