Archive

Archives pour la catégorie ‘BIANCO Guillaume’

BIANCO Guillaume & Thomas – Jasmine, Le Concours de flaques d’eau

18/05/2015 12 commentaires

.

Jasmine et le Concours de flaques d'eau Guillaume et Thomas BiancoTitre : Jasmine, Le Concours de flaques d’eau
Auteurs : Guillaume et Thomas Bianco
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut
Lire les premières pages
.

Jasmine est une compétitrice hors pair, celle de l’éclaboussage. Les plouf, les plaf et les mégapataplouf n’ont plus de secret pour elle. Elle s’entraine encore et toujours pour devenir la championne toute catégories. Mais si sauter dans les flaques est une activité bien agréable, les conséquences peuvent être désastreuses quand on arrose les camarades.

.

Jasmine Bianco 05

.
.

Jasmine Bianco 07L’attrait des flaques, le port des bottes, le saut à imaginer, l’adrénaline au moment de sauter, la fierté qui s’en dégage…

Tout le monde est fasciné par les flaques et tout ce futur-très-proche qui se lit dans l’eau : la potentialité d’une flaque est d’un intérêt public. Peu importe l’âge.
. Lire la suite…

Rond de Sorcière #43

08/02/2014 30 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Janvier 2014, 3114  pages (dont 2660 de roman)… ah oui, c’est un très bon mois. 2e place du top (après avril 2013, 3167) depuis que je note mensuellement – soit depuis juillet 2012.

J’ai bilanté mon année de lecture et vous ai offerts mes vœux. En 2013, j’ai lu tout ça.

Janvier est le mois anniversaire. Mon blog a fêté ses 5 ans, et je n’ai aucune honte à demander un cadeau. Certains se sont prêtés au jeu et on peut voir les marque-pages bien arrivés, ici. De mon côté, j’ai reçu plein de livres – et autres “bricoles”. C’était aussi l’occasion de faire des cadeaux de moi à moi. J’ai également reçu mon cadeau pour le challenge Je lis des nouvelles et des novellas avec l’intégrale Jésus contre Hitler de Neil Jomunsi (merci Lune !).
.

C’est également le retour d’un livre voyageur : Joueur_1 de Douglas Coupland remplis de petits mots de fin 2011, début 2012. J’ai réussi à remporter mon défi Valériacr0 en lisant le tome 2 de Divergente Veronica Roth. On a relancé les lectures communes, celle au long cours pour l’œuvre de Robin Hobb avec Eirilys et Olya, celle du trône de fer avec Eirilys, Phooka, Emma666, Neph et Hécléa.
J’ai participé aux Vendredis Oniriques du dernier vendredi de janvier, le 31. C’était très chouette.

.
.

Romans SFFF
.

Les douze Justin CroninLes Douze (Le passage, tome 2) – Justin CRONIN
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 1
Toujours bon, toujours plus fort. C’est un peu comme une devise pour Justin Cronin. Dire que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire cette suite est un doux euphémisme. C’est un véritable coup de cœur qui s’impose à moi : j’ai dévoré les pages, mes ongles de stress (non, je ne ronge pas mes ongles puisque je porte du vernis de licorne). C’est un livre qu’on commence sans pouvoir le lâcher – oui, même pour dormir ! C’est le livre que tu veux emmener sous la douche et qui te fait soupirer quand il faut s’occuper d’autres tâches. Tu veux savoir au point de faire de toi un(e) lecteur(trice) amoureux et parfois agressif(ve). Si sur le premier tome, on suivait essentiellement Amy, ici l’histoire se sépare en plusieurs points de vue (pour mieux se retrouver). Les lecteurs du premier tome qui avaient eu du mal avec les moments plus calmes de l’histoire qu’ils étiquetaient “longueurs” devraient voir leur besoin assouvi.
Partagé en lecture commune et après un arrêt brusque, j’ai décidé de relire la totalité du tome. J’avais peur de me lasser de cette histoire, et bien que nenni. Je crois que le suspense m’était encore plus fort parce que je savais ce qui allait arriver (je pense notamment à la scène des Champs) et j’ai vu nombreux détails qui étaient complètement passés à la trappe.
Lecture commune avec Neph & Emma666.
.
.

Brumes et tempetes tome 4 Robin Hobb Les aventuriers de la merBrumes et tempêtes (Les aventuriers de la mer, tome 4) – Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tomes 1, 2, 3, 5, 6, 7, 8, 9.
C’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis plongée dans ce livre accompagnée de mes coéquipières de choc. On vibre littéralement comme du bois-sorcier à la lecture de ce tome-ci. La vie de nos chers personnages est bouleversée et nous avons le cœur serré quant aux événements mais aussi pour tous les éléments qu’ils ne connaissent pas. C’est toujours très agréable de découvrir tous les détails que Robin Hobb nous laisse comme des bonbons sur notre chemin et j’emprunte avec plaisir les pistes qu’elle nous ouvre. Si l’assassin royal m’avait déjà convaincue, le cycle des aventuriers de la mer m’emmène loin… sur les flots.
Lecture commune au long cours avec Eirilys & Olya.
.
.

L heritage tome 4 Christopher PaoliniL’héritage (L’héritage, tome 4) – Christopher PAOLINI
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Tome 1
Je n’aurai jamais pensé un jour finir la saga. J’avais terminé le troisième tome en 2009 avec l’espoir “un jour” de lire l’ultime volume. Fort est de constater que nous sommes très loin de l’écriture hésitante de Paolini sur le premier tome (mais cette impression s’était effacée dès la lecture du deuxième). Certaines idées développées m’ont beaucoup plu, je pense notamment à la vision d’une société future par la Reine des elfes. Les révélations sont nombreuses, assez pour nous faire la bouche en forme de “O” et les pages débordent d’optimisme et cela fait du bien. Alors du dragon, il y en a et Saphira en est toujours un très bel exemple.
.
.

Divergent tome 2 Veronica RothLes insurgés (Divergente, tome 2) – Veronica ROTH
Plaisir de lectureetoile 2 Livre à regrets
Chronique complète
Tome 1
Si la lecture du premier tome ne m’avait pas plus emballée que ça, ce tome n’a pas su me convaincre davantage. Le manque évident de background n’a pas aidé à mon immersion dans cette saga. Je trouve les personnages fades et le comportement de la protagoniste ne m’a pas paru crédible (jeunette amoureuse qui préfère s’interroger sur l’heure à laquelle elle retrouvera son amoureux plutôt que de savoir si elle sera toujours vivante). L’histoire m’est apparue assez creuse comme si l’auteure se ménageait pour proposer un dernier tome détonnant.

.
.

.

Livres graphiques SFFF
.

La princesse des nuages Bianco et Almanza Eco tome 3La princesse des nuages (Éco, tome 3) – Guillaume BIANCO & Jérémie ALMANZA
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2.
Avec ce troisième tome, nous arrivons sur la fin de l’aventure d’Éco. Ce récit joyeux est également triste ; c’est une véritable histoire douce-amère qu’ils nous proposent. On est irrémédiablement entraîné dans la profondeur de celle-ci et les illustrations sont à couper le souffle. Dès les premières pages de la série, nous étions très attachés à Éco et ce fort sentiment ne fait que croître. Des livres à lire et à relire.
.
.

Les enfants font d epouvantables animaux de compagnier Peter BrownLes enfants font d’épouvantables animaux de compagnie – Peter BROWN
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
Avec son petit côté suranné, ce livre m’a immédiatement tapé dans l’œil. Le titre est très parlant et à l’image même du contenu : une histoire où les rôles sont inversés. Une petite ourse souhaite adopter un enfant…  mais il n’est pas si simple à éduquer. Ce livre suit l’enfant dans son avancée, la lecture est conseillée à partir de 3 ans et c’est aux alentours des 7/8 ans qu’il comprendra le second degré.
.
.

.

La condition des crabesL empire des crabes Arthur De Pins La marche du crabe tome 2La revolution des crabes Arthur De Pins La marche du crabe tome 3La Condition des crabes, L’empire des crabes, La révolution des crabes (La marche du crabe, volumes 1, 2 et 3) – Arthur DE PINS
Plaisir de lecture :
etoile 5Livre fantas… tique
C’est grande surprise pour moi que de découvrir le premier tome au pied du sapin de Noël (2011). La suite est sortie et j’ai bien pris soin de ne pas l’acheter ayant cru que le Père Noël m’offrirait les autres. (peine perdue ! Mon message a dû être trop subliminal). C’est donc en cette fin d’année 2013 que les deux derniers volumes sont arrivés dans ma pile. J’ai décidé de tous les croquer d’un seul coup. Ma relecture du premier tome m’a encore plus conquise. A l’origine de cette œuvre graphique, il y a un documentaire. Sincèrement, je n’aurai pas cru que suivre la vie de crabes m’aurait plue, mais il n’y a plus de doute, j’ai adoré lire toutes ces pages et me gondoler grâce à l’humour indéniable. J’aime beaucoup les illustrations (comme toujours) et c’est une nouvelle facette d’Arthur De Pins que j’ai découverte.

.
.

.

Autres livres
.

J arrete de raler Christine LewickiJ’arrête de râler ! – Christine LEWICKI
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Je ne suis pas fâchée avec les livres de bien-être: si on connait la majorité du contenu, il est de bon ton de se faire remettre les pendules à l’heure, parfois. Dans celui-ci, il n’y a pas de grandes théories développées, pas de concept “vous allez gagner des millions en trois jours”. Mais des conseils glissés discrètement sur le lâcher prise parce qu’il n’y a pas de secret, râler est très fédérateur… mais absolument pas constructif, voire même totalement empoisonnant. Lire de l’optimisme à toutes les pages est une démarche agréable. Jouer le jeu, et “challenger” 21 jours sans râler, c’est un peu plus ardu. Christine Lewicki n’emploie pas de ton éloquent et le fait qu’elle sache de quoi elle parle (puisqu’elle s’est attelée elle-même au challenge) nous la rend aussi plus crédible.

.
.

————————————————————————~*

.
.

Sont arrivés en PAL :
avec les noms de mes bienfaiteurs, merci à eux !
¤ Les meilleures recettes pour cuisiner le 70% cacao de Lindt Joa & Tatiana
¤ ALWETT Audrey & MORETTI Nora : Princesse Sara (6 tomes) avec l’aimable participation de Marina
¤ BIANCO Guillaume & ALMANZA Jérémie : Eco – La princesse des nuages, T3
¤ COHEN-SCALI Sarah : Max
¤ Ferronnière & Brunel : Fées et Déesses Valériane
¤ LACOMBE Benjamin : Madame Butterfly Eirilys
¤ LINDSAY Jeff : Dexter – Dans de beaux draps, T4 Valériane
¤ Peru, Cholet et Champelovier : Zombies, T1 Joa & Tatiana
¤ PRATCHETT Terry : Nation Tortoise
¤ SENTE Y. et associés : Thorgal – Kah-Aniel, T34 Julie & Alex
¤ SENTE Y. et associés : Kriss de Valnor – Alliances, T4 Julie & Alex

.

Ma collection de carnets s’est agrandie, et des post-it pointent des citations dans mes lectures. Et j’ai acquis LE plaid, tout doux, qui tient vraiment chaud (je bavais dessus depuis un an). Enfin, “plaid”… en réalité c’est un jeté de lit : 170*240cm ; ce qui me permet de lire bien enveloppée, en ne sortant qu’un index pour tourner les pages de mon SonyChou et d’y accepter la présence d’Orphée.
.

Heureusement qu’il y a les réseaux sociaux pour que je me rappelle des idioties que j’y marque :

4 janvier : Vendredi matin, quand le réveil a sonné, cela piquait un peu. Chose que mon reader a confirmé puisque la dernière page a été tournée à 1h53. Forcément… !

9 janvier : Quand je suis allée me coucher, j’ai vu mon reader qui attendait sur la table de chevet. Je me suis jetée sur mon lit et je lui ai lancé « Salut, toi ! »
Je crois que je suis irrattrapable. (le true love, je vous dis)

11 janvier : Quand tu ne travailles pas le lendemain, le vendredi soir est toujours la nuit des possibles. Tu te dis que tu peux faire comme plein de trucs – comme lire – et ne t’endormir que le lendemain*. Tu te cales avec le bouquin en cours et après t’être endormie quatre fois sur le même paragraphe, tu déclares forfait et te couche comme une vraie loque.
La vie, la vraie.
* soit le samedi, généralement très tôt (après minuit, donc).

.

.

.

Rond de Sorciere 43 03 Rond de Sorciere 43 04

Rond de Sorciere 43 06 Rond de Sorciere 43 05

Rond de Sorciere 43 01 Rond de Sorciere 43 02

Rond de Sorciere 43 11 Rond de Sorciere 43 10

Rond de Sorciere 43 08 Rond de Sorciere 43 09

Rond de Sorciere 43 12 Rond de Sorciere 43 07

Rond de Sorciere 43 13

.

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

BIANCO Guillaume – Billy Brouillard ~ Le chant des sirènes, tome 3

22/01/2013 10 commentaires

.

Billy Brouillard Le chant des sirenes Guillaume BiancoTitre : Le chant des sirènes (Billy Brouillard, tome 3)
Auteur : Guillaume BIANCO
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir

.

Cet été, Billy Brouillard et sa petite sœur se retrouvent chez Mémé Sardine. Ils passent du bon temps à la poursuite de leurs chimères. Billy fait la connaissance de Prune, sa voisine et prétendue Sirène de son état. Cette dernière tombe malade et lui explique qu’elle a été enlevée par des monstres aquatiques. Malheureusement, Billy Brouillard a perdu son don de trouble-vue depuis qu’il chausse quotidiennement sa paire de lunettes. Sans lui, il ne peut voir le monde tel qu’il est réellement, pleins de créatures et de mystères. Va-t-il pouvoir la sauver à temps ?

.
.

Billy Brouillard Le chant des sirenes 01Guillaume Bianco se fait plaisir et c’est toute une symphonie qu’il propose au lecteur, dédiée à notre enfance et à ce temps béni où l’imagination était plus que fertile et faisait partie intégrante de notre quotidien. Son charivari n’a rien à envier au chant des sirènes : dans un tourbillon de pages, l’auteur-illustrateur nous donne des extraits de la Gazette du bizarre, nous glisse dans la poche la carte des Abysses infernaux. Des articles sur les « philtres et sortilèges de la magie amoureuse » en passant par des chants, des petites histoires et même de la correspondance : rien ne manque à ce livre illustré où chaque page est bourrée d’humour. C’est avec une paire d’œil malicieuse que nous découvrons tant l’histoire de Billy Brouillard que toutes ces petites annexes à l’univers.

On y retrouve évidemment des dessins à la plume, une numérotation des pages avec le nombre imprimé à l’envers, des pages noires pour le récit mais aussi toute la peuplade de la mer, fantôme et goule également et tout un régiment de démons des 5 ou 6 cerclez des Enfers.

.
.

C’est le temps pour Billy Brouillard de remettre son super tricot à capuche en soie de vermicolle pour sauver Prune-la-sirène des monstres marins. Bien qu’un peu trouillard, il plonge dans son périple où mille et un obstacles l’attendent. Pour ce nouvel opus, Guillaume Bianco s’adresse toujours à notre âme d’enfant et il n’est pas avare ni en idées, ni en facéties.

.
.

Guillaume Bianco, né en 1976 est dessinateur et scénariste en bandes dessinées. Il est le papa de la série Eco, aussi. Il est plus facilement à découvrir sur son blog. Par ailleurs, Tonton Casquette s’est invité sur son blog et s’est plongé dans « Le chant des sirènes ».

.

Billy Brouillard Le chant des sirenes 05

Billy Brouillard Le chant des sirenes 06  Billy Brouillard Le chant des sirenes 02

Billy Brouillard Le chant des sirenes 04  Billy Brouillard Le chant des sirenes 03

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Dédicaces de Guillaume Bianco,
¤ Eco tome 1, tome 2.
.

Souvenir de lecture : Mais quand reviendra la fille aux Chats ?

.

Noukette a aussi retenu son souffle en rencontrant la petite pieuvre au nom intraduisible pour l’oreille humaine sous peine de voir cette dernière exploser en un geyser de sang.

CITRIQ

.

Cette lecture a été réalisée en partenariat avec Babelio et Soleil.

.

Rond de Sorcière #29

09/12/2012 27 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Ce mois de novembre 2012 commence par le gel noëllesque des achats livresques ; ce sont les règles de la maison. Et donc par une exception (tu sais, le truc qui confirme la règle, blabla) – ah cette jeune, plus aucun respect ! – avec l’achat du tome-deux-partie-deux-de-la-peur-du-sage parce que je ne pouvais pas décemment résister. Enfin, j’ai patienté quelques jours, confession en direct live qui a fait sortir les yeux de la tête de Yume. Évidemment, je l’ai dévoré. Évidemment, j’ai a-do-ré. Je ne pouvais pas mourir sans en connaitre la suite (quid de la fin ?), mais je vous en parle mois prochain. Je suis allée aussi à une séance de dédicaces de Barbara Canepa et Guillaume Bianco en compagnie de Yume ; autant te dire que c’était génial *_* (ceci est un smiley avec les yeux très écarquillés… ou simplement en forme d’étoile).  J’ai également reçu un petit souvenir des Utopiales ! Ce mois-ci, ce sont 2865 pages lues (ça y est, on ne me tient plus !). Bon, si les zombies ne nous ont pas envahis le 21, on se retrouve début janvier pour le prochain rond de sorcière. A vous les studios !

.
.

Romans SFFF
.

les chimeres de l aubeLes chimères de l’aube (La peau des rêves, tome 3) – Charlotte BOUSQUET
Plaisir de lecture : etoile 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Charlotte Bousquet nous entraine à la suite d’une autre fille dans ce même univers post apocalyptique très bien imaginé. J’avoue que je me suis davantage attachée à Anja (plutôt qu’à Cléo des tomes 1 et 2) car je l’ai trouvée plus crédible dans son comportement, plus pesée dans sa description – et moins tête à claques, avouons-le –. Sa fragilité m’a touchée et son histoire aussi ; surtout si on la transpose à notre monde. Je suis aussi très curieuse d’en savoir davantage sur Namja, vivement la suite ! Il va sans dire que j’aime la plume de Bousquet et j’ai très envie de découvrir ses autres livres.

.

miss peregrine et les enfants particuliersMiss Peregrine et les enfants particuliers – Ransom RIGGS
Plaisir de lecture : etoile 5 Livre fantas… tique
Chronique complète
Tome 2
Quand j’ai vu fleurir les chroniques sur la blogosphère, cela a suffit pour m’écarter de ce livre et absolument ne pas m’y intéresser. Quelle ne fut pas mon erreur ! Vite réparée car ce livre m’a attirée comme une abeille par le miel, il a suffi de quelques mots d’autres lecteurs. J’ai craqué, je l’ai acheté et l’ai dévoré dans la foulée. J’avoue avoir préféré la première partie du roman qui suscite beaucoup de questions. C’est sans aucun doute la réappropriation des clichés anciens qui m’a le plus plue ; cette histoire qu’on leur réinvente. La plume est délicieuse, j’ai hâte de savoir ce que l’auteur prévoit pour la suite.

.

La peur du sage, premiere partie RothfussLa peur du sage (La peur du sage, tome 2, 1ère partie) – Patrick ROTHFUSS
Plaisir de lecture : coeur Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 1.
C’est avec un grand plaisir et une petite pointe de peur que j’ai enfin pris la suite du Nom du Vent dans les mains. Un peu comme pour le premier volume, il faut apprécier son poids à bout de bras/sur le ventre ou à défaut non transportable. Mais ce n’est qu’un détail quand on est prêt à s’immerger de nouveau dans la vie de Kvothe. J’ai aimé le retrouver, à l’instant même où je l’avais quitté. Il va sans dire que la grande force de cette histoire est le fait de suivre un personnage principal dans son quotidien ; j’apprécie grandement d’être au plus proche de lui : évolution, sentiments, ressenti, rien ne manque. Rothfuss sait manier sa plume pour nous rapprocher au plus près de ce jeune homme. C’est vraiment un livre de fantasy comme je les aime, qui me plonge dans l’aventure, qui m’emmène dans un univers bien pensé, bien pesé, bien emballé. Bref, une histoire qu’il faut absolument lire et dont j’ai son nom à la bouche constamment.

.

12-21 Thomason12:21 – Dustin THOMASON
Plaisir de lecture : etoile 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Il y a parfois des livres qui arrivent entre tes mains et que tu dises « oui, bon, pourquoi pas ? » et qui te surprennent agréablement. Celui-ci en fait partie. J’ai trouvé l’histoire particulièrement convaincante et judicieuse puisqu’elle repose sur le parallèle science et religion. L’apothéose tient sur un « cause-conséquence » bien trouvé et dans les réflexions prennent le lecteur dès le début pour l’y emmener sans qu’il s’en doute.

.
.

Abum, bande dessinée & Comic SFFF
.

Les comptines malfaisantes Guillaume BiancoLes comptines malfaisantes (Les comptines malfaisantes, coffret T1)  – Guillaume BIANCO
Plaisir de lecture : etoile 5Livre fantas… tique
Hinhinhin, c’est ce genre de rire que je donne quand je (re)lis les comptines malfaisantes. J’aime beaucoup cet univers sombre et cet humour noir… tellement délicieux. J’approuve l’ingéniosité des comptines et le dessin de l’auteur qui passe vraiment bien. Les comptines malfaisantes ont forcément une part de vérité et on ne peut s’empêcher de sourire quant à la chute de chacune d’entre elles. La lecture passera très bien auprès d’un lectorat adolescent et adulte, mais pas forcément auprès du plus jeune, non pas à cause de la noirceur (que nenni) mais dans un souci de compréhension. Ma préférée reste Imothep, et je glousse toute seule à chaque fois que je la lis. Le coffret se compose de trois livres, un par histoire.
L’histoire d’Imothep est maintenant dédicacée (ouuuh).

.

Billy Wild Ceka GriffonBilly Wild – Céka & Guillaume GRIFFON
Plaisir de lecture : etoile 4Livre à découvrir
Chronique complète
Un western ? Ah mais jamais cela ne pourra me plaire… et pourtant ! Il faut dire que le travail du combo Céka & Griffon ne peut que séduire. Le fantastique est assez présent et les auteurs l’étiquètent même « western gothique ». Le scenario est judicieux, la place au non-dit est importante et pourtant extrêmement bien calibrée. J’apprécie énormément ces ambiances relevées par du noir et blanc absolument époustouflant, tout comme les visages taillés à la serpe (bien que dans le domaine, Naifeh garde ma préférence).

.

Courtney Crumrin et le royaume de l ombreCourtney Crumrin et le royaume de l’ombre (Courtney Crumrin, volume 3)
Plaisir de lecture : coeurLivre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Le mal-être de Courtney Crumrin se diffuse dans tout ce troisième tome. Une certaine mélancolie pointe le bout de son nez dans cet univers. L’atmosphère est assez oppressante et l’emploi de bulles noires, astucieux. De grands aplats noirs et blancs renforcent le trait déjà sublime. L’histoire est très prenante et n’épargne rien au lecteur. Un série-bijou !

.

Un monde parfait KirkmanPoint de non retour KirkmanUn monde parfait et Point de non-retour (Walking dead volumes 12 et 13) – Robert KIRKMAN & Charlie ADLARD
Plaisir de lecture : etoile 4Livre à découvrir
Chronique complète du tome 12, chronique complète du tome 13.
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 11, 12 et 14.
Quoi de mieux qu’un peu de zombies au programme ? Et pourtant, on se rend très vite compte, tout comme certains tomes précédemment, que le pire danger de l’homme… se révèle bien être lui-même. Pour ces deux tirs-ci, le lecteur devient aussi suspicieux que les personnages, cherchant le moindre petit indice indiquant la voie que Kirkman va suivre. On s’attarde sur les détails, on dévore les pages.

.

Dédicaces de Barbara Canepa & Guillaume Bianco

18/11/2012 14 commentaires

.

Hier, samedi 17 novembre, j’ai retrouvé Yume.
Ma journée était déjà grandement réussi car il faut savoir que Yume est surbookée, il est donc très difficile de bénéficier de sa présence. Alors que nous devions nous rendre à un festival de BD dont les précédentes éditions nous avaient laissé une mauvaise impression, nous avons  plaqué ce projet initial pour filer derechef à une séance de dédicace.

.

Heureusement qu’elle avait communiqué l’événement, car sans ça nous serions passées à côté de la séance de dédicace de Barbara Canepa et Guillaume Bianco.

Yume et moi nous sommes rejointes en centre-ville en début d’après-midi pour papoter en toute tranquillité autour d’un délicieux chocolat viennois (non, je n’utilise pas la même photo à chaque fois, c’est juste que je suis mono-envie) dans un salon de thé pas encore bondé.

 .

Puis nous avons rejoint la petite librairie pour commencer la file d’attente.
Les deux illustrateurs avaient très peu de retard et ils ont commencé à illustrer dès le pas-de-porte franchi. L’avantage d’être bien accompagnée pour ce genre d’événements est que le temps passe très vite : nous avons feuilleté quelques livres des bacs et avons beaucoup (beaucoup !) papoté.

.
 

 

 .

Alors que Lucie attendait patiemment son tour encore, je suis arrivée devant Guillaume Bianco. Je lui ai proposé de boire son café qui était passablement (très froid) lui stipulant que je n’étais pas pressée (ça me fend le cœur, les gens qui laissent leur café refroidir). Après demande d’autorisation, je crois que j’ai été la seule à immortaliser ce moment. Je crois avoir été la plus bavarde aussi (oups !) mais j’ai pu ainsi connaitre l’origine de la comptine malfaisante d’Imhotep que je voulais qu’il dédicace (coffret Les Comptines Malfaisantes) et surtout la version très différente selon Barbara et Guillaume ; quelques nouvelles concernant les prochaines sorties (Guillaume m’a avoué avoir pleuré en écrivant la fin d’Eco) et j’ai pu aussi discuter d’autres livres. Guillaume m’a aussi réalisé un (gros) gribouillis dans « La bête sans visage » (Eco, tome 2) que j’aime d’amour ♥. Le tout à la plume, s’il vous plait.

.
 

 

 .

Si Guillaume s’avère plus rapide que Barbara pour dédicacer, il faut bien en prendre en compte deux choses : 1°) que Barbara parle avec les mains, soit avec le pinceau levé, 2°) qu’elle réalise à chaque fois une superbe dédicace pour laquelle elle prend le temps nécessaire sans se presser. Alors que la jeune demoiselle (Coucou Virginiiiie !) – à qui nous avons dû casser les oreilles pendant 90 minutes minimum à jacasser dans son dos – se faisait dédicacer la jeune fille de End avec une chauve-souris sur l’épaule (trop choupinette au passage), Yume était encore entrain de se demander si elle allait demander… Chat ? Chouette ? Chat ? Chouette ? Chat ? Chouette ? (et ce depuis le début de la file d’attente, si tu as bien suivi). D’ailleurs, elle s’est décidée pour la Chouette en arrivant devant l’illustratrice et quand Barbara a demandé confirmation, sa langue a fourché et elle a prononcé « Chat » ; ce qui m’a bien fait rire (car j’aime taquiner Yume).

.
   

 .

La dédicace s’est réalisée en toute intimité (sisi, je peux le confirmer, ayant été à des séances de dédicace de gens plutôt demandés comme Margaux Motin et Pacco, et plus anciennement encore Pénélope Bagieu) et dans la bonne humeur. Il a été dommage qu’on se soit fait traiter toutes deux de profiteuses de dédicaces au comptoir alors que nous étions de prime abord ravies de découvrir une nouvelle librairie indépendante et plutôt gentilles-au-sympathique-sourire. Cela nous a laissé une mauvaise impression de fin et nous conforte aussi dans notre choix d’amour & de fidélité à la boutique-dealeuse Imagin’ères.

 .

Bref, mon chou à la crème, notes que :
¤ un coffret de 3 Comptines Malfaisantes sortira en avril 2013,
¤ le dernier volet d’Eco sortira en mai 2013 (hiiii).
(collection Métamorphose, éditions Soleil)

.

 

 

.

BIANCO Guillaume & ALMANZA Jérémie – Éco ~ La Bête sans visage, tome 2

13/12/2011 10 commentaires

.

Titre : La Bête sans visage (Éco, tome 2)
Auteurs : Guillaume BIANCO & Jérémie ALMANZA
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon

.

Ne voulant plus subir le joug maternel, Éco quitte le foyer familial où elle a toujours vécu. Victime d’une malédiction, elle souhaite quémander de l’aide auprès de la Princesse des Nuages pour conjurer ce mauvais sort. Elle est accompagnée de ces quatre poupées de chiffon, Socrate, Epictète, Esope & Diogène. Mais le chemin est long et semé d’embûches, elle devra faire face à la terrifiante Bête sans visage.

.
.

)°º•. Ce combo auteur/illustrateur s’est bien trouvé. Ils nous proposent une superbe histoire en trois livres. Trois tomes pour trois étapes fondamentales de la vie d’une femme : le premier se tourne vers l’enfance, la deuxième vers l’adolescence et la troisième se consacre à la vieillesse.
.

Pour ce tome-ci on assiste encore davantage à la métamorphose physique et psychologique d’Éco, brossée d’ailleurs par de belles métaphores. Son corps change toujours plus : les hanches s’élargissent, ses jambes grandissent, ses seins deviennent pleins. La mue est entière et véritable.
.

C’est sans aucun doute la tristesse et la mélancolie d’Éco qui nous submergent ; elle doit faire face aux mensonges et vérités de la Bête sans visage. C’est aussi le temps des concessions, des sacrifices, de l’assumation de soi… et de ses choix. Ce deuxième tome s’oriente vers les interrogations de l’amour, de la sexualité et de la chair. L’effet est hypnotique : on continue de lire, on mange le conte d’une seule bouchée. On veut savoir. Et puis on est un peu triste aussi pour ses compagnons de tissu.
.

Entre rêves et cauchemars, ce livre pour adulte s’appuie sur la thématique des contes de notre enfance. C’est d’ailleurs un bien bel hommage à ces derniers.
Le côté fantastique des illustrations est tout simplement délicieux ; les décors clairs-obscurs sont de plus bel effet. La belle mise en couleurs met en exergue la dimension du rêve et le côté fable qui lui sied si bien.
.

Le chapeau de chaque chapitre est un court extrait de nos contes si connus et non moins aigre-doux. Avec Éco, c’est faire le plein de poésie… entre mots & images.
.

L’entrée en matière m’a surprise car je ne connaissais pas encore la thématique. C’est donc avec une impatience toute fébrile que je désirais connaître la suite. Pour les aficionados de la première heure (tome 1 sorti en octobre 2009, tome 2 en novembre 2011), l’attente est largement méritée pour le soin et la qualité de ce bijou. Mais faudra-t-il attendre deux ans de plus pour le dernier volet ?
.
.

Pour ce deuxième tome, Bianco & Almanza nous mènent toujours plus loin dans l’histoire : décors tatillons et ô sublimes illustrent parfaitement le récit plein de douceur… et empli d’une certaine âpreté aussi. Une trilogie à ne pas rater : courage, attendons de pied ferme l’ultime volet.

.
.

)°º•. Biographies
A la plume, nous retrouvons Guillaume Bianco, né en 1976, dessinateur et scénariste en bandes dessinées. Il est le papa de la série Billy Brouillard, aussi. Il est plus facilement à découvrir sur son blog.
Côté dessinateur, c’est Jérémie Almanza, né en 1982 ; il est subjugué par de nombreuses références (les romans de Roald Dahl, Max & les maximonstres et Les Contes de la rue Mouffetard). Lui, c’est le papa d’Aristide broie du noir. On peut voir ses productions, par ici.
.

Pour découvrir les premières pages, c’est par là.

.

.

    

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Oh non, les pauvres, pauvres compagnons de chiffon !
.

Dans le chaudron :
¤ La malédiction des Shacklebott, tome 1
¤ Le chant des sirènes, (Billy Brouillard) de Guillaume Bianco
¤ Aristide broie du noir de Jérémie Almanza & Sévérine Gauthier
.

.

Et hop, je l’ajoute à mon challenge « Je lis aussi des albums » et à celui « Magie et Sorcellerie »
.

.

.

CITRIQ

Cette lecture a été réalisée en partenariat avec Babelio et les éditions Soleil Prod.

.

Pics : © Bianco/Almanza

.

BIANCO Guillaume & ALMANZA Jérémie – Éco ~ La malédiction des Shacklebott, tome 1

06/12/2011 20 commentaires

.

Titre: La malédiction des Shacklebott (Éco, tome 1)
Auteurs : Guillaume BIANCO & Jérémie ALMANZA
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon

.

Dans une famille de grands couturiers Shacklebott, les parents passent leur vie à leur travail – justement récompensé – et n’ont pas de temps à consacrer à leur fille Éco qui s’ennuie cents sous de l’heure. Le père lui confie finalement une mission : livrer une commande pressante à Monsieur le ministre. Trois poupées de chiffon. Mais Éco croise une vieille mendiante et son enfant et leur donne de tout cœur le colis… contre des amulettes. Elle va les disposer dans des poupées de coton et les nomme Esope, Epictète, Diogène & Socrate.
Les parents sont alors déchus de leurs privilèges et versent dans la folie. C’est le début d’un affreux cauchemar pour Éco.

.
.

)°º•. Ce livre reprend une mise en page « artbook » et propose un format compact. Chaque chapitre est annoncé par une phrase du conte de « Jack et le haricot magique ». On pourrait facilement rapprocher le style à celui de Burton (oui, j’ai osé la comparaison). L’ambiance générale est relativement violente : les cris de la part de la mère, le père qui devient une loque.
.

Tout joue sur la dualité : le récit est à la fois tendre et cruel, l’histoire est sombre alors que les illustrations sont lumineuses. Ce monde disproportionné est à la fois sensible et fantastique, grave et fantasque. Tendresse, violence, délicatesse et étrangeté se côtoient : on s’immerge totalement entre les pages.
.

Les illustrations sont magnifiques, aux douces couleurs. La patte veloutée de Jérémie Almanza propose des dessins riches et plein de détails. Les couleurs créent les ambiances ; les personnages sont dodus ou anguleux. Le texte se superpose, s’impose ou s’efface par rapport aux illustrations. Le rythme mesuré garde l’intérêt du lecteur intact.

.

Ce livre ne s’adresse pas forcément à tous les enfants car il se trouve très proche d’une vérité crue. L’environnement non adapté à la vie et aux désirs d’une jeune enfant met en exergue cette absence de communication parent/enfant, la présence et les attentions réduites.
Éco a une enfance solitaire ; la confrontation avec le monde extérieur est brutale alors que la rencontre avec la vieille femme mystérieuse est extraordinaire. C’est sans nous rappeler de nombreux autres contes ; celui-ci se compose pourtant de plusieurs parties. Éco va vivre une métamorphose tout simplement effrayante. Les rebondissements tournent autour de l’arrivée de la puberté.
.
.

Un livre où illustrations & texte s’harmonisent pour offrir une histoire à couper le souffle. On dévore les pages, Éco nous est sympathique. Puis on relit, doucement, on grappille les détails, on reste en suspens dans cette bulle. Un livre à découvrir !

.
.

)°º•. Biographies
A la plume, nous retrouvons Guillaume Bianco, né en 1976, dessinateur et scénariste en bandes dessinées. Il est le papa de la série Billy Brouillard, aussi. Il est plus facilement à découvrir sur son blog.
Côté dessinateur, c’est Jérémie Almanza, né en 1982 ; il est subjugué par de nombreuses références (les romans de Roald Dahl, Max & les maximonstres et Les Contes de la rue Mouffetard). Lui, c’est le papa d’Aristide broie du noir. On peut voir ses productions, par ici.

.
Pour lire quelques pages de ce premier tome, c’est par là.

.

.

    

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : moi aussi, j’veux ces amulettes !

.
Dans le chaudron :
¤ La Bête sans visage, tome 2
¤ Le chant des sirènes (Billy Brouillard) de Guillaume Bianco
¤ Aristide broie du noir de Jérémie Almanza et Séverine Gauthier
.

 

De l’autre côté du miroir (Laure), Imaginelf (Lelf), Les voyages immobibles de Madame Charlotte, Lily et ses livres, Livrons-nous (Sarah), See you beyond hell (Harmony) ont aussi feuilleté ce livre illustré.
CITRIQ

.

.

Et hop, je l’ajoute à mon challenge « Je lis aussi des albums »  et à celui « Magie et Sorcellerie »

.

.

Pics : © Bianco/Almanza

.

 

Rond de Sorcière #10

25/05/2011 25 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Et voici mes lectures d’avril 2011. Encore un mois haut-en-couleurs (et en bonnes découvertes) qui fait du bien au cœur de la LCA (Lectrice Compulsive Anonyme) que je suis. Attention, pour ce mois-ci, il y a du très lourd !
.
.

Fantasy
.


Le Peuple des Minuscules, tome 1 – Steve AUGARDE
Plaisir de lecture
Livre à découvrir
Chronique complète à lire ICI.
Le Peuple des Minuscules sont le point fort du roman. Ces personnages mesurent une soixantaine de centimètres. Leur société est organisée en cinq tribus avec une Reine à leur tête. Mais il manque une certaine force : il n’y a pas assez de connexion entre ce peuple et la forêt où ils habitent, les détails sur leur passé sont minimes. On éprouve encore de la difficulté à les aimer. L’originalité du scénario laisse à désirer, quelques passages sont mous, le livre manque de punch. Il n’empêche que le peuple du fond du jardin nous attire et que les menus détails (appellation des objets humains, des êtres vivants et les épreuves en évoluant dans un monde trop grand) sont agréables.

.

Les lunes de sang, tome 1 – Anaïs CROS
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète à lire ICI.
Voilà, un très gros coup de coeur. Chez moi, ce livre a une entrée au Panthéon. Évidemment, il s’agit d’une saga et je MEURS d’envie de connaître la suite. N’avez-vous jamais rêvé de découvrir les doubles fantasy de Sherlock Holmes et Dr Watson ? Et bien Anaïs Cros l’a fait. Et pas n’importe comment, avec moult détails, des descriptions fantastiques, un rythme qui tient en haleine mais qui prend aussi le temps de raconter ; l’auteur fait preuve d’une facilité déconcertante à retranscrire le caractère des personnages tels que nous les connaissons, tout en l’adaptant à la race à laquelle ils appartiennent. La plume est sensationnelle, on entre dans les pages comme dans du beurre (bon, l’expression n’est pas top mais très parlante). Et on ne veut pas sortir du livre. Il vous happe dès le début, impossible à lâcher. Vous ne devez retenir qu’un livre ? Vous avez compris, c’est celui-ci.

.

La Volonté du Dragon – Lionel DAVOUST
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète à lire ICI.
Avec ce court roman, Lionel Davoust nous entraîne dans une bataille épique. Un jeu d’échecs aux règles particulières commence et tout peut basculer. Il est assez impressionnant de voir le suspense monter crescendo au fur et à mesure qu’on égraine les pages. Bien que je ne sois pas fanatique des batailles, je me suis laissée happer. La « magie » utilisée est sans doute le détail de l’histoire qui a accaparé le plus mon esprit. Les personnages sont bien dressés, avec une personnalité élaborée et il est difficile de ne pas s’attacher à l’un ou à l’autre. Le plus époustouflant est de remarquer nos sentiments tourner comme une girouette en plein vent. Il n’y a plus qu’à lire les autres oeuvres du monsieur pour entrer davantage dans ce monde.

.

L’Atlas d’Emeraude (Les Livres des Origines, tome 1) – John STEPHENS
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète à lire ICI.
L’originalité de ce livre repose sur le voyage dans le temps grâce à des photos et livre. Malgré quelques facilités, l’intrigue est bien tenue. La crédibilité en prend un coup en ce qui concerne les actions des enfants ; mais la plume est plutôt dynamique et nous entraîne facilement. Les méchants ne sont pas si méchants, mais on arrivera toujours à avoir une préférence pour tel ou tel personnage. Les références littéraires sont multiples néanmoins l’auteur arrive à retirer son épingle du jeu. Les descriptions sont emplies de magie, et ça, c’est formidable.

.

Le Cabaret Vert – Estelle VALLS DE GOMIS
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Chronique complète à lire ICI.
Ce recueil regroupe dix-huit nouvelles ; et c’est grâce à Estelle que je me réconcilie donc avec cette forme particulière de livre. Dans une ambiance du XIXe siècle, Estelle nous propose une plume poétique, raffinée et élégante. Elle va marier deux genres qu’elle affectionne depuis toujours : vampirisme et mythologie. Très naturellement, les deux genres vont se côtoyer pour notre plus grand plaisir. Dandies et marquises vont par ailleurs flirter avec des vampires. Les nouvelles sont toutes surprenantes : il y a toujours un détail, un geste, une façon de voir qui nous étonne. On ne lit pas, on engloutit.
.

.

Bd, manga, comic & album SFFF
.

Une mine de diamants et La Princesse déchue (Princesse Sara, volumes 1 et 2) – Audrey ALWETT, Nora MORETTI & Claudia BOCCATO
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Dans une ambiance très steampunk, nous (re)partons à la découverte de l’histoire de Princesse Sara. Bien que je pourrai en avoir honte, je trouve que la bande dessinée se rapproche énormément de l’anime japonais du même nom (je n’ai malheureusement point lu l’œuvre de Hodson Burnett). Les caractères sont assez ressemblants, les physiques aussi. Cependant, la touche steampunk apporte un réel plus dans ce monde enchanteur. Nous sommes en pleine période victorienne et les toilettes de ces demoiselles ainsi que les lieux proposent des détails abondants. Les couleurs acidulées et le trait dynamique perfectionnent le tout. Le caractère de Sara n’est pas piqué des vers, allant jusqu’à frôler l’insolence, mais son imagination débordante est sa plus grande force.

.

Eco (La malédiction des Shacklebott, tome 1) – Jérôme ALMANZA & Guillaume BIANCO
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète à lire ICI.
Chaque début de chapitre propose un clin d’œil à nos contes populaires. L’histoire que nous propose Bianco & Almanza n’en est pas moins un. Cet album nous peint le parcours initiatique d’Eco qui va devoir grandir. La malédiction a vraiment lieu ! Heureusement, les amulettes vont la soutenir. Les dessins tant inquiétants que féériques, aussi sombres que lumineux nous entrainent dans un univers où le mot « album » prend tout son sens en proposant une harmonie naturelle entre illustrations et histoire. Elles se mélangent, se superposent et s’accompagnent. Sur un fil poétique, Bianco & Almanza nous content la petite Eco, avec les thématiques fortes sur la valeur de la vie ; l’offre matérielle pour un peu d’affection ; le prix de la vitalité ; et nos trop grandes obsessions. Comme tout conte, ce récit nous emmène sur les voies de notre propre questionnement.

.

Chat Siamois – Ciou & Guillaume BIANCO
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Ce petit format présente du papier haute tenue et une couverture superbe. Elle est toilée et les impressions sont faites au fer chaud. Dans ce conte tendre et mystérieux, on suit les aventures d’Emily Hyacinthe Muffin et de son chat Marcelline : elles sont confrontées au monde des adultes sans imagination et fantaisie. Ce conte est présenté sous la forme de poésie, avec le texte en français et en anglais qui nous fait penser irrémédiablement à « La triste fin du petit enfant huitre » de Tim Burton. Entrez dans cet univers fantasmagorique où frissons et joie de vivre se rejoignent. Une courte histoire décalée et morbide qui en ravira plus d’un.

.

Passé décomposé et Cette vie derrière nous (Walking Dead, volumes 1 et 2) – Robert KIRKMAN
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut
Chronique complète à lire ICI.
Tomes 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13 et 14.
C’est tout simplement honteux. Honteux d’avoir chez soi la collection complète (les tomes déjà parus en VF) et de les prêter aux amis sans l’avoir lue soi-même (ces comic books sont la cerise du gâteau de mon chéri). Après avoir lu il y a fort longtemps (plusieurs mois), le premier tome, ce n’est que maintenant que je plonge dans le délice de découvrir la série presque d’un coup. Le premier tome commence très fort et j’ai vite enchainé sur le deuxième volume. Il va de soi que si vous n’aimez pas les zombies, il vaut mieux clairement passer son chemin. Un peu de sentiments, de l’attachement aux personnages, et c’est fait : on ne décroche plus.

.

Blood Alone, volumes 4, 5 et 6 – Masayuki TAKANO
Plaisir de lecture :
Livre à découvrir
Je continue toujours mon aventure dans la saga so british « Blood Alone ». Malgré l’appréhension née de la lecture des chroniques sur ces tomes, ma lecture fut sympathique. On assiste à beaucoup de choses : les actions dans le présent avec quelques énigmes, la révélation d’une part du passé de nos personnages. Ici, c’est avant tout une histoire de psychologie. Les vampires ont un certain standing, sont craints et sont une véritable société puissante. Sur la trame principale (à la recherche du meurtrier du père de Misaki et de la soeur de Kuroe), on avance doucement. Mais sans aucun doute, les intrigues secondaires sont une véritable force et piquent clairement notre intérêt.

.
.

Bd & manga.
.

Le temps des songes (Mathilde, volume 2) – Jenny
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Avec ce deuxième volume, nous suivons l’intrigue principale pas à pas. On en apprend davantage sur le caractère de Mathilde, sur son passé et sur la situation actuelle des choses, qui n’est pas si simple. Heureusement, le sentimentalisme n’est pas entièrement à l’eau de rose et l’humour est bien présent par petites touches. Le dessin très girly présente de nombreux détails et le découpage est relativement dynamique. Mais que va-t-il se passer dans le troisième volume ? Trouverons-nous réponse à nos questions ?

.

Les princes du thé, volume 1 – Nanpeï YAMADA
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Dans les mangas, je cherche toujours à tâtons : parfois des one shot très sombres, parfois des sagas remportant la palme de l’humour et de la légèreté. Les Princes du Thé a su de suite me séduire par son côté humoristique saupoudré de sérieux. La thématique générale du thé n’est qu’un prétexte pour poser le décor et il ne s’agit pas d’aimer le thé pour apprécier cette série. Les personnages sont sympa, leur panel est hétérogène mais on y trouve très vite nos préférences. Mention spéciale aux petites notes de l’auteur qui sont synonymes de fraicheur et dans lesquelles on en apprend plus sur la rédaction du scénario, la création du manga ou même des anecdotes de sa vie personnelle. Les bonus nombreux offerts par Yamada Nanpei ont une tournure informative et c’est avec délice que j’en apprends plus sur le thé.

.
.

Roman.

Petite philosophie pour temps variables – Cécile GUERARD
Plaisir de lecture Livre de gare
J’eus cru que ce livre se baserait sur notre quotidien en s’appuyant sur de petites touches de philosophie ; sauf que c’est tout l’inverse qui se produit. Les références tombent davantage comme des justifications plus que des arguments. Et pire, l’auteur nous culpabilise : vous essayez de bien faire ? Ce n’est toujours pas assez et de toutes façons, on s’y prend mal. Dommage, ce court livre avait un titre évocateur et plaisant.

.