Accueil > KAY Guy Gavriel > KAY Guy Gavriel – Les chevaux célestes, tome 1

KAY Guy Gavriel – Les chevaux célestes, tome 1

.

Les chevaux celestes Guy Gavriel KayTitre : Les chevaux célestes (Sous le ciel, tome 1)
Auteur : Guy Gavriel Kay
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
.

En hommage au général Shen Gao pour son dévouement lors de la bataille de Kuala Nor, l’impératrice du Tagur offre à son fils cadet Shen Tai, deux cent cinquante coursiers de Sardie. Cette récompense inimaginable va le contraindre à être au centre d’enjeux politiques et d’intrigues dont il n’en connait aucune règle ; on serait prêt à le tuer pour récupérer ces chevaux célestes.

.
.

On donnait à un homme un coursier de Sardie pour le récompenser immensément. On lui en donnait quatre ou cinq pour l’élever au-dessus de ses pairs, lui faire tutoyer l’échelon supérieur – et lui gagner la jalousie, parfois mortelle, de ceux qui montaient les chevaux des steppes, plus trapus.
La princesse Cheng-wan, impératrice consort du Tagur depuis vingt ans de paix, venait de lui accorder, avec autorisation, deux cent cinquante chevaux-dragons.
C’était le chiffre exact. Tai le relut une fois de plus.

.
.

Les chevaux celestes Kay illustration 01« Les chevaux célestes » (Under Heaven) est le premier tome d’un diptyque ; dont le second s’intitule « Le fleuve des étoiles » (River of stars).

Comme souvent avec ses autres romans, Guy Gavriel Kay s’intéresse à une période historique, ici la Chine antique sous la dynastie des Tang (618-907 après J.C.) : c’est l’âge d’or de la Chine – avec quelques éléments sanglants pour activer le brillant de l’or, évidemment.

C’est une période que je  ne connais absolument pas et j’avais peur d’y être complètement perdue ; c’était sans compter les talents de l’auteur.
.

Les chevaux celestes Kay illustration 02Cet univers exotique dépeint une période, des coutumes, une ambiance, des mentalités et la présence des arts dans une Chine imaginaire avec de fortes racines implantées dans le terreau réel. Cet empire, la Kitai, offre son lot de complots et de traditions, le tout saupoudré légèrement de fantastique.
.

Guy Gavriel Kay mêle avec brio fiction et réalité. L’univers est fascinant et des liens forts s’établissent vite avec les personnages.

.
L’auteur est réputé pour prendre son temps : dresser le décor, présenter le contexte riche et les personnages à la psychologie complexe ; il tisse les fils avec patience. On pourrait y trouver quelques longueurs mais somme toute, ce pavé est captivant. Le style élégant est poétique et épique, sans jamais perdre le lecteur entre les pages.

.
.

« Les chevaux célestes » de Guy Gavriel Kay est le premier tome du diptyque « Sous le ciel ». Il nous entraine dans la Chine du VIIe siècle dans laquelle Shen Tai doit continuer à vivre avec un cadeau gênant. De par son rôle de conteur, l’auteur déploie ses talents pour nous faire entrer dans son histoire passionnante, à condition de savoir prendre le temps de déguster.

.
.

Les chevaux celestes Kay illustration 03

.

clic pour lire les extraits

extraits Les chevaux celestes Guy Gavriel Kay

 

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : 250, pas un de moins.

.

Dans le chaudron :
Fantasy historique
¤ Les lions d’Al Rassan de Guy Gavriel Kay
¤ La mosaïque de Sarance de Guy Gavriel Kay
¤ La Voie des Oracles d’Estelle Faye
¤ La pucelle et le démon de Benedict Taffin
¤ Jonathan Strange & Mr Norrell de Susanna Clarke
¤ La trilogie des magiciens de Katherine Kurtz
Challenge GGK.

Ce qui me permet de cocher un nouveau livre de la bibliographie de Guy Gavriel Kay.

.

Book en stock (Dup), Les Singes de l’espace (LineTje), Lorhkan et les mauvais genres ont aussi paradé à dos de Sarde.

CITRIQ

.

Illustrations : #01 Illustration de Goni Montes ; #02 et #03 Couvertures de Penguin Random House.
.

Enregistrer

Advertisements
  1. 29 juin 2016 à 09:18

    C’est un merveilleux roman que j’ai adoré (comme tous les romans de GGK en fait ^^). Je trouve que l’auteur est un formidable conteur et chacun de ses romans me laisse désœuvrée. J’ai également beaucoup aimé le deuxième, bien que très différent

    • 1 juillet 2016 à 19:08

      J'apprécie aussi grandement GGK :) Je n'ai pas encore lu la suite, j'attends la traduction de L'atalante même si celle d'Alire est disponible (je suis forte, je sais). Très différent ? Tu me rends curieuse !

  2. 29 juin 2016 à 09:53

    Le genre d’histoire qui me plait énormément ! Je note immédiatement dans la WL 😉 !

    • 1 juillet 2016 à 19:08

      T'es branchée fantasy historique ou c'est la Chine qui t'attire particulièrement ?

  3. 30 juin 2016 à 13:52

    Les illustrations *_*

  4. Shaya
    30 juin 2016 à 19:49

    Il faut vraiment qu’il vienne en vacances avec moi pour lui faire un sort à celui ci!

  5. Vert
    30 juin 2016 à 22:19

    Faudrait que je relise des textes de cet auteur, mais la taille des bouquins à la bibliothèque me déprime toujours un peu… un bon candidat au numérique !

    • 1 juillet 2016 à 19:09

      C'est vrai que celui-ci est particulièrement costaud avec ses 650 pages.

  6. 1 juillet 2016 à 08:23

    Un jour, il faudra que je lise les grands romans de Kay, j’en suis resté quand j’étais ado à « la tapisserie de Fionavar », sympathique à l’épqoue mais très marquée par « Le seigneur des anneaux »…
    J’entends tellement souvent parler de « Tigane », « Les lions d’Al Rassan » et « Les chevaux célestes », dont tu confirmes les qualités de ce dernier…

    • 1 juillet 2016 à 19:12

      Même si la trilogie est marquée par Le seigneur des anneaux, La tapisserie de Fionavar reste mon oeuvre préférée de Guy Gavriel Kay. Tous n'ont pas le même poids, j'ai moins aimé Ysabel et Un rayon de soleil, contrairement à ceux que tu cites, même s'il reste tout de même très bien en comparaison de toutes mes lectures.

  7. 1 juillet 2016 à 11:22

    Ohhh tu me donnes très très envie de le découvrir (alors que je n’en avais jamais entendu parler avant de mettre les pieds dans cette chronique! 🙂 )

    • 1 juillet 2016 à 19:13

      Ah je suis contente car c'est un auteur que je chéris.

  8. 1 juillet 2016 à 15:27

    Je n’ai pas encore lu cet auteur, mais il m’intrigue.. Ça doit être bien, si tu fais un challenge pour lire ses livres! Je vais me renseigner un peu pour voir quel titre me plairait en premier 🙂

    • 1 juillet 2016 à 19:13

      Le plus dur est de choisir l'un de ses livres... ou d'en prendre un au hasard ;)

  1. 29 juin 2016 à 11:17
  2. 19 décembre 2016 à 09:43

Jeter un sort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :