Accueil > KAY Guy Gavriel > KAY Guy Gavriel – Ysabel

KAY Guy Gavriel – Ysabel

.

Ysabel guy gavriel kayTitre : Ysabel
Auteur : Guy Gavriel Kay
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
.

Ned Marriner, 15 ans et Montréalais accompagne son père sur une mission professionnelle à Aix-en-Provence. Au détour de la cathédrale d’Aix, lui est susurré un nom féminin. Sa route croise celles d’immortels, issus du passé chargé en mythologies de la région. Un drame, depuis 2500 ans, ne se cesse d’être joué ; il s’invite en filigrane dans le quotidien de l’adolescent à l’occasion de Beltaine.

.
.

Ysabel Kay)°º•. Guy Gavriel Kay est connu pour ses œuvres qualifiées appartenant à la fantasy historique. Ici, le procédé est plus effacé, bien que la géographie et son histoire soient conservées. Contrairement à d’autres de ses écrits, son histoire prend racine dans notre monde et à notre époque. Les travaux préparatoires sont toujours méticuleux, l’auteur a également vécu en Provence. Les faits ressurgissent au travers des lieux visités par la famille Marriner. Dans ce cadre contemporain, le mystique s’invite.
.

Cette région est d’une très grande richesse mythologique (non, il n’y a pas que Pagnol) : l’auteur y décèle un théâtre fantastique où il fait jouer quelques « personnages » : réincarnation, massacre, jalousie, amours, désirs.
.

L’histoire est exempte de manichéisme : on y découvre les espoirs et les faiblesses des personnages. Ici point de personnalité emphatique, adorée ou un brin détestée, mais des individus plutôt ordinaires. Notons que nous y retrouvons Kim de La tapisserie de Fionavar – sans doute aucun – mais elle demeure un personnage tertiaire, n’en soyez pas déçus.

.
.

Ysabel Kay cover)°º•. Elisabeth Vonarburg est la personne rattachée à la traduction française pour Guy Gavriel Kay (hormis pour Les chevaux célestes, le premier tome du diptyque Sous le ciel pour lequel Mickael Cabon a œuvré) : ici la traduction est en direction du lectorat francophone canadien. On y trouvera un vocabulaire et des expressions québécois : courriel, cellulaire, courrieller un JPG, travailler sur ses essais (qui sont des devoirs), se parquer dans un stationnement. Les mots anglais sont indiqués en italique : look, cool, nerd. Si parfois nos sourcils se froncent à la lecture, l’histoire reste suffisamment prenante pour ne pas être totalement déconnecté.
.

Parfois, certaines phrases traduites m’ont semblé lourdes ou un peu bancales. Quelques longueurs et des dialogues superflus sont généralement contrebalancés par de belles descriptions ; au final, je trouve que ses talents de conteur ne sont pas à leur summum. Il n’empêche qu’à mes yeux, « Ysabel » n’égale pas la splendeur des autres romans de Guy Gavriel Kay et je le considère comme un roman mineur.
.

Point positif, je trouve que ce roman peut être classé en jeunesse par son style abordable, grâce au protagoniste qui se révèle être un adolescent, par les retournements de situation intelligents et par la transition douce (on entre facilement dans le récit).

.
.

« Ysabel » de Guy Gavriel Kay prend pour cadre, la Provence que nous connaissons : Ned Marriner, en visite à Aix-en-Provence va se faire happer par la mythologie des lieux, toujours aussi vivante. Par quelques défauts infimes et une histoire qui ne propulse pas le meilleur de l’écriture de l’auteur, je considère ce roman comme secondaire dans la bibliographie de Guy Gavriel Kay. Pourtant, il reste abordable et même accueillant pour un public jeune.

.
.

extrait Ysabel Guy Gavriel Kay

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Eirilys m’a offert ce livre en 2012 et mon été littéraire a été ainsi, tout doux.

.

Challenge jeunesse young adult 2014-2015Challenge GGK.

Et voici un nouveau livre sur mon rayonnage pour le challenge Guy Gavriel Kay. C’est également une nouvelle participation au challenge jeunesse – young adult.

.

Book en stock (Dup), La BiblioBlog de Maêlle, Les singes de l’espace (LinTje), Mes imaginaires (Sandrine) se sont elles aussi balader à Aix-en-Provence.

CITRIQ

.

Pic : Down the road from the villa par Guy Gavriel Kay
.

Advertisements
  1. 8 septembre 2015 à 11:30

    Je suis d’accord ce n’est pas son meilleur. Il est très différent des autres. Mais j’ai quand même bien apprécié cette lecture.

    • 9 septembre 2015 à 12:19

      Oui moi aussi, j'ai envie de dire que quand même, "ça reste un GGK" (preuve indéniable de qualité huhu)

  2. 8 septembre 2015 à 16:40

    Je crois au final qu’il faudrait une traduction spécifique au lectorat français. Comme tu le dis, ce roman semble mineure dans l’oeuvre de Kay, bien moins prenante en tout cas quant à l’intrigue (pour ma part) aussi ces agacements lexicaux ont agacé ma lecture.
    Serait temps que je lise « Tigane »…

    • 9 septembre 2015 à 12:20

      Oui je pense aussi... sachant que la majorité des traductions de ses précédents livres ont aussi été réalisées par Elisabeth Vonarburg.

      • 9 septembre 2015 à 20:50

        En même temps il n’a pas été publié en France ? Moi je l’avais importé de Québec…

        • 9 septembre 2015 à 21:04

          Si j'ai bien compris, il sera "disponible" le 17 septembre sur le territoire français (toujours par Alire, même traduction, couverture légèrement différente).

  3. 9 septembre 2015 à 10:14

    Les critiques que j’ai pu voir sur ce roman ne me donne pas vraiment envie de lire ce roman… J’ai pourtant tout lu de l’auteur, que j’aime d’amour !

    • 9 septembre 2015 à 12:21

      J'ai passé un bon moment, cela reste un roman de qualité ; tout le soin de la plume de cet auteur ;)

  4. 9 septembre 2015 à 12:24

    Grace à toi (et au Mois de) je suis plongée dans l’arbre de l’été et je me régale !!

    • 9 septembre 2015 à 12:26

      Oh oui ! Tu ne peux pas me faire plus plaisir, là :D

    • 9 septembre 2015 à 12:26

      Oh oui ! Tu ne peux pas me faire plus plaisir, là :D

  5. Dup
    9 septembre 2015 à 12:48

    Rholala, ben tu me donnes sacrément envie de découvrir les autres romans alors !!!

    • 9 septembre 2015 à 21:04

      Super, j'ai réussi à titiller l'intérêt de quelqu'un ;)

  6. 9 septembre 2015 à 21:21

    Gné, roman mineur… Il m’attend dans ma biblio en VO et ça m’inquiète un peu ça °° Mais bon, tu dis qu’il y a un gros fond mythologique, donc ça devrait passer quand même. C’est bien de savoir à l’avance à quoi s’attendre « xD

    Question très subsidiaire : tu les trouves où les éditions alire de GGK ? Parce qu’à part pour Vonarburg, je ne trouve jamais d’auteur canadien de cette maison dans les magasins ou store français ;_; (ouais, le français canadien ne me fait pas peur, et j’adore les couvs de alire pour GGK)

    • 10 septembre 2015 à 21:45

      Il reste très plaisant à lire :) Mais GGK m'a fait vibrer avec d'autres écrits. Pas de secret, "j'importe" les éditions Alire.

      • 10 septembre 2015 à 22:57

        Tu passes par des librairies québécoises ? Parce que quand j’ai essayé d’acheter un livre via le site de Alire, ils me disent que je ne suis pas canadienne 😥 J’ai essayé Abebooks et Ebay sans succès :s

        • 11 septembre 2015 à 12:48

          Cela complique parfois les recherches quand il y a une parution française ; mais sinon, il faut - malheureusement - passer par des sites type Am*zon, ou D*citre. Pour Ebay, il est possible de contourner la barrière du pays pour les achats, tu trouves des tutoriels sur le net ;)

          • 11 septembre 2015 à 13:16

            Okay j’vais regarder tout ça, merciiiii !

  7. 12 septembre 2015 à 00:24

    Je connaissais l’auteur mais pas cette œuvre ci de lui. Pour le moment, je n’ai jamais rien lu de lui, mais je compte me lançais dans Tigane très prochainement. L’as-tu lu ? Si j’apprécie, je m’aventurerai dans les autres livres qu’il a publié.

    • 14 septembre 2015 à 12:13

      Et non, pas celui-là :)

  8. Vert
    13 septembre 2015 à 09:05

    Si je comprends bien si je dois continuer à explorer l’oeuvre de l’auteur, faut pas que je me précipite sur ce roman ?

  9. 15 septembre 2015 à 16:13

    Et donc, je reste avec ma découverte par la Tapisserie alors 🙂
    (il est dans ma PAL :-))

    • 15 septembre 2015 à 23:04

      Tiens, un bon point, tu es une bonne élève :p

  10. 21 septembre 2015 à 14:32

    Tu as lu Ysabel et pas Tigane ?? Tu l’as au moins dans tes envies livresques j’espère ? Histoire que Valériane te le sorte lors d’un prochain défi et que tu combles cette immmmmmense lacune !!! 🙂

    Blague à part, je te rejoins sur ce que tu écris au sujet d’Ysabel qui est effectivement plaisant à lire mais pas aussi puissant ni prenant que ses œuvres passées.

    Je me permet de dire @Sarah H que Tigane est un très beau roman de GGK, j’en garde un souvenir très prégnant. Commencer par celui-ci devrait être (je te le souhaite) une belle découverte !

    Quant à toi AcrÖ, j’attends ta chronique sur ce livre… 😉

    • 21 septembre 2015 à 16:44

      C’est pas que je vais cafter…. mais je ne suis pas sûre de l’avoir vu dans sa PAL celui là!!!

    • 21 septembre 2015 à 20:35

      Ahlà, mes braves amies : non, je n'ai pas lu Tigane et il ne se trouve pas non plus dans ma PAL... Je le découvrirai bien un jour :)

      • 22 septembre 2015 à 09:07

        Je sens comme un appel à cadeau pour faire augmenter ta PAL… 😉

        • 22 septembre 2015 à 11:51

          Même pas ;) J'essaie difficilement de maintenir ma PAL à 150 ;)

          • 22 septembre 2015 à 13:56

            Tu l’as dans une wishlist ou pas??
            Rhhaaa mais donc, comme tu continues à lire, faut bien des livres pour qu’elle soit « maintenue » à 150! 🙂

            • 28 septembre 2015 à 12:08

              Ahah, voilà, le livre est ajouté :) Justement, c'est l'inverse : je suis obligée de "mieux" lire car les ajouts vont plus vite que les sorties ;)

              • 28 septembre 2015 à 13:15

                Aaah la tentation!! 🙂
                Faut se faire plaisir!

                • 29 septembre 2015 à 14:00

                  J'ai déjà 150 plaisirs ;)

  11. 22 septembre 2015 à 14:14

    Je plussoie le raisonnement parfaitement pertinent de Valériane ! A la prochaine lecture terminée, c’est bon, tu peux glisser Tigane dans ta PAL !!! 😉

  12. 24 septembre 2015 à 18:09

    Je me souviens à quel point j’étais étonnée quand j’avais vu que Guy Gavriel Kay avait écrit un livre qui se passe à Aix-en-provence avec un des personnages de la tapisserie de Fionavar. Je m’étais dit « il faut VRAIMENT que je l’offre à Acr0 celui-là ». Tu sais si le traducteur de la version française est différent ? C’est dommage qu’ils aient mis autant de temps à le sortir en France… :/

    • 28 septembre 2015 à 12:10

      C'est exactement la même traduction (c'est l'édition Alire qui arrive en France). Ceci dit, Kim ne fait qu'une brève apparition. C'est finalement une histoire toute différente.

  1. 9 septembre 2015 à 12:35
  2. 9 septembre 2015 à 12:36
  3. 9 septembre 2015 à 12:37
  4. 9 septembre 2015 à 12:39
  5. 9 septembre 2015 à 12:39
  6. 9 septembre 2015 à 12:39
  7. 11 septembre 2015 à 12:21
  8. 11 septembre 2015 à 20:26
  9. 30 septembre 2015 à 11:08
  10. 2 octobre 2015 à 17:53

Jeter un sort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :