Accueil > STRACZYNSKI Joe Michael > STRACZYNSKI J.M. – Rising Stars ~ Né dans le feu, tome 1

STRACZYNSKI J.M. – Rising Stars ~ Né dans le feu, tome 1

.

Rising stars acte 1Titre : Né dans le feu (Rising Stars, Acte I)
Auteur : J.M. Straczynski
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
.

En 1969, une boule de feu a traversé le ciel de Pederson dans l’Illinois. 113 enfants ont été conçus au même moment, cette nuit-là. Sur la base du volontariat, l’Etat parque les enfants pour une batterie de tests. Reconnus comme dangereux pour la communauté, il souhaite les garder sous surveillance pour les neutraliser. Après un procès perdu, chaque enfant retourne auprès de sa famille aimante. Pourtant, des années après, les rangs des Spéciaux comme on les appelle depuis, commence à être décimés.

.
.

C’étaient des gens ordinaires nés avec des capacités extraordinaires.
Et qui voulaient juste mener une vie ordinaire.

.

.

Rising Stars tome 1 04)°º•. On découvre au fil des pages et à travers les souvenirs des uns et des autres, l’histoire de ces 113 personnes. Elles sont toutes différentes, que ce soit par rapport à leur passé, leur façon d’appréhender leur situation et même la nature de leur pouvoir.

John Simon, surnommé Le Poète et voix off de ce Rising Stars, veut raconter leur histoire parce que lorsque tous mourront, personne ne se souviendra d’eux. Grâce à des documents divers et variés – dossier sur les enfants, témoignages, lettres, coupures presse – on nous révèle la traversée de la vie de certains, leur statut et leurs envies.
.

Ils ont tous la Force, pourtant les pouvoirs divers sont bien inégaux – et parfois encore inconnus de leur propriétaire. La disparité des capacités met à jour des caractères, des rapports humains, un lot de vécu et de réactions disparates. Si on découvre au fur et à mesure ces personnalités, les super héros ne nous sont pas présentés comme un vulgaire catalogue. Et c’est là où réside tout l’intérêt pour le lecteur qui s’attache à eux. Le background est fouillé, bien construit et l’intrigue, intelligemment amenée.

.
.

Rising Stars tome 1 03.
)°º•.
Aux illustrations, officie toute une armada, avec sur le premier tome Keu Cha, Christian Zanier et Ken Lashley. Malgré le nombre de dessinateurs, le tout reste cohérent. Les dessins sont travaillés, expressifs mais on reste dans la veine du très « dessin de comics » US : les mecs bodybuildés, les femmes à gros seins, tous à la chevelure huilée.
.

Certains personnages sont des stéréotypes à la mâchoire carrée et je déplore un character design pas assez précis : aux premières pages, on confond souvent le Poète (John Simon) avec RavenShadow car tous deux sont des hommes à la longue chevelure noire.

.

.

Nous étions les premiers de la sorte. Et quand le dernier d’entre nous sera parti, ceux de notre genre auront disparu à jamais. Parce qu’il existe un secret derrière notre naissance, et un évènement tel que celui-ci ne se produite qu’une seule fois.

.

.

Rising Stars tome 1 06

.
.
)°º•. La première fois que j’ai découvert cette trilogie – en mai 2012 – j’y suis allée prudemment. Il y a dix ans de ça, Semic a publié deux numéros après deux numéros mais s’est arrêtée en chemin. Delcourt a fait le choix de rééditer en intégrales. Au moment de ma première lecture, la maison d’éditions venait de s’occuper de la parution en version française de ce premier volume ; je craignais des déboires et de ne jamais connaitre la suite.

Débutée en 1999, la série ne souffre absolument pas du temps. Cet Acte I « Né dans le feu » comporte 241 pages, soit 24 numéros. Il contient un hors-série et des addendum.
.

L’introduction est écrite par Neil Gaiman et pourrait se résumer par « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ». (Citation originelle de Mark Twain). Cette histoire – qui se déroule sur 60 ans – nous emmène vraiment loin et c’est un véritable plaisir de découvrir cette trame si riche et profonde.
.

Le scénario a tout pour plaire : frais, original, intelligent, créant aussi suspense et addiction.

Le découpage dynamique sert un scénario non moins impérial. Ils ont compris le succès d’une bonne architecture : un début, une fin et un milieu sacrément bien fichu. Le potentiel est également servi par des dessins plus qu’acceptables.

.

Cette sorte de polar de super-héros est parfaitement accessible aux néophytes. Critique sociétale et complot politique d’un côté ; différence, discrimination et ségrégation de l’autre : c’est une vision noire de l’héroïsme que Straczynski nous sert (mais moins graveleux et violent que The Boys de Garth Ennis).
.

La cruauté et l’injustice sont un peu soulagées par un humour, noir lui aussi. Je pense que le plus bluffant sont les règles qui régissent cette communauté de Spéciaux. Très vite on se prend au jeu quant à l’identité du tueur : quelles sont ses raisons, ses motivations ? J’ai été scotchée par les rebondissements haletants.
.

Peut-être, que de très loin et en plissant fort les yeux, vous pourriez vous dire que cette histoire vous dit quelque chose ; vous rappelle même une série télévisée. Heroes de Tim Kring, pour ne pas la citer ? Oui, on sent l’influence, mais la richesse de la trilogie papier originelle est totalement incomparable.

.
.

.

« Né dans le feu » est le premier Acte de la fantastique trilogie « Rising Stars » de Straczynski. Il y est question de Spéciaux : des gens ordinaires qui n’ont rien demandé, et surtout pas de naitre avec un pouvoir. Ils voulaient qu’on les laisse tranquilles, mais voilà qu’ils sont recherchés pour être tués. Le dessin demande un peu d’amélioration mais sert une intrigue généreuse et un mystère terriblement ardent.

.

.
.

Rising Stars tome 1 01 Rising Stars tome 1 05

Rising Stars tome 1 07 Rising Stars tome 1 02

.

————————————————————————~*

.

.

Souvenir de lecture : Arriver à plaindre des Super-Héros.
.

Dans le chaudron :
¤ Rising stars, acte 2
¤ The Boys de Garth Ennis (si vous détestez les Super-Slips)
¤ Watchmen d’Alan Moore et Dave Gibbons (pour des Super-Héros très intéressants)
¤ Wild Cards de G.R.R. Martin (si vous préférez les Super-Héros en roman)

.

Defi valeriacr0.
Cette (re) lecture était le choix du mois d’avril du défi Valériacr0.

CITRIQ

.

Advertisements
Catégories :STRACZYNSKI Joe Michael Étiquettes : , , ,
  1. 6 mai 2015 à 08:29

    Ce comics est très connu, et très bien reçu par la critique d’ailleurs.
    Mais je ne l’ai toujours pas lu… Maintenant qu’il est dispo en totalité (oui bon, ça fait deux ans en fait !^^), ce serait l’occasion de s’y mettre.

    • 6 mai 2015 à 11:54

      Straczynski s'est d'abord fait connaitre avec Babylon 5 auprès du grand public, non ? Il a aussi bossé chez Marvel ; par contre, j'avais appris qu'il avait aussi écrit des romans (dont je ne connaissais pas les titres)

  2. 6 mai 2015 à 10:19

    Je crois que je le veux.
    Merci hein! Vive la France, hein! Qu’est-ce qu’on va faire de moi et de ma PAL intempestive 🙂
    Rhhha supra bien vendu ma cocotte!

    • 6 mai 2015 à 11:55

      Ah super :) Pour moi, c'est vraiment un comics qui pourraient tenter les néophytes car l'histoire est tout de même bien ficelée et pas trop "faut que tu connaisses vraiment le super-héros pour me comprendre, tu sais".

      • 6 mai 2015 à 14:14

        J’irai le feuilleté de près pour être sûre que les dessins me plaisent. Il fût un temps, j’avais voulu me lancer dans Watchmen… et bin par contre, le dessin, j’avais plus de mal.

        • 12 mai 2015 à 19:17

          C'est autre chose :) Tout comme son support, c'est à déguster.

          • 12 mai 2015 à 22:50

            Rhooo putain mazette!!! *feuilleter!!! Shame on me!!!

            • 26 mai 2015 à 18:11

              Tu vas devoir t'auto flageller (dit la fille à qui tu relèves des fautes dans ses chroniques)

  3. 12 mai 2015 à 09:58

    Faut vraiment que je le lise… un jour !

    • 12 mai 2015 à 19:17

      Je suis sûre que cela te plairait :)

  4. Anonyme
    12 mai 2015 à 14:59

    Voilà une BD qui me plairait bien !

  5. 22 mai 2015 à 13:23

    Hop hop hop je le note

    • 26 mai 2015 à 18:12

      Ah le super héros dans toute sa gloire... une référence cette trilogie (bon, il ne faut pas avoir peur du trait américanisé)

  6. 19 juin 2015 à 17:02

    L’histoire m’intrigue beaucoup, je pense que ça pourrait me plaire. En plus, je suis encore un peu dans l’ambiance Watchmen, dans lequel j’aime bien le développement et les états d’âme des « super-héros ». (Rorschach <3) Je le note 🙂

    • 22 juin 2015 à 19:26

      Même si on peut parler de "sphère" et non du monde entier, il est très reconnu.

      • 24 juillet 2015 à 16:17

        Je ne savais pas ! Raison de plus pour le découvrir 🙂

        • 28 juillet 2015 à 19:40

          Tu pourras en venant à la maison :D

  7. 21 janvier 2016 à 13:42

    Si c’est fantastique, il me le faut 😉 !

    • 21 janvier 2016 à 21:17

      Feuillettes-le avant, car les illustrations sont très "américaines".

  1. 5 mai 2015 à 23:26
  2. 21 juillet 2015 à 10:17
  3. 1 août 2015 à 09:01
  4. 10 août 2015 à 19:03
  5. 11 septembre 2015 à 15:15
  6. 18 octobre 2015 à 11:29
  7. 31 décembre 2015 à 10:03

Jeter un sort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :