Accueil > Auteurs en S, T, U > SHEA Michael – La quête de Nifft-le-mince

SHEA Michael – La quête de Nifft-le-mince

.

Titre : La quête de Nifft-le-mince
Auteur : Michael SHEA
Plaisir de lecture :  Livre à regrets

Quatrième de couverture de l’éditeur :
« Au diable tout ça ! Allons-y au hasard! » Nifft le voleur et son comparse Barnar n’ont pas froid aux yeux.
Au fil de leurs hallucinantes pérégrinations, ils traverseront des marais putrides, rencontreront des géants, traverseront les Enfers et manqueront mourir d’innombrables façons. Drôles et grotesques, absolument tragiques et furieusement surréelles, les aventures de Nifft-le-Mince ne ressemblent à rien de connu. Récompensé par le World Fantasy Award à sa parution, ce roman est d’une audace et d’une imagination inouïes.

.

Nifft-le-mince est le protagoniste mais ne semble pas particulièrement au centre de l’histoire. Je dirai même plus, il est éclipsé par les aventures : que ce soit pour la description des lieux, la rencontre avec des créatures ou même l’étrangeté des situations. Il est en duo avec Barnar, son comparse-de-(pas)-toujours.

L’écriture est satisfaisante, agréable et sans ambages. Cette suite d’aventures et autres péripéties ont eu des difficultés à me tenir en éveil. Il n’y a aucun lien les unes avec les autres… à mes yeux, il s’agit simplement d’une plate chronologie. Il y a très peu de retours en arrière (pour comprendre le pourquoi du comment), très peu de profondeur sur les sentiments des personnes ou même la façon dont ils évoluent. Certes, l’imaginaire est là, les situations rocambolesques, terrifiantes ou drôles se succèdent : mais le tout n’a pas pris chez moi, et je tournais les pages sans y entrer dedans.
.

Récompense :  World Fantasy Award 1983
Livre abandonné à la page 175.

.
A livre ouvert (Chimère),  Hugin & Munin l’ont davantage apprécié que moi.

CITRIQ

.

Advertisements
Catégories :Auteurs en S, T, U
  1. 10 septembre 2012 à 11:33

    A te lire, c’est donc un World fantasy award qui a mal vieilli. 175 pages, c’est déjà pas mal pour un livre qui te tombe des mains, je suis parfois moins patiente.
    J’avoue que je ne connaissais pas du tout cet auteur. Force est de constater que je ne vais pas m’y intéresser plus avant. Puis je n’accroche pas tellement aux noms des persos… ça fait Pratchett pas drôle, je trouve.
    Posté par LysEntropik, 18 mai 2009 à 12:16

    • 10 septembre 2012 à 11:33

      C'est aussi l'avis de Chimère et également d'une librairie inconnue au bataillon (je ne me souviens plus du nom)... Pas une grande découverte à mon grand regret: mais une sur 23 livres du challenge, ca va

  2. 10 septembre 2012 à 11:34

    Tiens ? Moi j’avais bien aimé
    J’avais critiqué en vitesse le bouquin, mais il m’a laissé un bon souvenir.
    http://hu-mu.blogspot.com/2007/09/pendant-que-cdric-prpare-sa-rvolution.html
    Posté par Munin, 18 mai 2009 à 18:45

  3. 10 septembre 2012 à 11:34

    Merci pour votre visite et votre commentaire sur notre blog, et bravo pour vos critiques approfondies fort intéressantes ! On a toujours besoin d’amoureux des livres!!

    Le troll de Grenoble
    Posté par Trollire, 29 mai 2009 à 16:47

  4. 10 septembre 2012 à 11:35

    Même si j’ai pu, pour ma part, le terminer, cela n’a pas été sans mal à vrai dire. Je n’ai, moi non plus, pas été très, très emballé. De fait, je découvre, au fur et à mesure de mes lectures, que je ne suis pas très attiré par l’heroic-fantasy, les histoires de gros guerriers bourrins qui tapent sur tout ce qui bouge. Non pas que je ne trouve pas ça distrayant, mais la plupart du temps, ce genre d’ouvrages est parsemé de passages pseudo-mystico-philosophico-intellectuels incompréhensibles. En tout cas par moi. C’est un comble pour de la littérature de distraction.
    Ce Nifft-le-mince n’échappe pas à la règle.
    Posté par arutha, 08 juin 2009 à 09:54

    • 10 septembre 2012 à 11:35

      'avoue qu'en tant qu'historie avec "de gros guerriers bourrins qui tapent sur tout ce qui bouge", je n'ai pas dû poursuivre assez loin ce livre pour en avoir conscience.
      J'avoue que je ne suis pas très portée sur les étiquettes de la fantasy, et je n'aurai même pas dit que l'Héroïc Fantasy pouvait se définir comme ça. Mais si effectivement, c'est un trait principal de ce sous-genre: il y a fort à parier que je n'aimerai pas les livres que l'on classe allègrement là-dedans... quoique.

      • 10 septembre 2012 à 11:35

        Je vais pas me la ramener en me prétendant spécialiste des sous-genres en fantasy : de fait je n’en suis pas un (de spécialiste) et je n’aime pas plus que ça les classements. Mais puisque classement il y a :
        l’heroic-fantasy est le nom générique que portait, autrefois, toute la fantasy. D’où la confusion parfois lorsque je parle d’heroic-fantasy on comprend fantasy. Suis-je clair ? Pas sûr.
        Bref, l’heroic-fantasy c’est la fantasy qui narre les aventures (héroïques/heroic) d’un, voire deux héros.
        Les oeuvres les plus connues du genre sont :
        Conan de Howard,
        Elric, Hawkmoon, Corum et Erekose de Moorcock,
        Le cycle des épées de Leiber …
        et encore, ça c’est le gratin, le nec plus ultra.
        Posté par arutha, 08 juin 2009 à 15:33

        • 10 septembre 2012 à 11:36

          Je n'ai même pas lu le net plus ultra alors
          Par contre, j'ai lu "Cartographie Du Merveilleux - Guide De Lecture Fantasy" d'André-François RUAUD et avec mes vagues souvenirs, s'ils sont précis, détaillaient aussi l'héroïc-fantasy comme cela. En tout cas, merci de la précision !

  1. 10 septembre 2012 à 11:43
  2. 10 septembre 2012 à 11:43
  3. 3 janvier 2013 à 23:26

Jeter un sort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :